lundi 31 mai 2010

Festivin : un départ festif!

Samedi dernier s’est amorcée la programmation de la 14e édition du Festivin de Caraquet.  Ce départ était marqué par le séminaire Champagne et tapas présenté à l’Auberge de la Baie de Caraquet.  Pour l’occasion le sommelier et propriétaire du nouveau Restaurant Déjà BU, Robert Noël en a profité pour présenter un menu de différents tapas avec des vins de la Maison Henriot provenant de la région de Champagne.


Le restaurant – bar à vins Déjà BU n’est pas encore ouvert mais cela n’a pas empêché Robert Noël de laisser aller sa créativité en compagnie de son futur chef Marie-Josée Albert afin d’en mettre plein les papilles gustatives des convives présents. 

Le cocktail d’entrée était à lui seul une manière originale de donner le ton à cette soirée festive avec un mousseux servit avec une fleur d’hibiscus, Chambord et pêche blanche.
À l’origine cette soirée devait être limitée à 24 personnes mais étant donné la popularité de l’activité près de 36 personnes auront donc déboursées 110 dollars chacune pour prendre par part à cet événement gastronomique.

Voici donc le menu de la soirée

1 er service
Huître nature Beausoleil, concombre et tobiko wasabi
Gelée d’huître La Caraquette,huile d’olive, tobiko et yuzu
Champagne : Henriot Brut Blanc de Blanc à 78.79$

2e service
Mousse de crevette fraîche avec pousse de petits pois et cristaux de gingembre
Ceviche de flétan aux agrumes
Champagne : Henriot Brut Souverain à 66.99$

3e service
Velouté de homard à la vanille
Œuf – bacon –patate à la manière de Robert
Champagne : Henriot Brut Millésimé 1998 à 97.99$

4e service
Pétoncle géant poêlé avec arômes de citron Meyer
Cappuccino de champignons sauvages
Morue charbonnière de l’Alaska, huile et sel de safran
Champagne : Henriot Cuvée Enchanteleur 1995 à 211.28$

5e service
Manchon de confit de canard, rhubarbe braisée au porto et cerise Morello
Lapin fumé et braisé, sauce Champagne et Porcini
Foie gras de canard poêlé, crème glacée maison au Chambord et Fragouli, avec fraises des bois et brioche.
Champagne : Henriot Brut Rosé à 87.29$



lundi 24 mai 2010

Le Jugement de la Péninsule acadienne

Samedi dernier, j’ai eu le plaisir de partager une table avec des amis à partir de mon domicile. Nous avions convenu de mettre en évidence des vins de la Californie en opposition avec des vins de France et particulièrement de Bordeaux, soit une petite répétition du Jugement de Paris. Le tout était aussi le prétexte à un bon repas préparé par mon chef personnel, ma conjointe assistée de sa mère. Pour vous donner un aperçu de cette soirée magnifique je vous partage aujourd’hui le menu ainsi que les vins qui étaient en vedette. 10 personnes ont participé à ce que nous avons appelé bien humblement le Jugement de la Péninsule acadienne.

Amuses bouche : Petites coquilles au crabe
Cuillère d’escargots à la crème de Brie

Magnum de Champagne Henriot Blanc Souverain


Potage :
Bisque bretonne aux crevettes

Vincent Pouilly-Fuissé Chardonnay 2006 Marie-Antoinette

Entrée :
Petits gâteaux de foies de volaille au porto et aux noisettes

Château St-Jean Merlot Sonoma 2006
Joseph Phelps Cabernet sauvignon Napa Valley 2005
Silver Oaks Cabernet sauvignon Alexander Valley 2003


Repas :
Médaillon de magrets de canard et de foie gras, sauce aux bleuets et sirop d’érable

Château Margaux Grand Cru Classé 1989
Château la Tour de Figeac Saint Émilion Grand Cru Classé 2005
Château Sociando-Mallet Haut-Médoc 2005

Dessert :
Crème renversée à l’érable

Château la Caussade – Sainte-Croix du Mont

vendredi 21 mai 2010

Le 14e Festivin remporte déjà du succès

La 14e édition du Festivin de Caraquet prend son envol dès le samedi 29 mai prochain, toutefois le succès des séminaires semble déjà assuré. En effet plusieurs activités affichent déjà complet. C’est le cas de la soirée de « Dégustation de champagnes et tapas » animée par Robert Noël, sommelier et propriétaire du bar à vins resto Déjà BU! Même à 110 dollars les billets de l’événement se sont envolés rapidement.

