vendredi 27 juin 2014

En ce Vindredi, soulignons la Fête du Canada!

La Fête nationale du Canada approche et quoi de mieux que de souligner le développement de l’industrie canadienne du vin avec un produit typiquement de chez nous.  Cette chronique du Vindredi vous propose le Sibling Rivalry Red de la très réputée maison Henri of Pelham de St-Catharines dans la région de Niagara.  


Cépage : Merlot, Cabernet Franc & Cabernet Sauvignon  
Producteur : Henry of Pelham
Millésime : 2012        
Région : Ontario
Pays : Canada
Catégorie : Rouge
Alcool : 13,5 % 
Prix : 16,99 $ 
Fermeture : Capsule à vis
CUP : #779376170913
La note Le Tire-bouchon : 3 

La famille Speck qui dirige la destinée de cette entreprise depuis 1988 est aussi à l’origine de la création de la Vintners Quality Alliance qui règlemente et encadre le système des appellations en Ontario et en Colombie-Britannique. C’est un symbole de qualité qui se retrouve sans surprise sur tous les vins élaborés par Henry of Pelham. Cette maison est aussi connu pour son fameux Baco Noir qui se retrouve aussi sur les tablettes d’Alcool Nouveau-Brunswick.

 
Lors de ma visite en 2009 chez Henry of Pelham
Notes de dégustation

Un peu comme les frères Speck  (Paul, Matthew et Daniel) ce rouge ontarien est  le résultat d’un mélange entre trois cépages.  Ainsi le Sibling Rivalry Red est la rencontre du Merlot, du Cabernet franc et du Cabernet sauvignon. Fermenté dans des cuves en acier inoxydable avec pleine macération, et vieillis en fûts de chêne américain pendant 8 mois.  Juteux et délicieux, ce vin à la couleur foncée s’exprime par les qualités gustatives de ses saveurs de petits fruits. Des notes de cerise, de prune, de goudron et de réglisse se démarquent dans ce trio de cépages.
  
Servir à une température de 15 à 17º C.  Un rouge à consommer dans sa jeunesse.  Il pourra toutefois se conserver de 4 à 6 ans suivant le millésime. 


Accord mets et vin

Ce vin n’exige aucune complication lorsque vient le moment de le partager.  Ce rouge pourra être apprécié en toute simplicité avec un bon hamburger sur le BBQ, des pâtes italiennes ou pour l’apéro.


mardi 24 juin 2014

Robert Noël domine au concours du Meilleur sommelier de l’Atlantique!

À l’heure ou la planète s’anime pour la passion du ballon rond avec la Coupe du monde de soccer au Brésil, ce sont les virtuoses de la coupe de vin qui ont mesuré leur savoir-faire  le weekend end dernier à Halifax.   Le Concours du Meilleur sommelier en Atlantique se déroulait samedi dernier dans la capitale néo-écossaise, et Robert Noël sommelier originaire de la Pointe Alexandre sur l’Ile Lamèque et propriétaire du Restaurant déjà BU à Caraquet, a remporté les honneurs.  

Gracieuseté
Cette compétition impliquait des représentants de deux autres provinces soit la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve. Ce n’est pas le premier titre au Canada Atlantique pour le sommelier acadien, car il avait aussi remporté la palme du concours en 2012.  Ce titre lui avait donné l’occasion de représenter l’Atlantique en 2012 au Concours national, alors qu’il avait terminé 4e au Canada, pendant que Véronique Rivest raflait le titre canadien.  D’ailleurs avec sa performance de samedi dernier, Robert Noël aura à nouveau la chance de se mesurer à l’élite canadienne à Toronto au début 2015.  Si jamais il parvient à se hisser dans les deux premiers de la compétition, il serait alors appelé à participer au Concours du Meilleur sommelier des Amériques au Chili.   Ensuite, advenant qu’il se hisse encore dans les deux premiers de cette compétition, il pourrait alors participer au Concours mondial qui aura lieu en 2016 à Mendoza en Argentine.   Bien que la route soit difficile et qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres, il est toujours permit de rêver pour le sommelier et restaurateur qui approche seulement la quarantaine. Ce concours prestigieux à l’échelle mondiale se déroule tous les trois ans dans l'un des pays membres de l'Association de la Sommellerie Internationale. En 2013 l’événement a eu lieu à Tokyo au Japon. Cette compétition se veut un peu l'équivalent du Mondial de football (soccer) ou les Jeux Olympiques pour sommeliers.


