lundi 27 décembre 2010

Mes 20 expériences gustatives les plus mémorables en 2010


Dans la vie d’un sommelier, d’un conseiller en vin ou encore d’un amateur avertis, il y a des occasions de dégustation qui demeurent des souvenirs à jamais. Je vous partage donc un top 20 de ces vins les plus savoureux que j’ai eu l’occasion de boire avec des amis en 2010. Plusieurs de ces vins sont souvent des souvenirs de voyage de mes amis ou les miens.

Ma liste de 2010:

1-Château Cheval Blanc 1996 - Saint-Émilion Grand Cru - France

2-Vega Sicilia Unico Ribeira del Duero - Espagne

3-Château Margaux 1989 - France

4 Sassicaia (Citai) 2007 - Italie

5- Henriot Champagne Cuvée des Enchanteleurs Brut 1996– France

6-Château Angelus 2005 – Bordeaux, France

7-Sociando Mallet 2005 - Bordeaux, France

8-Malescot Saint Exupéry 1994, Bordeaux, France

9- Pio Cesare Ornato Barolo DOCG 2005 - Italie

10- Le Petit Mouton 2005 – Bordeaux, France

11- Château St-Jean Cinq Cépages 2004– Sonoma, États-Unis

12-Protos 2001 – Ribera Del Duero, Espagne

13-Clos Jordanne Le Grand Clos 2007 – Niagara, Canada

14-Pavillon Rouge 1998 - Margaux, France

15- Château Lascombe 2005 - Bordeaux, France

16- Honig Cabernet Sauvignon Bartolucci Vineyard 2007 – Napa, États-Unis

17- Mormoreto Castello di Nipozzano 2007 –Toscana, Italie

18-Cipes Gabriel Brut Summerhill Pyramid NM – Okanagan, Canada

19-Perpetua Chardonnay Mission Hill 2006 – Okanagan, Canada

20- Collazzi Toscana IGT 2005 - Italie

mardi 21 décembre 2010

Une envolée de bulles pour le Nouvel An

Dans la région de Champagne les producteurs jubilent avec les résultats qui s’annoncent positifs avec une croissance des ventes de 10% en volume pour l’année 2010.  Comme le rapportait Alexandre Paillé dans un article publié sur Cyberpresse, la crise économique des deux dernières années avait fait baisser les ventes mondiales de champagne.

Le temps des fêtes est un moment propice à mon sens pour célébrer avec des bulles.  Évidemment il y a du Champagne pour les bourses plus fortunées mais il y a des alternatives intéressantes au niveau des vins mousseux.

Comme vous le savez peut être il y a habituellement trois types principaux de raisins que l’on utilise pour élaborer le Champagne soit le Chardonnay, le Pinot Noir et le Pinot Meunier.

Habituellement le Chardonnay donne un vin effervescent frais et délicat alors que le Pinot Noir se traduit par un vin charpenté et au bouquet fin.  Le Pinot Meunier donne un vin proche du pinot noir mais plus fruité et une aptitude de garde plus réduite.  Dans plusieurs cas on retrouve des mélanges qui permettent de profiter des différentes caractéristiques de chacun des cépages.


Dans le but de guider vos achats à l’approche de Noël et du Jour de l’an je vous offre une petite liste d’achat pour le Champagne, mais aussi pour des mousseux à prix plus abordables.  Récemment, Alcool Nouveau-Brunswick Liquor a augmenter ses efforts afin de garnir les tablettes de différents produits mettant en vedette les bulles. Pour nos amis du Québec,  j’indique aussi entre parenthèses si le vin est disponible à la SAQ et son prix.  À votre santé.


5 bons vins de Champagne :

Duval-Leroy Brut Champagne NV 56.79$    (SAQ à 61.25$)
Ayala 1999  à 77.99$
Bollinger Special Cuvée à 74.99$
Champagne Henriot Blanc Souverain à 78.79$  (SAQ à 64.50$)
Pol Roger Reserve Brut à 57.49$   (SAQ à 60.75$)