C’est aussi le cas du séminaire que je vais animer au Grains de folie le lendemain soit dimanche le 30 mai concernant les vins canadiens. Malgré le fait que la limite de participants est passée de 24 à 36, tous les billets ont été vendus dans les premières heures de la mise en vente. C’est aussi le cas du souper au Restaurant La Crêpe Bretonne de Paquetville que j’animerais le mardi 1er juin, dans le cadre d’un repas Table d'hôte de 4 services accompagnée d'une sélection de vins. Les 36 billets ont tous été vendus rapidement.

Une autre activité qui a suscité de l’intérêt des acheteurs de billets est la Soirée de dégustation prestige au centre culturel de Caraquet qui met en vedette les produits de la maison Pio Cesare de la région du Piémont en Italie alors qu’Augusto Boffa animera le tout en présence de Robert Noël qui accompagnera le présentateur de par ses créations culinaires. L’événement dont les billets étaient vendus au coût de 125 dollars s’est aussi vendu à la vitesse de l’éclair et ce même si la capacité a été augmenté de 24 à 36 participants.

D’autres activités sont encore disponibles soit un séminaire pour l’initiation à la dégustation des vins afin d’obtenir des trucs pour mieux apprécier les vins. Cet atelier est présenté par Allain Lanteigne, sommelier maison du Festivin se déroule à l’Auberge de la Baie le lundi 31 mai au coût de 20 dollars avec une limite de 24 participants dont une dizaine de places sont encore disponibles. Il y a aussi le séminaire sur les vins de Californie de la Maison Hope Family le jeudi 3 juin au Grains de Folie avec Méliza Jalbert, représentante au Canada de ce vignoble californien. Les billets en vente au prix de 35 dollars sont limités à 24 participants, et il ne reste que quelques places. Sachez toutefois que les billets pour les séminaires sont en vente exclusivement à partir de la Chambre de commerce de Caraquet au 727-2931.

Finalement pour ceux et celles qui veulent prendre part aux Grandes dégustations publiques au Carrefour de la Mer les 4 et 5 juin, il est possible de se procurer des billets sur le site Internet de la billetterie Accès ou dans les points de vente dans plusieurs dépanneurs de la région ou par téléphone au 727-7665 ou sans frais 1-800-992-4040.

vendredi 7 mai 2010

SAQ : un programme de reconnaissance est à l’étude

Pour les gens qui fréquentent le site Internet http://www.saq.com/ de la Société des alcools du Québec, vous avez certainement remarqué l’offre de participer à un sondage en ligne.


La SAQ songe sérieusement à mettre en place un programme de reconnaissance de ses clients si l’on s’en tient au contenu de ce sondage. Cette enquête en ligne permettra à la société d’état de prendre le pouls des québécois sur l’intérêt d’un tel club. Bien que nous puissions faire de petites déductions sur la façon dont elle entend mener à bien l’établissement d’un tel programme de fidélisation, on est en mesure de déduire que cette formule pourrait être gratuite ou payante avec des options multiples.

En se prêtant à l’exercice Le Tire-bouchon a été en mesure de répertorier quelques options que semblent considérer la SAQ pour récompenser ses clients qui adhèreraient à ce programme. Le coût d’adhésion est aussi à l’étude. Les scénarios proposés dans le sondage sont gratuit, avec un frais de 5 dollars ou de 10$. Il existe aussi une multitude de scénarios pour les privilèges qui sont associés au programme lui-même. À l’image des différents programmes de fidélisation (Air Miles – Bonidollars – Pétro-Points, etc.) il y aurait la possibilité d’accumuler des points pour chaque dollars d’achat et profiter de certaines aubaines lorsque vous allez atteindre un certain niveau.

