mercredi 25 avril 2012

Deux nouveaux vins de Bodegas Torres au Nouveau-Brunswick


La maison Torres jouit d’une très bonne réputation au niveau mondial.  Le  domaine familial de Bodegas Torres a été fondée en 1870 en Espagne par Jaime Torres.  Situé  à Pacs del Penedès, à proximité de Vilafranca del Penedès, le siège social est localisé près des vignobles les plus vastes de l'appellation du Penedés.  Toutefois les Bodegas Torres possèdent des vignobles dans d’autres appellation dont Conca de Barberà, Toro , Jumilla, Ribera del Duero, Priorat et plus récemment en Rioja.  Torres est le premier producteur espagnol de vins de dénomination d’origine et la maison exporte dans plus de 140 pays. Plus encore des installations sont aussi présentes dans la vallée centrale du Chili et en Californie où, en 1986, Marimar Torres a fondé Marimar Estate.

Quelques vins de cette maison sont très bien connus par les consommateurs du Nouveau-Brunswick avec notamment Le Celeste, le Torres Coronas et le Sangre de Toro qui ont été commenté dans l’un ou l’autre de mes guides (Griffin 2010 ou Griffin 2012).  Cependant il y a eu d’autres additions dans le répertoire d’Alcool Nouveau-Brunswick alors que nous avons vu apparaître le Torres Ibericos à 18.99$ à la fin 2011.

Deux autres produits viennent également de s’ajouter dans la gamme Torres d’Espagne alors que le Torres Gran Coronas dominé par le cabernet sauvignon auquel on a associé un peu de tempranillo est vendu à 23.29$.  Ce vin déjà connu par les consommateurs québécois (vendu pour près de 3 dollars de moins chez eux)  a fait bonne impression auprès d’experts au profit du magazine Cellier, lors d’une dégustation à l’aveugle de plusieurs vins dominés par du Cabernet Sauvignon.  Ce vin d’appellation Penedès dans la région de la Catalogne est costaud avec ses 14% d’alcool mais son fruit généreux compense avec charme.  Il exhibe une robe d’un rubis intense avec des parfums de prune, tabac et même de thé qui s’expriment au nez avec une touche de vanille et légèrement empyreumatique.  La bouche soutenue par des tanins charnus laisse également envouter le palais des flaveurs décelées à l’olfaction.  Un agréable rouge propice à un vieillissement de 6 à 7 ans suivant le millésime et dont la finale est particulièrement persistante.    Pour l’amateur de viandes rouges, c’est un compagnon de table qui fera belle figure auprès d’une belle pièce de bœuf grillé ou avec de l’agneau rôti.

Finalement un autre produit est à mentionné suite à son arrivée dans la province soit le Infinite Catalunya  Torres, un vin élaboré de  85% de tempranillo et 15% cabernet sauvignon. Le millésime  2010 est d’ailleurs pourvu d’une belle structure avec son intensité moyenne caractérisée par des fruits noirs et des tanins plutôt soyeux.  Un vin sec d’une couleur rubis profonde aux reflets violacés.   Les cerises, les prunes et les notes épicées marquée par un parfum de cèdre viennent fignoler sa trame aromatique.  Un autre candidat pour les repas de viandes grillées.  Ce vin catalan est aussi très abordable avec un prix sous la barre des 15 dollars soit 14.29$.

Voilà donc deux belles bouteilles à savourer en attendant le soleil de l’été!

jeudi 12 avril 2012

L’Italie envahit les tablettes de la SAQ et ANBL


L’économie italienne a beau traîner de la patte, la popularité des vins de ce pays de l’ancien monde conserve toujours son lot d’adeptes inconditionnels.  L’Italie produit des vins parmi les plus prisé des collectionneurs.  Chianti,  Brunello di Montalcino, Barolo et plusieurs supers-toscans font l’envie des amateurs qui veulent de ces bouteilles de rêve pour garnir leur cellier.  

Des maisons de réputation internationale comme Antinori, Gaja, Pio Cesare, FontanaFredda , Castello Banfi, Frescobaldi et Casanova di Neri représentent des choix judicieux lorsque vient le temps de choisir une bouteille de qualité.  Les vins de Toscane et du Piémont arrivent bons premiers dans le cœur « des connaisseurs » car ces vins ont d’excellentes propriétés de conservation. 