10 mousseux en dehors de la région de Champagne

Fuzion Brut d’Argentine à 13.99$
Hungaria Grande Cuvée de Hongrie à  12.99$  (SAQ 12.15$)
Beato Bartolomeo Prosecco Spumante Extra Dry d’Italie à 21.29$
Zonin Prosecco Special Cuvée Brut  d’Italie à 18.79$  (SAQ 14.80$)
Segura Viudas Lavit Rosado Brut Rosé d’Espagne à 16.79$  
Jacobs Creek Brut Cuvée d’Australie à 15.29$   (SAQ 15.25$)
Segura Viudas Brut Reserva d’Espagne à 15.99$   (SAQ à 13.75$)
Yellowglen Pink – Rosé d’Australie à 13.99$  (SAQ à 13.20$)
Pierre Sparr Cremant d’Alsace Brut à 23.29$  (SAQ à 18.10$)
Domaine de Fourn Blanquette de Limoux à 20.99$  (SAQ à 18.75$)

dimanche 19 décembre 2010

Le monde du vin: une rétrospective sur 2010

Je suis particulièrement heureux de la tournure des événements avec la publication de mon premier guide des vins Le Tire-bouchon et aussi le premier livre à être publié sur le sujet au Nouveau-Brunswick.  Les ventes auront été très positives et les commentaires de mes lecteurs auront aussi été une source de motivation pour continuer plus loin mes ambitions au niveau de l’écriture.  Il devrait y avoir un 2e livre en 2011.  Par ailleurs, le blogue Le Tire-bouchon en est à sa 4e année et je me tourne vers l’avenir avec optimisme en route vers le 5e anniversaire. Voyons maintenant comment 2010 aura laissé sa marque à mes yeux sur le plan viticole.


Les meilleurs de l’industrie

Les différents palmarès du vin ont aussi fait connaître leurs vins primés. C’est le cas du Wine Spectator qui a placé un vin américain au sommet de son top 100 de 2010 avec le Saxum James Berry Vineyard Paso Robles 2007. Le magazine américain Wine Enthusiaste a pour sa part désigné le Borsao Campo de Borja 2008 dans son Top 100 des meilleurs achats de 2010.  Chez nous au Canada, le magazine Wine Acces a nommé Tawse Winery en Ontario à titre de Winery de l’année en novembre dernier.   Il faut dire aussi que la maison Jackson Triggs de l’Okanagan aura fait bonne impression sur la scène internationale en décrochant le titre de meilleure winery au Canada à la prestigieuse International Wine & Spirits Competition qui s’est déroulée à Londre en Angleterre. 

Des voyages mémorables

2010 aura été d’un point de vu personnelle une année fertile en émotion. D’abord j’ai eu la chance de faire un voyage mémorable dans les vignobles de la l’Okanagan. Cette expérience dans l’ouest du pays m’aura donnée l’opportunité de faire des rencontres mémorables avec des producteurs passionnés.  Que ce soit avec Paul et Linda chez Stags Hollow,  avec Mike Lee l’un des sommeliers de Mission Hill ou encore avec le winemaker des vins blancs Derek Kontkanen.

De plus j’ai aussi eu le plaisir de visiter quelques vignobles de la Nouvelle-Écosse en septembre dernier dont Jost Vineyards, le Domaine de Grand Pré,  Muir Murray winery, Gaspereau Vineyards et l’Acadie Vineyards.  Ces producteurs démontrent le sérieux de cette industrie à vouloir se démarquer en Atlantique.

C’est d’ailleurs avec fierté que j’ai mis à profit mes visites des deux dernières années dans près d’une centaine de vignobles d’un océan à l’autre au Canada afin de présenter un séminaire sur les vins canadiens que j’ai offert à deux reprises, soit en juin dans le cadre du Festivin et en octobre au Village historique acadien.  

Du nouveau en restauration

2010 m’aura donné l’opportunité de travailler avec le monde de la restauration.  L’élaboration d’une carte de vin est un exercice sérieux et trop souvent les gens dans le domaine n’ont pas toujours les connaissances pour se consacrer à cette tâche.  J’ai eu l’opportunité de travailler avec au moins trois établissements en 2010 afin de proposer de nouvelles cartes des vins associés aux menus des ces restaurants.  Ce fût le cas du restaurant du Château Albert au Village historique acadien, du Restaurant le Poséidon  à Bathurst et au Restaurant La Rôtisserie à Paquetville. 

Enfin,  je ne pourrais passer sous silence la naissance d’une nouvelle entreprise dans le monde de la restauration en Acadie, soit le Restau bar à vin le Déjà BU du propriétaire et ami Robert Noël.  L’arrivée de ce nouveau joueur dans le monde de la restauration à Caraquet va surement profiter à l’ensemble de la Péninsule acadienne en élevant les standards auxquels nous sommes en droit de nous attendre lorsque l’on demande une bouteille de vin dans un établissement de restauration.  La qualité du service et surtout les judicieux conseils de ce sommelier de formation, lorsque vient le temps de marier le vin avec les plats de son menu, n’est qu’un exemple des bénéfices pour les consommateurs.