Voici d’ailleurs les scénarios énumérés dans l’une des questions du questionnaire.
· 5 points par dollar dépensé en tout temps + des points bonis à l'atteinte d'un certain seuil de points accumulés au cours d'un trimestre

· 5 points par dollar dépensé en tout temps + des points bonis occasionnels à l'achat de certains produits spécifiques (ex. : triplez vos points à l'achat de vins de Bourgogne durant le mois de novembre ou obtenez 100 points bonis à l'achat d'une bouteille de Cointreau)

· 5 points par dollar dépensé en tout temps + des points bonis lors de certaines journées particulières (ex. : doublez vos points lorsque vous faites vos achats les mardis)

· 10 points par dollar dépensé en tout temps
De plus il semble, que la SAQ soit aussi à considérer certains privilèges avec son programme comme le démontre cette autre question posée en rapport à l’intérêt des répondants sur le sujet.
· L'accès à des informations susceptibles de les intéresser sur le domaine des vins et spiritueux;
· La possibilité d'assister à des événements spéciaux, de recevoir des cadeaux ou de participer à des concours;

· L'accès privilégié à des produits ou services.
Bref, il est évident que la Société des Alcools du Québec poursuit son objectif d’augmenter ses revenus en incitant les consommateurs à acheter un peu plus. Vous pouvez participer à cette enquête en ligne lors de votre prochaine visite sur le www.saq.com et vous serez éligible si vous le désirez à un tirage de quelques bons d’achat d’une valeur de 100$ chacun.

jeudi 6 mai 2010

La programmation du Festivin 2010 est lancée

La 14e édition du Festivin se déroulera du 29 mai au 5 juin prochain dans la Péninsule acadienne. Cette année, je participerais pour une deuxième édition consécutive à la présentation d’un séminaire sur le vin. Suite au succès remporté l’an dernier avec mon séminaire sur les vins de la Californie, j’ai décidé de présenter un séminaire sur les vins du Canada. Comme je l’avais fait l’an dernier après avoir voyagé en Californie, je m’étais inspiré de mon périple pour présenter un séminaire. Étant donné que je me suis rendu dans la Péninsule du Niagara l’été dernier et que je me dirige vers la Vallée d’Okanagan en Colombie-Britannique à la mi-juin cette année, je trouvais l’occasion toute naturelle pour y consacrer un séminaire.


Mon objectif est simple, je tiens à démystifier la croyance selon laquelle le Canada ne produit que de bons Icewine. Il y aussi un mythe qui persiste à tord selon lequel le Canada n’offre que des vins quelconques. Profitant de mes expériences de dégustation dans la région de Niagara-on-the-Lake, St-Catharines, Jordan et Beamsville, j’aurais l’opportunité de faire découvrir des blancs et des rouges savoureux. De grands noms comme Mission Hill, Cave Spring, Henry of Pelham, Inniskillin et Clos Jordanne seront à l’honneur durant ce séminaire limité à seulement 24 personnes. Les billets sont en vente à la Chambre de Commerce de Caraquet au 506-727-2931.

L’an dernier le séminaire sur les vins de la Californie était complet en quelques heures seulement alors que 36 places étaient disponibles. Évidemment, si la demande est forte, je tenterais de voir s’il est possible de tenir une deuxième session en dehors des cadres du Festivin.

Par ailleurs j’aurais aussi le plaisir d’animer un autre événement dans le cadre du programme du Festivin 2010, le mardi 1er juin alors que j’animerais un souper harmonie culinaire et vin au Restaurant La Crêpe Bretonne de Paquetville. Ce sera un souper quatre services avec des vins sélectionnés et le tout sera vendu à 65 dollars par personne en incluant le prix du vin.

