mercredi 13 avril 2011

Soirée vin et pizza !

Vous adorez le vin et sur semaine vous n’avez pas tellement le goût de cuisiner de grands mets gastronomique après une journée passablement occupée au bureau. Votre réflexe premier consiste alors à vous faire livrer une pizza.  Pour l’amateur de vin qui se respecte, la question première venant à l’esprit est axée sur le mariage possible entre le vin et la pizza!  Démystifions un peu cette situation.

D’abord il faut comprendre que la tomate qui est à la base de sauce dans la pizza est un défi en soit avec l’acidité qui découle de cet aliment. Ajoutons à cela les garnitures avec des viandes plus ou moins épicés, du fromage et une croûte épaisse et cela devient un peu difficile de s’y retrouver dans le choix d’un vin pour soutenir notre délice de la pizzeria du coin.

À cause de l’acidité de la sauce tomates et du côté sucré qui peut aussi en découler, certains connaisseurs suggèrent la bière. Disons que ça passe bien pour un week end entre hommes en écoutant un match de la NFL, mais pour plaire aux goûts de votre conjointe, un peu plus de finesse est de mise!

Pourquoi pas un vin italien avec un met italien?  Bon, le mariage le plus naturel qui me vient à l’esprit est sans aucun doute, un Chianti!  Pour couper le côté acide de la sauce tomate, un Chianti léger ferait un bon ménage avec votre pizza! Pour certains experts dans le domaine il faut faire attention à ce que l’acidité de ce vin toscan n’agisse dans l’effet contraire soit d’accentuer l’acidité.  Les vins de la région des Pouilles,  situé dans le talon de la botte sur une carte, représentent un meilleur choix aux dires de quelques sommeliers consultés. Ils sont plus épicés, fruités et délicieux. Malheureusement les tablettes de nos magasins ne débordent pas de vins de ces secteurs.  

En dehors de  l'Italie, les amateurs  de vin se dirigent vers des rouges chaleureux et moyennement corsé, y compris Shiraz d'Australie et Zinfandel de Californie. Personnellement je suis du genre à ajouter du poivre à ma pizza, ce qui nécessite un vin qui pourra le soutenir.

Pour la pizza végétarienne,  je préconise un Pinot Grigio ou même un Vinho Verde du Portugal.

Rappelez-vous que la pizza est un met simple, alors ne mettez pas trop d’argent sur votre vin.  Demeurez dans la simplicité en favorisant des vins sous les 20 dollars.  Et bon appétit!

Voici des suggestions en fonctions de différents styles de pizza : 

Pizza aux fruits de mer :
Alsace Pinot Blanc
Pouilly Fumé
Sancerre
Vin de pays d’oc
Chardonnay du nouveau monde  (Robertson Valley en Afrique du Sud, Sonoma Californie, Marlborough en Nouvelle-Zélande, Mendoza en Argentine)

Pizza bolognaise:
Moulin à vent du Beaujolais,  Saint Chinian du Languedoc
Bardolino de Vénétie
Syrah d’Argentine (Mendoza ou San Juan)
Shiraz de McLaren Vale en Australie
Rioja Crianza d’Espagne
Carmenère du Chili

Pizza Napolitaine:
Vins de Beaujolais
Vacqueyras
Côteaux du Languedoc
Syrah d’Argentine
Barbera d’Asti
Chianti Classico
Valpolicella
Dolcetto d’Alba
Pinotage d’Afrique du Sud

Pizza méditerranéenne:
Rosé de Côtes de Provence
Rouge de Côtes du Rhône
Syrah d’Argentine
Shiraz de Clare Valley en Australie
Ribera del Duero d’Espagne
Rioja Crianza d’Espagne
Valpolicella
Carmenère du Chili

Pizza pour le « meat lover »:
Barbera
Chianti
Montepulciano D'abruzzo
Nero D'avola
Primitivo
Chardonnay
Pinot Grigio

Pizza végétarienne:
Zinfandel
Cabernet Franc léger
Chianti
Vinho Verde
Pinot Grigio

mardi 5 avril 2011

Année faste ou de désastre pour 2011 en Australie?

Les pluies abondantes et les mauvaises conditions climatiques ayant entrainées d’importantes inondations dans plusieurs régions viticoles en Australie auront des répercussions sur la récolte du millésime 2011.  Bonne ou mauvaise, il faudra être prudent.

Comme le rapporte ABC news,  le sud du pays dont les régions de Barossa et Clare Valley n’ont pas été épargnées par les pluies abondantes et cela aura grandement affecté les vignes.  Certains vignerons comme le vétéran Leo Pech ont confié que c’était du jamais vu en plus de 61 ans d’expérience.

Dans la région de Victoria des producteurs déclarent des pertes de leur récolte de 20 à 50% en raison de la maladie qui affecte les vignes avec l’apparition de moisissure et de champignons.  Comme le rapporte le site Vistisphère, bon nombre de producteurs se sont résigné à laisser la vendange pourrir sur la vigne.

Toutefois en consultant le site du journal The Australian, les indications ne sont pas totalement sombres.  En citant dans un article le vinificateur Jeffrey Grosset, de  Clarre Valley,  il semble c’est peut être la plus difficile saison mais qui devrait produire l’un des meilleurs millésimes depuis 30 ans.

Par ailleurs le millésime 2011 dans Hunter Valley sera particulièrement bon parce que la région a récolté plus tôt.  Les vins blancs de la région Est (Eastern) et les cépages rouges plus précoces sont aussi recommandés.  Dans la région Ouest (Western) le scénario semble différent car de Perth à au-delà de Margaret River, cet région sablonneuse a été gâté par ses plus secs et chaudes conditions depuis longtemps et aussi sa plus précoce maturité.

Chose certaine, c’est le talent et les soins des producteurs envers leurs vignes qui vont entrer en ligne de compte afin produire un millésime 2011 de bonnes qualités dans les régions australiennes ayant connues des conditions défavorables.   Une histoire à suivre…