De plus, les succès de la vente de vins par le Déjà Bu dans ses 6 premiers mois d’opération démontre que la soif d’apprendre davantage dans le monde du vin est manifestement en éveil.  Reste maintenant à souhaiter que le milieu de la restauration au Nouveau-Brunswick saura s’inspirer de ces succès pour améliorer le service du vin et leurs cartes de vins pour répondre aux attentes des clients.  Trop souvent les membres du personnel ne connaissent pas les produits qu’ils servent.  La température de service des bouteilles n’est pas adéquate et pire encore, le serveur ou la serveuse est rarement en mesure de bien ouvrir la dite bouteille. Avec mes expériences dans les restaurants de Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, j’ai pu constater à quel point nous accusons un retard à ce chapitre.

Avec la nouvelle année 2011 qui s’amorce sous peu je suis persuadé que nous aurons plusieurs occasions de lever notre verre.  Il y a quand même du positif à plusieurs niveaux.  Après les célébrations du 20e anniversaire du salon des vins de Moncton au début novembre 2010, je suis dans l’attente de la 15e édition du Festivin à Caraquet du 28 mai au 4 juin. Déjà les organisateurs sont à l’œuvre afin de présenter une programmation digne d’un 15e anniversaire. Ce sera pour moi l’occasion de présenter de nouveaux séminaires et de continué à partager ma passion.  Ce sera également pour moi une année déterminante dans l’accomplissement de mes projets vineux. 

À tous je souhaite de Joyeuses Fêtes et une bonne année 2011. 

vendredi 10 décembre 2010

Natalie MacLean: Harmoniser des cadeaux de vins avec la personnalité des professions

L’auteure la plus prolifique dans le domaine de la littérature du vin au Canada anglais, Natalie MacLean propose une chronique sur des suggestions de cadeau de vin pour des personnes qui œuvrent dans des professions pour qui c’est difficile de trouver le bon choix. Sous forme d’un top 10 qui suggère avec humour des idées de cadeau vineux s’harmonisant à la personnalité des professionnels, Madame MacLean a laissée sa créativité s’exprimer.


Le Tire-bouchon vous offre un résumé de sa chronique avec l’autorisation de Natalie MacLean qui possède un excellent site Internet soit www.nataliemaclean.com. Toutefois je n’ai la prétention de traduire mot à mot ce texte car les jeux de mots tirés de la langue de Shakespeare donnent une couleur particulière à celui-ci.

Natalie suggère un vin pour :

1. Votre coiffeur :
Pour une personne qui combine humour et optimisme et qui s’occupe de votre tignasse on préconise un vin léger qui s’ingurgite facilement comme un rosé sec. C’est versatile sans complication et étanche la soif de celle ou celui qui vous coiffe.

2. Au psychiatre:
Il va analyser ce que vous allez lui donner alors allez-y pour un vin qui a de l’équilibre. Un vin facile à boire comme un Pinot Noir avec un corps moyennement corsé et bourré de saveurs. Surprenez-le avec une bouteille de gros format comme un magnum car en pensant gros, vous allez démontrer que de grand progrès à ses yeux. Un vin qui sera aussi adéquat pour les psychologues, conseillers matrimoniaux ou les employés de bars.

3. Pour le patron :
En choisissant un vin trop dispendieux il pourrait croire que votre dernière augmentation était trop élevée et si vous y allez bon marché il va pensez que vous manquer de jugement. Concentrez vos achats en fonction de l’étiquette avec beaucoup d’espaces blancs ce qui fait paraître le vin dispendieux. Un château au loin pourra aussi fonctionner mais éviter les animaux pelucheux.

4. Pour votre entraîneur personnel :
Vous pensez qu’un vin rouge robuste ou musclé fera? Retenez-vous. Au lieu de cela, essayez un Riesling. Un vin léger pour s’harmoniser avec les malades de la diète-santé avec ses salades et fruits de mer. De plus, c’est un vin faible en alcool. Idéal aussi pour votre instructeur de pilate, maître de yoga ou entraineur de Tai Chi.

5. Pour votre planificateur financier: Vous savez tous les deux que ça va prendre des décennies avant que votre portefeuille récupère les pertes de l’effondrement des marchés de 2008. Avec cette vision à long terme, un Porto Millésimé sera le cadeau idéal. Ce vin fortifié du nord du Portugal avec son long potentiel de vieillissement sera au rendez-vous pour vous deux au moment de la retraite.

6. L’agent de voyage :
Il est allé partout et il a aussi tout vu. Alors allez-y localement avec votre choix de vin. C’est encore mieux si vous demeurez près d’un vignoble et assurez-vous de faire signer la bouteille par le winemaker.