Mon ami et sommelier Robert Noël, également propriétaire du futur Restaurant déjà BU, jouera aussi un rôle important dans la programmation de la 14e édition alors qu’il fera une présentation sur le vin de Champagne à l’Auberge de la Baie de Caraquet le samedi 29 mai. Le coût du billet est de 110 dollars. Robert participera également à la présentation des vins italiens de Pio Cesare qui se déroulera au Centre Culturel de Caraquet en compagnie d’Augusto Boffa, un illustre membre de la famille à la tête du prestigieux vignoble du Piémont. Les billets sont en vente au coût de 125 dollars.

Les vins de Californie à l’honneur sur les tablettes

Que ce soit à la SAQ ou encore dans les succursales d’Alcool Nouveau-Brunswick, il y a en cette période de printemps un effort promotionnel accru concernant les vins de la Californie.  Le Golden State produit près de 90% de totalité des vins provenant des États-Unis, un pays qui se classe au 4e rang mondial à ce chapitre.

La Californie possède près de 3000 domaines viticoles et les vignobles s’étalent sur plus de 526 000 hectares.  On retrouve en Californie une grande portion des zones viticoles américaines (AVA, American Viticultural Areas) soit 107.  La Californie cultive 40 types de cépages en rouge et 26 en blanc.  Il existe onze régions productrices de raisin malgré le fait que Napa et Sonoma soient les plus connues.  D’ailleurs L’industrie vinicole de Californie attire 20,7 millions de touristes par année et génère 2,1 milliards de dollars en revenus dans l’État.

À la SAQ, mai est le mois des vins de Californie et un large éventail de produits est disponible en provenance de ce merveilleux État.  Un concours intitulé « Délicieuse Californie »  est actuellement en vigueur et nécessite l’achat de produits en succursale pour y participer. Ensuite,  il est possible de s’inscrire en ligne et d’avoir la chance de participer au tirage d’un séjour de 5 jours / 4 nuits pour deux personnes en Californie ou un week-end VIP aux finales de la Coupe Rogers.  Une dizaine de produits seront aussi en promotion pour des dégustations en succursales samedi le 8 mai.  Les détails du concours sont en ligne au www.vinsdecalifornie.ca.

Au Nouveau-Brunswick la promotion concernant les vins de la Californie s’est déroulée en avril. Pour l’occasion quelques nouveaux produits ont été ajoutés sur les tablettes dont le Pinot Noir de Mirassou qui est un beau vin à 15$.  Malgré tous ces beaux efforts, il faut souligner que plusieurs vins sont encore trop dispendieux.  On a qu’à se rendre au sud de la frontière canadienne pour s’en convaincre.  Plusieurs vins sont malheureusement encore au double du prix de ceux vendu aux États-Unis.  Avec les pays émergents comme le Chili et l’Argentine le rapport qualité/prix des vins de Californie n’est donc pas toujours au rendez-vous.

mercredi 5 mai 2010

Célébrez la Fête des Mères avec du vin?

Vivement le printemps! Chez nous en Acadie et au Québec, la Fête des Mères est célébrée lors du deuxième dimanche du mois de mai, toutefois ce n’est pas le cas pour tous les pays. En Espagne et au Portugal on souligne l’occasion le premier dimanche de mai, ou le dernier dimanche de mai pour plusieurs pays comme la Suède, la Tunisie et la République Dominicaine.


Si maman n’aime pas les fleurs, ni les sorties au restaurant, il y a peut être alors quelques façons de lui offrir un petit cadeau spécial à partir du thème de la vigne. Offrir une bouteille spéciale est peut être une façon différente de souligner cette journée pour une personne tout aussi spéciale. Une bouteille Duval-Leroy Femme de Champagne Brut Millésimé est un présent significativement digne de mention à 151.29 pour un 1996. (Excellente année)

Pour les bourses plus abordables, un brunch préparé par papa et les enfants avec un verre de Mimosa, soit un mélange de vin mousseux et jus d’orange, est une façon d’agrémenter cette journée.