Les italophiles du vin seront heureux de voir de nouveaux arrivages de ces belles bouteilles chez nous dans certains magasins urbains d’Alcool Nouveau-Brunswick et aussi à la Société des alcools du Québec.

D’abord au Nouveau-Brunswick, disons que le Piémont et la Toscane sont à l’honneur avec plus d’une douzaine de nouveaux vins dont une sélection intéressante de Brunello, Chianti Classico, Brunello et Barbaresco.

Piémont
FontanaFredda Barbaresco Coste Rubin  2007 -  39.78$  (8000174300526)  RP 93 WS 92
Marcarini Barolo Brunate 2007 - $56,29   (726452010670)             WS 92    RP 94
Pio Cesare Il Bricco Barbaresco DOCG  2007 - $86,98 (8014629170015)    WS 93
Pio Cesare Ornato Barolo DOCG 2007  - $86,98  (8014629020013)              RP 95
Bersano Mantico Barbaresco DOCG              2008 - $33,49 (8000192001306)

Toscane
Bottega Brunello DOCG 2006 -  $49,49      (8005829230906)
Braccesca Nobile di Montepulciano Antinori 2008 - $31,99  (8001935001133)
Brancaia Chianti Classico 2008 - $39,49 (8031822010085)                          RP 91
Brancaia Il Blu 2007  - $81,79 (8031822020077)                                          RP 94  WS 94
Costanti Brunello Di Montalcino 2006 - $76,49 (726452010700)                 RP 95
Querciabella Camartina Toscano IGT 2007 - $104,28 (8031481002339)
Frescobaldi Castelgiocondo Brunello 2006  - $50.79 (8002366069266)      WS93
Frescobaldi Lamaione IGT 2007  $60.79 (8002366079326)                          WS 90                      

Au Québec dans le réseau des succursales Sélection de la SAQ, au moins une quinzaine de produits retiennent l’attention notamment sur le site officiel du monopole d’état.  Ces vins sont également en vedette dans le numéro de printemps du magazine Cellier qui suggère pas moins de 45 nouveautés.  Certaines bouteilles sont disponibles dans des formats plus gros, c’est le cas du toscan Le Volte Orneillaia à 75$ en magnum ou 150$ pour un 3 litres.  Le Ornellaia Bolgheri Superiore 2009 à 180$ en format 750 ml est disponible en magnum pour 450$.  Pour ceux qui ont les goussets garnit, un 750 ml d’Antinori Solaia 2008 à 247$  passe à 571$ en version magnum.

Enfin parce que l’Italie c’est aussi la gastronomie, il y a toujours de la place à table avec un bon vin provenant du pays à la forme d'une botte sur la carte du monde.   Outre les pâtes, on pourra savourer le steak à la florentine, mais aussi du poulet, pintade, porc, et des gibiers également très populaires dans la cuisine italienne.  Un braisé au Barolo, le lièvre en civet, un traditionnel osso bucco et le large éventail de fromages des différentes régions de l’Italie sont aussi à considérer.  Buon appetito, alla vostra !

Pour votre information:
WS: Pointage du Wine spectator
RP: Pointage de Robert Parker

dimanche 8 avril 2012

Arrivage de vins de Gaja au Nouveau-Brunswick

Depuis quelques jours, on constate que le prix de l’essence ne fait tout simplement aucun sens.  Cette flambée des prix aura nécessairement des répercussions sur bien des produits de consommation notamment dans le secteur de l’alimentation et éventuellement sur vos bouteilles de vins.  Alors si vous êtes un peu grincheux à payer votre vin préféré au-delà de la barre des 25 dollars, ne lisez pas ce qui suit.
En fait, depuis quelques jours Alcool Nouveau-Brunswick propose une dizaine de vins du réputé producteur Angelo Gaja dans une poignée de magasins dans les régions urbaines de Moncton, St-John, Fredericton et Edmundston.  Ces vins majoritairement du Piémont en Italie et deToscane se vendent entre 144$ et environs 275$ la bouteille! 