7. Pour un professeur :
Si vous ne pouvez trouver un vin obscur faisant l’affaire avec un nom latin, il y a toujours un Sherry avec crème. C’est également la pièce maitresse du classique d’Edgar Allan Poe la courte histoire Le cas de l’Amontillado.

8. Pour le facteur :
Allez-y pour un domaine qui est constant année après année à produire un vin qui pourra être apprécié dans la neige, la pluie ou la grêle. Essayez un Malbec d’Argentine ou une Shiraz d’Australie.

9. Pour votre mécanicien: Oui, il y a un vin qui se nomme le Red Truck (Camion rouge), mais allez-y avec quelques choses qui fait appel un peu plus à l’imagination. Pourquoi pas un vin fait par Mario Andretti en Californie ou Ferrari?

10. Pour les rencontres en ligne :
Alors vous êtes à votre deuxième ou troisième rendez-vous avec cette personne rencontrée sur eHarmony ou Dating.com. Si vous n’êtes pas certaine si le mariage est probable, essayer quelques chose dans le juste milieu comme un Merlot. Oui c’est un vin coulant comme du jazz, mais jusqu’à ce que vous sachiez ou ça s’en va, alors jouez de prudence.

Et après ce magasinage, ne négligez pas votre petite personne car même les lutins du Père Noël ont besoin davantage que du lait et des biscuits. Essayez quelques choses avec un taux élevé d’alcool comme un Amarone d’ Italie, une Syrah du Rhône. Ces gros rouges vont noyer les cantiques discordant du temps des fêtes et s’harmoniseront avec vos pieds fatigués.

Pour avoir accès aux domaines préférés de Natalie, ses notes de dégustations et recettes pour plusieurs types de vins, visitez son site. Vous y trouverez également la version originale de son texte.

mercredi 8 décembre 2010

Promotion sur les bières du monde au Nouveau-Brunswick

Comme vous le savez les amateurs de vins sont de plus en plus nombreux et même si la tendance fait en sorte que le marché du vin gruge du terrain sur les ventes de bières, il y a encore beaucoup d’adeptes du houblon. D’ailleurs on assiste de plus en plus à un engouement pour la dégustation de bière et plusieurs activités associées à ce liquide se démarquent de plus en plus à travers la province. Durant la dernière année seulement, il y a eu le festival de la bière de l’Atlantique en mai dans la région de Moncton et deux autres événements dans la Péninsule acadienne, soit le Festibière acadien à Tracadie en août et l’Oktoberfest acadien de Bertrand au début septembre.


Il n’est donc pas étonnant d’assister à l’arrivée sur les tablettes d’une multitude de nouvelles bières au Nouveau-Brunswick. D’ailleurs dans son effort de stimuler les ventes de bières, Alcool Nouveau-Brunswick a aussi lancé un micro site sur le monde des bières. Actuellement avec l’approche du temps des fêtes, on a lancé une circulaire mettant en vedette un peu plus de 70 bières différentes de partout dans le monde.

Cette circulaire met en évidence des bières de 15 pays avec notamment des produits du Royaume-Uni, de l’Autriche, de la France, de la Belgique, de l’Allemagne, du Japon, de la Hollande et de l’Australie. Il y a également des emballages spéciaux dans certains cas incluant un verre, ce qui représente des idées de cadeaux à l’approche du temps des fêtes. Sur le site Monmondedebiere.com vous trouverez aussi des informations pour choisir la bonne bière pour un repas. Bref les plaisirs de la dégustation ne sont pas réservées seulement au monde du vin.

lundi 6 décembre 2010

Fêter sans se ruiner; des vins sous 15$ (Partie 2)

Comme je l’avais présenté dans ma chronique de vendredi dernier concernant les meilleurs vins sous la barre des 15 dollars en blanc, je vous offre aujourd’hui ma liste pour les rouges en plus de vous présenter 5 vins mousseux à découvrir aussi sous la barre des 15 dollars.  À votre santé.

Liste des rouges :

  • Astica Merlot Malbec - Argentine -  9,79$    (Cup 7790240026344)         
  • Fuzion Alta Malbec Tempranillo Reserva - Argentine - 12,49$ (Cup 7791728022148) 
  • Trapiche Oak Cask Cabernet Sauvignon  - Argentine  - 12,49$ (Cup 7790240072785)   
  • Espiritu de Argentina Malbec - Argentine - 13,29$  (Cup 677855001126)


  • Angoves Nine Vines Shiraz Viognier - Australie -13,99$    (Cup 9300694347445)
  • Little Penguin Merlot - Australie -11,99$ (Cup 012354010062)