Il importe de préciser que Robert Noël détient aussi le 3e niveau de certification sur les 4 niveaux (Court of Master Sommelier) menant à la plus haute distinction dans la profession, soit celle de Master Sommelier.  Robert Noël détient sa certification Advance Sommelier qu’il a réussi en 2012 à Anaheim en Californie.  Au Canada, il y a seulement 3 personnes ayant le plus haut niveau, et c’est John Szabo qui a été le premier canadien en 2004 à réussir l’exploit d’obtenir la certification de Master Sommelier.  La première femme à obtenir ce titre au Canada est aussi de l’Ontario, soit Jennifer Huether en 2011. 

Fait à souligner, il y a plus de gens qui ont été dans l’espace à ce jour (plus de 500) qu’il y a de professionnels dans le monde entier possédant le titre de Maître Sommelier soit 219 personnes,  et ce depuis le premier examen en 1977.  Chose certaine il est le premier en Acadie à atteindre les hautes sphères du monde de la sommellerie au Canada.   Avec son enthousiasme et sa détermination, comme on dit «The Sky is the limit» pour Robert Noël.


Soulignons enfin que lors de la compétition d’Halifax, les sommeliers ont eu besoin de toute la journée afin de tester leur connaissance du vin et de démontrer leurs compétences en service, l’accord des mets et des vins et finalement la dégustation à l’aveugle.  Robert Noël a dominé les autres concurrents dans presque toutes les facettes de la compétition avec une impressionnante performance dans la dégustation à l'aveugle. Au cours de cette partie de la compétition, les concurrents ont été invités à analyser, décrire et identifier quatre vins et 2 spiritueux à l’aveugle.  Robert Noël a non seulement identifié les deux spiritueux avec leur type respectif, la région d'origine, mais aussi en identifiant correctement le producteur de chacun.  Il a aussi correctement identifié deux des quatre vins à leur cépage, la région et  pays d'origine.

samedi 21 juin 2014

Suivez le Tire-bouchon sur Twitter!

Je vous invite à suivre Le Tire-bouchon Griffin sur Twitter comme plus d'un millier d'adeptes!  Partager avec vous sur le monde des vins demeure ma plus grande motivation! 

https://twitter.com/letirebouchon


vendredi 20 juin 2014

Vin du Vindredi : le Nova 7 de Benjamin Bridge

Pour la période estivale, je vais m'amuser à vous partager virtuellement ma chronique du Vindredi.  Donc prenez rendez-vous avec votre blogue Le Tire-bouchon pour découvrir quel vin viendra ensoleiller vos vendredis. 

On fait de belles rencontres dans le cadre du FestiVin de Caraquet et durant la semaine qui a précédé les grandes dégustations, j’ai eu la chance de rencontrer le winemaker Jean-Benoit Deslauriers de Benjamin Bridge, en Nouvelle-Écosse.   Ce passionné de la vigne dans la mi- trentaine a profité de son passage au Restaurant déjà BU pour nous faire découvrir quelques-uns des impressionnants produits de ce vignoble de la Vallée de Gaspereau aux abords de la baie de Fundy.