L’achat de flûtes à champagne de compagnies renommées telles Riedel, Eisch et Spiegelau représente aussi un présent qui fera plaisir à la maman qui aime déguster avec des bulles. La gamme de prix pour 4 verres est de 15 à 40 dollars en moyenne dans les boutiques spécialisées selon la marque.

Cette journée pour votre maman pourra être mémorable surtout si vous lui offrez de petites douceurs avec des soins du corps, par le biais d’une belle journée SPA et pourquoi pas une vinothérapie. Ce sera la gâterie totale pour maman avec un traitement dans un centre de remise en forme et si la vinothérapie n’est pas possible, vous pourrez ajouter une bouteille de Champagne provenant d’un domaine géré par une femme. À ce chapitre, un Champagne du Domaine de la Veuve Clicquot est de mise. C’est un Champagne très connu que vous trouverez dans plusieurs succursales de SAQ pour 67.25$, sinon pour quelques dollars de plus au Nouveau-Brunswick à 70.99$. Si vous ne trouvez pas cette bouteille, rendez hommage à Lilly Bollinger qui a dirigée cette maison pendant plusieurs années jusqu’en 1971, en vous procurant une bouteille de Bollinger la Grande Année Rosé. Le Millésime 2002 est disponible à la SAQ pour 239$ alors que le 1999 est disponible chez Alcool NB à la succursale de Dieppe pour 231,99$.


Bonne fêtes à toutes les mamans.

mardi 4 mai 2010

Marée de vins rosés au Nouveau-Brunswick

Pendant que les États-Unis se démènent pour contrer les effets de la marée noire engendrée par un déversement de pétrole issu d’une plateforme de forage qui a sombrée dans le golfe du Mexique le 22 avril dernier, nous avons un peu plus de chance au Nouveau-Brunswick avec une marée rosée. En effet, les clients d’Alcool Nouveau-Brunswick ont vu un nouvel arrivage de vins rosés déferler bien en évidence sur des présentoirs d’une majorité de succursales.


 

Parmi les produits en vedette :

 
  • Jacobs Creek Shiraz Rosé - Australie à 14,29$ (9300727618535)
  • Yellow Tail Rose -Australie à 13,29$ (839743000400)
  • Jackson Triggs Prop Reserve Cabernet Franc VQA - Canada à 13,99$ (063657013168)
  • Borsao Rosado d’Espagne à 13,29$ (8412423120739)
  • Palombieres Rose de France à 12,99$ (3180611017448)
  • Beringer California Collection White Zinfandel de Californie à 12.99$ (0089819006526)
  • Perrin La Vieille Ferme Cotes du Ventoux Rose de France à 13.29$ (631470000124)
  • Masi Modello Rosato d’Italie à 13.99$ (8002062001706)
  • Barefoot White Zinfandel de Californie à 11,99$ (018341751062)

 
Il reste aussi quelques bouteilles de vins ayant connu l’heure de gloire chez nous soit

 
Le Domaine Gourgazaud Le Ptit Grain Syrah de France à 14,99$ (3497120000145) et le Marrenon Grape Label Rose (3256811113713) aussi de France à 12.49$.

 
Pour ceux et celles qui veulent ajouter une petite touche d’exotisme, un nouveau porto Rosé de la Maison Croft du Portugal est aussi offert à 19.99$. Le Croft Pink Port (5602418002963) représente donc une belle alternative aux vins de la gamme des rosés.

 
Autre fait digne de mention, il existe aussi un vin rosé produit par Jost Vineyard de Nouvelle-Écosse avec des raisins cultivés au Nouveau-Brunswick soit le Jost Frontenac Rosé à 16.99$ (624448014674). Le vin est potable, toutefois la facture est un peu élevée pour un rosé. Cependant, il faut avouer que l’effort de produire du vin en Atlantique est louable, car il est très difficile pour nos producteurs de composer avec le climat et la courte période d’été pour produire une bonne qualité de raisin.

 
Donc la saison estivale se prépare dès maintenant et si vous avez une petite soif à étancher, profitez-en pour essayer un rosé. En passant, le homard accompagne merveilleusement bien certains vins rosés. Osez la différence!