  • Open Cab Merlot - Canada - 11,99$ (Cup 063657022290)
  • Aresti Reserve Pinot Noir - Chili - 12,99$  (Cup 677855001218)
  • Casillero del Diablo Reserva Malbec - Chili - 13,99$ (Cup 7804320510187)
  • Cono Sur Pinot Noir  - Chili - 13,99$ (Cup 7804320753454)
  • MontGras Reserva Cabernet Sauvignon - Chili - 14,49$ (Cup 7804407001539)
  • Yali Winemakers Selection Cabernet Carmenere - Chile - 12,99$ (Cup 7808725402658)

  • Louis Bernard Cotes du Rhone - France - 14,49$    (Cup 604174000639)
  • Perrin La Vieille Ferme Ventoux- France - 13,99$ (Cup 631470000018)
  • Szekszardi Voros - Hongrie -10,29$ (Cup 5998815732948)

  • Batasiolo Dolcetto dAlba DOC - Italie - 13,99$ (Cup 632738100228)
  • Da Luca Tarantino Merlot Primitivo IGT - Italie - 12,99$ (Cup 8032610311407)
  • Folonari Valpolicella DOC - Italie - 13,49$ (Cup 8000160632402)

  • Vinzelo  - Portugal -  11,99$  (Cup 5601109212919)   
  • Goats do Roam Red/Rouge - Afrique du Sud - 13,29$ (Cup 6002291000435)

  • Borsao Joven  Bodegas Borsao - Espagne - 13,29$  (Cup 8412423120036)
  • Hoya de Cadenas Reserva - Espagne - 13,49$ (Cup 8410310602757)
  • Tocado  - Espagne -  9,99$  (Cup 8412423120647)


En boni les mousseux abordables :

  • Two Oceans Sauvignon Blanc  - Afrique du Sud - 13,49$ (Cup 6001108044655)      
  • Hungaria Grande Cuvee - Hongrie - 12,99$ (Cup 5998815750201)
  • Barefoot Bubbly Pinot Grigio - É.U. - 12,99$ (Cup 085000016046)  
  • Yellowglen Pink - Australie - 13,99$ (Cup 098137113236)      
  • Banrock Station Sparkling Chardonnay - Australie - 14,99$ (Cup 9311043029967)         




vendredi 3 décembre 2010

Fêter sans se ruiner; des vins sous 15$ (Partie 1)

Le mois de décembre rime avec festivités, rencontres et…endettement. Profiter du temps des fêtes avec un maximum de plaisir et un minimum de frais est sans doute l’objectif de plusieurs et spécialement lorsque vient le temps de choisir ses bouteilles de vin.

Je vous propose donc ma liste annuelle des aubaines pour le rapport qualité/prix avec ma liste des vins à moins de 15 dollars.  Étant donné la diversité du nombre de produits, j’ai décidé de vous proposer deux chroniques soit une pour les rouges et une pour les blancs avec la quelle je débute aujourd’hui.  Comme vous pourrez le constater, il y a une place prépondérante pour les vins des pays de l’Amérique du Sud, Chili et Argentine en tête, qui offrent souvent une bonne qualité pour une poignée de dollars.  On trouve aussi des vins abordables en Australie, France et Italie comme en témoigne la liste ici-bas.

Partagez cette liste de 22 vins blancs avec vos amis et pourquoi pas le vin aussi.

  • Las Moras Pinot Grigio - Argentine - 9,99$  (Cup 7791540091193)
  • Trivento Tribu Viognier – Argentine -10,99$ (Cup 7798039590199)


  • Angoves Nine Vines Viognier - Australie -13,99$   (Cup 9300694373147)
  • Hardys Stamp Series Riesling Gewurztraminer - Australie -11,99$ (Cup 9311043006791)
  • Lindemans Bin 65 Chardonnay - Australie -            12,79$ (Cup 012354081840)


  • Inniskillin Niagara Series Pinot Grigio - Canada -14,29$  (Cup 620654018338)       
  • Caliterra Reserva Sauvignon Blanc   - Chili - 11,99$ (Cup 610444017030)


  • Cono Sur Bio Bio Riesling - Chili -   12,99$  (Cup 7804320156903)
  • Errazuriz Estate Sauvignon Blanc - Chili - 13,29$  (Cup 089046777329)
  • Millaman Estate Reserve Sauvignon Blanc   - Chili - 11,99$ (Cup 664805007024)    


  • Perrin La Vieille Ferme Luberon - France - 13,99$  (Cup 631470000049)
  • Lurton Les Fumees Blanches Sauvignon Blanc - France - 13,79$   (Cup 635335961957)
  • Jaszberenyi Riesling  - Hongrie - 9,99$ (Cup 5998815733273)