Cette visite coïncidait également avec l’arrivée sur les tablettes d’Alcool Nouveau-Brunswick du vin d’été par excellence, soit le Nova 7. Seulement une quinzaine de  magasins à travers la province possédait ce produit en inventaire au moment d’écrire cette chronique.  Ce vin demi-sec légèrement pétillant, inspiré par la tradition européenne, démontre ses charmes avec une signature aromatique aguichante avec la présence d’une touche de muscat.  On y retrouve aussi de l’Acadie blanc, de l’Ortega et du Vidal. Les raisins qui composent le Nova 7 proviennent à 100% de la Nouvelle-Écosse. Le vin affiche une belle couleur aux nuances saumonées et des arômes floraux, appuyés d’une touche de limette et de zeste d’orange.

Avec seulement 7% d’alcool,  ce vin fera le bonheur de vos apéritifs lors de vos belles journées ensoleillées ou il mettra simplement de la joie lors des jours d’un temps plus maussade.

En bouche, c’est le rafraîchissement total avec des saveurs de mangues et de pommes vertes confites.  Pour 25$ il s’agit d’une belle bouteille afin de découvrir le très beau potentiel du vignoble néo-écossais.  Le domaine produit des très beaux mousseux qui rivalisent avec la qualité des plus grands noms de la Champagne.
Enfin soulignons que le Nova 7 fera un bon compagnon avec des plats de fruits de mer, salades d’été et certains plats épicés de la cuisine asiatique.  


Le Nova 7 est à découvrir et bon Vindredi!

vendredi 13 juin 2014

Coupe du monde contre coupe de vin

En parcourant la liste des 32 pays des 8 groupes qui participent à la Coupe du monde de soccer au Brésil, j’ai constaté qu’il y avait au moins 15 pays qui sont représentés par des vins disponibles sur les tablettes de la SAQ.   (Excluant les portos, les vins de desserts et les mousseux et champagnes)

En quantité du nombre de vins, c’est la France qui est le pays le mieux représenté à la SAQ avec 4104 vins.  Est-ce que les Bleus feront honneur à la qualité de la viticulture française et à la patrie de la baguette,  en devenant les nouveaux monarques de la planète foot en 2014?   L’équipe d’Italie au second rang en nombre de produits avec 1632 vins a peut-être autant de chances avec sa squaddra Azurria

Les États-Unis dans le groupe G n’ont pas beaucoup de chance malgré leur 3e position sur les tablettes de la SAQ.   Toutefois l’Espagne qui a près de 518 vins,  tenante du titre de d’équipe championne de la Coupe du Monde de 2010,  a possiblement de très bonnes chances de mettre la main sur le championnat de nouveau!

L’Australie,  le Chili, l’Argentine, le Portugal et l’Afrique du Sud sont dans le peloton du milieu en termes de vins disponibles à la société des alcools du Québec avec 100 à 350 produits chacun.   De ce quintet de pays, disons que les pays du Malbec et du Porto ont de bonnes chances de mettre la main sur le titre.   

Les grecs et les allemands avec respectivement 74 et 69 vins différents sur les tablettes se retrouvent au sein des pays les moins représentés à la SAQ avec l’Uruguay (20), la Suisse (16), le Brésil (7) et le Mexique (4).  Toutefois les derniers au niveau du nombre de vins pourraient devenir les premiers aspirants à la Coupe, car l’Allemagne est une constante menace et le pays hôte soit le Brésil figure parmi les favoris.  

Ce qui pourrait mettre fin aux réjouissances des pays producteurs de vins et des bonnes équipes de foot, c’est un gain d’une équipe où la bière est davantage le breuvage de prédilection, soit l’Angleterre et les Pays-Bas.


Les pays participants à la Coupe du monde au Brésil 2014
Groupe A
Groupe B
Groupe C
Groupe D
Brésil
Espagne
Colombie
Uruguay
Croatie
Pays-Bas
Grèce
Costa Rica
Mexique
Chili
Côte d'Ivoire
Angleterre
Cameroun
Australie
Japon
Italie



Groupe E
Groupe F
Groupe G
Groupe H
Équateur
  Bosnie-Herzégovine
Allemagne
Belgique
France
  Iran
Portugal
Algérie
Honduras
  Nigeria
Ghana
Russie
Suisse
  Argentine
États-Unis
Corée du Sud

lundi 9 juin 2014

KÄNAM termine le FestiVin en beauté!