Vous aurez certainement déduit qu’il s’agit là de vins assez exceptionnels, ne serait-ce que par le prix.  Les vins de Gaja sont aussi des candidats rêvés pour de longs séjours au cellier, car on parle de vins de longue garde dans plusieurs des cas.
Des bouteilles pour faire rêver l'amateur de vins italiens

Angelo Gaja produit des vins racés comme on élève des purs sangs dans le domaine hippique.  Sa maison piémontaise produit plus de 350 000 bouteilles par année. C’est un secret de polichinelle de vous dire que les vins de Gaja affichent la même constance dans la qualité depuis la fin des années 80 et qu’il ne déroge pas de son authenticité et surtout de son originalité comme il le confiait au journal Le Devoir en juin dernier. 

Le domaine du Piémont a été fondé en 1859, toutefois avec Angelo Gaja en tête comme propriétaire et gérant depuis 1961, il s’agit de la 4e génération d’artisan de la vigne.  Depuis 1996, Gaja aussi élargit ses racines dans la Toscane. C’est à Castagneto Carducci, dans l’appellation Bolgheri que Gaja a voulu perpétué dans sa démarche de la culture viticole piémontaise en Toscane.  Toutefois c’est surtout par le biais de variétés de cépages internationales qu’il a opté de le faire en développant soixante hectares de vigne principalement du Cabernet Sauvignon, du Merlot, mais aussi de petits lots de Cabernet Franc et Syrah.

C’est sous la désignation Ca'Marcanda d'Angelo Gaja que plusieurs de ces vins de Toscane ont été lancé sur le marché et dont plusieurs se sont vu mériter la désignation de super-toscan. Le Promis, le Magari et le Camarcanda sont désormais bien connu des experts dans le monde du vin. Gaja  est présent dans cette région au même titre que d’autres grands noms: Sassicaia, Ornellaia, Guado al Tasso, Solaia, et Masseto.

Enfin pour revenir aux produits disponibles au Nouveau-Brunswick vous trouverez quelques vins qui parlent par l’expression même de leur terroir dont le fameux Gaja Barbaresco en version 2005 et 2008.  Le plus âgé est 181,79$ et le plus récent millésime est 185.99$.  Il ne faudra pas oublier deux autres vins élaborés fièrement avec le nebbiolo soit le Gaja Conteisa Nebbiolo DOC 2007 à 205,49$ et le sublime Gaja Sperss Nebbiolo DOC 2000 à 274,79$. La version 2005 de Gaja Sperss est 228,29$ et le 2007 est aussi disponible au même prix.

Toujours au Piémont, le vin Gaja Darmagi DOC 2006 qui signifie « quel dommage » car c’est cette expression qu’à laissée échapper le père d’Angelo quand ce dernier a décidé de planter du Cabernet sauvignon au lieu du nebbiolo.  Angelo Gaja fût le premier à planter aussi du Chardonnay ainsi que du Sauvignon Blanc à la place du Nebbiolo dans cette région.   Le Darmagi à 228,29 est considéré parmi l’un des meilleurs cabernet sauvignon au monde.  Le Gaja Gaia & Rey DOC 2009 est également un chardonnay à découvrir si vous avez l’audace de débourser 175,29$ pour un vin blanc. 

Enfin pour finaliser la boucle, vous pourrez trouver deux autres vins exceptionnels si vous êtes un amateur de Brunello car Gaja a aussi depuis 1994 un pied dans les vignes dans l’appellation Brunello di Montalcino avec l’acquisition du domaine Pieve Santa Restituta.  Vous trouverez donc sur les tablettes le Gaja Sugarille Brunello DOCG 2004 pour 154,49$ et pour une dizaine de dollars de moins le Gaja Rennina Brunello DOCG 2004.

Voilà pour ce résumé des arrivages de la Maison Gaja chez Alcool NB. Si vous croyez encore à la fin du monde en 2012, alors courrez acheter une bouteille maintenant, car vous ne pouvez mourir sans avoir goûté des vins parmi ce que la planète a de mieux à offrir.  Sinon, croisez-vous les doigts et espérer que vous obtiendrez le billet gagnant de la prochaine loterie, sait-on jamais.