  • Exclamation Point Verdicchio DOC - Italie - 13,99$ (Cup 8032853721155)
  • Mezzomondo Pinot Grigio Chardonnay  - Italie - 12,99$ (Cup 8032610318918)
  • Montalto Pinot Grigio IGT - Italie - 11,99$  (Cup 8030423001959)
  • Da Luca Pinot Grigio IGT - Italie - 12,99$   (Cup 5028267012517)
  • Primo Amore Zonin Pinot Grigio - Italie - 12,79$ (Cup 8002235000864)


  • Sebeka Chenin Blanc - Afrique du Sud -  13,99$ (Cup 085000015803)



  • Pares Balta Blanc de Pacs - Espagne - 12,49$  (Cup 8410439010006)


  • Barefoot Pinot Grigio            - É.U. - 10,99$ (Cup 085000014448)
  • Bear Flag White - É.U. - 13,99$ (cup 085000016831)



Je vous donne rendez-vous lundi pour la liste des rouges.

mardi 30 novembre 2010

Bilan financier 2009-2010 positif pour Alcool N.-B.

La société d’état, Alcool Nouveau-Brunswick Liquor a dévoilé son bilan financier pour l’exercice financier se terminant le 31 mars 2010.  Les ventes de vin ont encore progressé dans la province avec un total au chapitre des ventes de plus de 64,3 millions de dollars, soit une hausse de plus de 3,1millions par rapport à l’exercice précédent.  

Par ailleurs le nombre de litres de vins vendu à progressé de seulement 70 000 pour s’établir à 5,08 millions de litres.  Alcool Nouveau-Brunswick Liquor comptait 48 magasins en plus de ses 70 magasins franchisés au terme du dernier exercice financiers.  

Les ventes totales d’ANBL ont atteint 407,2 millions de dollars, une hausse de 3,1 pour cent par rapport à l’année précédente. Les revenus nets étaient de 157,9 millions de dollars, une hausse de 3,4 pour cent par rapport  à 2008-2009. Alcool NB a remis la somme de 159,6 millions de dollars à la Province du Nouveau-Brunswick.

Avec le changement de gouvernement lors des élections de septembre dernier,  Daniel Allain a été récemment nommé président et chef de la direction d’Alcool NB en remplacement de Dana Clendenning.  Monsieur Allain est présentement à étudier différents scénarios concernant la société d’état et il entend bien apporter du changement à la société des alcools dans les prochains mois. Selon ce que rapportait Radio-Canada lors que sa nomination a été annoncée en octobre, les plans à ce sujet devraient se préciser en mars 2011,  dans le sillage du budget provincial.  Le président n’avait pas caché que tous les scénarios étaient à l’étude incluant la privatisation d’ANBL.

mardi 23 novembre 2010

Top 100 du Wine Spectator 2010 : Les américains en vedette

La semaine dernière le site web associé au prestigieux magazine américain Wine Spectator devait dévoiler goutte à goutte les 10 premiers vins du Top 100 annuel des meilleurs vins de l’année selon la réputée publication.   Néanmoins,  une fuite d’information a forcée les dirigeants du Wine Spectator de divulguer plus tôt que prévu le vin en tête de la liste.  Comme vous le savez probablement dès que ce palmarès est divulgué, il y a une ruée des collectionneurs de vins chez les détaillants afin de mettre la main sur les bouteilles primées. 

Cette année, la palme de ce classement 2010 revient à un vin américain de la région de Paso Robles soit le Saxum James Berry Vineyard 2007.  Par ailleurs il semble que les américains dominent le top 5 cette année avec 4 vins sur 5.   En regardant la tendance des 5 dernières années pour le top 5 de ce palmarès on constate que les vins des États-Unis ont la cote des juges du magazine.  En effet  depuis 2006 pas moins de 15 vins ont fait le top 5 en provenance de pays de l’oncle Sam alors que les vins français obtiennent un total de 14.  L’Italie vient au 3e rang avec 10 vins dans le top 5 depuis 5 ans, suivi l’Australie avec 6, du Chili et du Portugal avec deux chacun et l’Espagne avec un seul. 

Au chapitre des vins de l’année les États-Unis ont obtenu la pole position deux des cinq dernières années, alors que la France, l’Italie et le Chili ont eu cet honneur une seule fois durant cette période.

Pour élaborer le palmarès  annuel du Top 100 l’équipe de dégustation se sert d’une sélection des 3900 vins ayant obtenu une note de 90 points et plus sur les 15 800 nouveautés dégustées dans l’année.   On procède ensuite à un triage basé sur 4 critères soit la qualité, la valeur, la disponibilité et le facteur X que l’on a désigné comme l’engouement envers le vin.  Les choix reflètent enfin le jugement de l’équipe d’éditeur et la passion envers les vins dégustés.