Le groupe KÄNAM, The Musical Experience a clôturé la soirée du samedi soir lors de la 18e édition du  FestiVin .  Le photographe Yvon Cormier a saisi dans l’objectif de sa caméra quelques-uns des meilleurs moments durant la prestation de ce band regroupant sur scène quatre chanteurs(euses), quatre danseuses ainsi que quatre musiciens.








Le nom KÄNAM provient d'une combinaison des deux pays qui séparent notre continent, soit L'Amérique ou se produisent principalement les membres du groupe, soit KÄN pour Canada, AM pour America.







dimanche 8 juin 2014

Aurevoir FestiVin 2014...à bientôt pour la 19e édition!

Les Grandes dégustations de la 18e édition du FestiVin 2014 se sont déroulées au Carrefour de la Mer de Caraquet vendredi 6 juin et samedi 7 juin.  Les participants ont eu l'occasion de déguster plus de 150 produits dans les différents kiosques dont plusieurs nouveautés.  Par ailleurs la Cave à vin avait également plus de 90 produits dans le haut de gamme à proposer aux amateurs de vins dont plusieurs vins de Bordeaux et du Piémont avec ses barolos.

Le FestiVin s'est soldé par un spectacle hautement apprécié par les festivaliers avec le groupe Kanam de la région de Montréal.  Nous vous partageons une fois de plus quelques clichés de cette fin de semaine avec la complicité de notre témoin photographique avec Yvon Cormier de Caraquet, photographe professionnel!

Merci encore de votre participation et c'est un rendez-vous en 2015 pour la 19e édition!





















vendredi 6 juin 2014

Prestigieuse soirée au déjà BU! pour le 18e FestiVin

Les photos de ce reportage sont l’œuvre du photographe Yvon Cormier de Caraquet

Les amateurs de gastronomie et de bons vins étaient nombreux jeudi soir à Caraquet pour la Soirée Prestige du FestiVin qui se déroulait au Restaurant déjà BU! du propriétaire et sommelier Robert Noël.  Pour l’occasion les convives ont eu la chance de goûter à la cuisine de chef Andrew Stevens.  Ce dernier  a non seulement travaillé dans des cuisines réputées à travers le Canada, il fait maintenant parti de l’élite.  Il a notamment atteint  le plus haut niveau dans la certification des bonnes tables du pays avec la cote Cinq Diamants du CAA / AAA.  Il a été chef au restaurant Eden, à Banff, et ce, alors qu’il n’était âgé que de 25 ans.   Il a aussi œuvré au Nouveau-Brunswick à Moncton au Little Louis Oyster Bar de Moncton, qui lui doit aussi sa cote de 4 diamants, acquise en l’espace de quelques mois.





La soirée a aussi été agrémentée des propos de Ferran Centelles, sommelier de renom, qui possède aussi un parcours fort impressionnant! En Espagne, d’où il est originaire, Il a travaillé aux côtés de Ferran Adria dont le Restaurant elBulli fût considéré meilleur restaurant au monde à cinq reprises au cours des 10 dernières années. Dans la dernière année, le jeune sommelier de 33 ans est un collaborateur de la réputée critique de vin et auteure Jancis Robinson, Master of Wine.






Lors de ce souper au menu d’inspiration boréale mettant en vedette les produits gastronomiques du Canada, le tout a été accompagné des vins espagnols et canadiens sélectionnés par les sommeliers Ferran Centelles et Robert Noël. D’ailleurs plusieurs produits en provenance du domaine Benjamin Bridge de la Nouvelle-Écosse ont été servis en présence du winemaker Jean-Benoît Deslauriers qui œuvre au domaine depuis 2008.