mardi 15 février 2011

50 amoureux de vins italiens ont fait la vie de Château

Samedi dernier, une cinquantaine de personnes ont participé à un séminaire sur les vins italiens que j’organisais  dans le cadre de la Saint-Valentin.  Cette soirée était aussi l’occasion pour bien des participants de découvrir les charmes du Village Historique Acadien en période hivernale, et même de vivre l’expérience de coucher au Château Albert.  Ce bâtiment est la réplique de l’original construit en 1907 et ayant jadis pignon sur rue à Caraquet avant d’être la proie des flammes en 1955.  Une quinzaine de chambres sont habituellement disponibles durant la période estivale  pour les visiteurs du Village Historique Acadien qui souhaitent vivre l’expérience reproduisant la vie au début du 20e siècle dans l’environnement  d’époque.

Cette soirée était surtout destiné à faire connaître les différentes régions productrices de vins en Italie, le système d’appellation de l’industrie du vin italien,  la mise en valeur des bons producteurs de ce pays, de découvrir la variété de cépages autochtones de l’Italie et faire découvrir l’origine des super-toscans.  Le tout était accompagné de bouchées préparées par ma douce moitié assistée de sa mère.   

Voici d’ailleurs le menu de la soirée pour cette activité qui pourrait devenir un classique annuel :

Le vin d’accueil: 
Exclamation Point Verdicchio DOC

2e vin:
Terre da Vino Gavi DOCG
avec moules et sauce au pesto 

3e vin:
Primo Amore Zonin Pinot Grigio IGT  
avec antipasto aux crevettes et thon

4e vin :
Costalunga Barbera d'Asti DOC
avec tartelette à la saucisse

5e vin :
Peppoli Chianti Classico DOCG
avec duo de calzone au jambon & escargots à l’italienne

6e vin :
Pio Cesare Barolo DOCG  
avec bœuf braisé  à l’italienne

7e vin :
Campogiovanni Brunello di Montalcino DOCG


Enfin pour terminer le tout en beauté, nous avions préparé un brownies afin de conclure en beauté sur une note sucrée avec également des chocolats spécialement conçus pour accompagner les vins.  La compagnie Brix développée par un pneumologue de l’Ohio nommé Nick Proia offre des chocolats qui se prêtent bien au mariage avec les vins.  Ce produit est disponible dans la Péninsule acadienne à la Bijouterie Secret de Tracadie-Sheila et Caraquet. Ces chocolats étaient parfaits avec notre Brunello....

lundi 14 février 2011

James Suckling : coup de pouce « gratuit » à la SAQ

Le 17 février prochain la Société des alcools du Québec va divulguer une liste de vins ayant obtenu une note de 90 points et plus de la part du réputé critique de renommée internationale James Suckling. Ce dernier était de passage à Montréal du 29 novembre au 1er décembre 2010 et a participé à des dégustations au laboratoire de la SAQ.


Monsieur Suckling aura œuvré pendant près de 30 ans au Wine Spectator en tant qu’éditorialiste principal et chef du bureau européen. Il a aussi agit à titre d’éditeur européen de la publication Cigar Aficionado.

Sur son site Internet, la société d’état indique que le critique indépendant n’a pas été rémunéré par la SAQ pour effectuer ces dégustations et qu’il a aussi défrayé le coût de son voyage. Évidemment en utilisant le nom de James Suckling pour promouvoir des vins de plus de 90 points, c’est certainement une bonne façon pour le critique de faire connaître son site Internet. La SAQ redirige d’ailleurs les visiteurs vers le site du fameux critique avec une belle bannière publicitaire.

Le site jamessuckling.com propose un abonnement gratuit à quelques sections, mais aussi un abonnement à 143 dollars pour un accès sur du contenu plus élaboré dont une vidéo haute définition par jour, animée par Suckling lui-même. Bref c’est dans le jargon du métier un accord gagnant-gagnant. En toute humilité, je n’oserais pas mettre en doute les compétences de Suckling, mais je trouve quand même drôle que l’on n’utilise pas les services d’un Chartier, Phaneuf, Aubry ou Lapeyrie qui sont pourtant des visages un peu plus connus des amateurs de vins au Québec.