Pour le classement de 2010,  14 pays sont représentés (aucun vin du Canada) et le pointage moyen est de 93 points.  La valeur moyenne des bouteilles est de 48$.

Le Wine Spectator a été fondé en 1976 à San Diego par  Bob Morrisey qui l’a ensuite vendu 3 ans plus tard à l’éditeur Marvin R. Shanken.  En 1996, le site Internet WineSpectator.com a été lancé et ne cesse d’attirer un lot fidèle de visiteurs.  La publication papier atteint pour sa part 2,6 millions de lecteurs. Fait à signaler il y a maintenant plus de femmes que d’hommes qui lisent le magazine dans une proportion de 52% de femme contre 48% pour les hommes.

Malgré cet engouement, vous verrez qu’il est très difficile de mettre la main sur ces vins.  D’ailleurs chez Alcool Nouveau-Brunswick Liquor on ne retrouve qu’un seul produit disponible sur la liste du Top 100, soit un d’Arenberg Stump Jump Red 2008 (63 eme rang), ce qui représente une aubaine à 16.79$ pour ce vin d’Australie. Vous pouvez accéder à la liste complète du Top 100 2010 en PDF via ce lien.  

jeudi 18 novembre 2010

L’expérience Le Tire-bouchon ; deux raisons de célébrer!

Le blogue Le Tire-bouchon célèbre son 4e anniversaire.  J’étais loin de me douter de la tournure des événements en novembre 2006 lorsque je me suis lancé dans cette aventure d’écrire sur le monde du vin en Acadie.  Il faut dire que la nostalgie associé à l’abandon de ma chronique Quelques octets de vin sur Acadie.Net  avait fait son œuvre.

Partager ma passion pour le vin n’était pas une corvée en tant que tel et c’est pourquoi samedi le 18 novembre 2006 je me suis installé à mon clavier d’ordinateur pour pondre un premier texte.  Aujourd’hui je signe un 470e message sur le blogue Le Tire-bouchon, c’est donc une moyenne de 117 articles par année ou si vous voulez, une publication à tous les 3 jours.

Plus encore, ce projet de blogue m’a dirigé tranquillement mais surement vers une autre réalisation personnelle qui m’a amenée à me dépasser soit l’écriture du premier guide d’achat des vins au Nouveau-Brunswick.  Ce n’est donc pas un hasard si j’ai l’opportunité aujourd’hui de célébrer doublement car c’est le 19 novembre 2009 où j’ai lancé mon livre à Caraquet à l’Édifice Martin-J.-Légère qui abrite notamment les bureaux de mon employeur à temps plein, soit la Fédération des caisses populaires acadiennes.

Après une année jour pour jour du lancement de mon livre Le Tire-bouchon Griffin 2010,  je peux vous assurer que cette expérience aura dépassée mes attentes de beaucoup.  Avec plus de 1700 copies vendues (peut être davantage), de nombreuses entrevues dans les médias, des séminaires et quelques présences dans les salons du livre de la province,  je peux vous dire que ce fût un enrichissement sur le plan personnel.

Écrire un bestseller à l’échelle de l’Acadie demeure pour moi un accomplissement motivant qui me poussera à viser encore plus haut en 2011.   Cependant mon blogue occupera aussi un peu plus d’espace et c’est pourquoi j’ai fait l’acquisition des noms de domaine  letirebouchongriffin.com et mariogriffin.ca   Dans la dernière année, un total de près de 21 000 visiteurs uniques en provenance de 101 pays ont été enregistrés sur mon blogue Le Tire-bouchon.   Depuis 2006 c’est le premier blogue francophone à se consacrer au monde du vin au Nouveau-Brunswick et j’espère continuer d’innover dans le futur.  Merci à ceux et celles qui me suivent, vos commentaires et témoignages d’appréciation me donnent de l’énergie.  Je vais lever un verre à votre santé et à celle des 4 dernières années avec Le Tire-bouchon!

En guise d’appréciation  je vous offre la liste des 38 vins à avoir obtenu un coup de cœur pour le rapport qualité/prix dans l’édition 2010 de mon livre Le Tire-bouchon Griffin.

Vins blancs moins de 15 dollars 
Las Moras Pinot Grigio 2008
Trivento Tribu Viognier 2007
Montalto White 2008
Hardys Stamp Sémillon/Chardonnay 2007
Hardys Stamp Riesling/Gewurztraminer  2006
Cono Sur Bio Bio Riesling          2008
Las Moras Reserve Chardonnay  2007
Pelee Island Gewurztraminer   2007
Da Luca Pinot Grigio     2007
Dona Paula Los Cardos Sauvignon Blanc  2008

Vins blancs entre 15 et 25 dollars
Santa Rita Reserva Sauvignon Blanc 2007
Don David Torrontes Reserve 2007
The Stump Jump d’Arenberg White 2006
Sterling Vintners Chardonnay 2005
Anthilia Sicilia Tenuta Donnafugata 2006

Vins blancs de 25 dollars et plus
Petit Chablis J. Moreau et Fils 2006

Vins rouges moins de 15 dollars :
Montalto Red  2004
Jindalee Circle Cabernet Sauvignon 2007
Prince de la Rivière 2004
G7 Carmenère 2007

Vins rouges moins de 15 à 25 dollars 
Primitivo del Salento Classica 2005
Cycles Gladiator Central Coast Syrah 2006
Alexi Lichine Bordeaux 2006
Montes Cabernet Sauvignon  2006
Riscal Tempranillo 2006
Don David Malbec Reserve 2006
Placido Chianti 2007
Santa Rita Cabernet Sauvignon Reserve 2005
Montecillo 2004
Robert Mondavi Private Selection Pinot Noir 2006
Max Reserva Errazuriz 2004

Vins rouges de plus de 25 dollars 
Clos Lolol JF Lurton Araucano 2003
Clos de Los Siete 2004
Château de la Rivière 2003

Autres vins
Champagne Ayala 1999
Jacobs Creek Chardonnay/Pinot Noir Brut Mousseux (Non-millésimé)
Breganze Prosecco Spumante Extra Dry
Dow’s Colheita Porto 

samedi 13 novembre 2010

Le Beaujolais Nouveau arrive jeudi

Comme vous le savez l'arrivée du Beaujolais Nouveau est un événement festif.  Il faut cependant avouer que ce rituel a connu une perte de popularité énorme depuis quelques années, surtout si l'on compare l'engouement des années 80.  Il faut donc voir ce vin pour ce qu'il est c'est-à-dire une célébration de la nouvelle récolte et voir au-delà du potentiel de ce raisin pour les vins un peu plus structurés qui seront mis sur le marché dans quelques mois.  Les principales qualités du Beaujolais Nouveau résident dans l'exubérance de sa jeunesse, de sa franchise et de sa gourmandise.  Ce sont en fait les mots que l'on retrouve sur le site Internet dédié au Beaujolais Nouveau.   Il y aura quelques événement soulignant l'arrivée du Beujolais Nouveau cette année au Nouveau-Brunswick soit à Dieppe au Restaurant L'Idylle et aussi à Caraquet au Resto Bar à vin le Déjà BU!

Je termine ce petit billet en vous laissant avec 7 caractéristiques concernant le Beaujolais Nouveau:


1. Le Beaujolais Nouveau est toujours dévoilé le 3e jeudi de novembre.

2. La région de Beaujolais fait 34 miles de longueur du nord au sud et de 7 à 9 miles sur la largeur. Il y a près de 4000 producteur de raisin dans cette région dont la plus grosse ville est Lyon, la 3e en importance en France.

3. Tous les raisins de Beaujolais doivent être cueillit à la main. Avec la Champagne c’est la seule autre région française qui doit se plier obligatoirement à la législation.

4. Le Gamay noir est la seule variété autorisée pour le Beaujolais.

5. Le Beaujolais Nouveau ne peux pas provenir de raisins cultivé dans les 10 appellations des crus de Beaujolais.

6. Beaujolais Nouveau doit être bu dans sa jeunesse et de préférence avant le mois de Mai suivant son lancement.

7. Près du tiers de la récolte de raisin dans la région de Beaujolais est vendu sous forme de Beaujolais Nouveau annuellement.

mercredi 3 novembre 2010

Les vins primés de L'Expo Vin de Moncton 2010

Dans quelques heures la 20 édition de l'Expo Vin et de la gastronomie de Moncton va accueillir son lot d'amateurs de vins dans le cadre des grandes dégustations publiques à l'Agrena du Colisée de Moncton.

Le Tire-bouchon vous offre donc une liste convoitée, soit celle des vins primés de l'édition 2010. Chaque catégorie départage ses gagnants avec les principe des médailles olympiques, c'est-à-dire: Or, Argent et Bronze. Ces vins gagnants ne seront pas disponibles pour la plupart avant vendredi avec le début des grandes dégustations au public. Il y a donc fort à parier que plusieurs des ces produits ne se rendront pas aux tablettes des magasins, car les gens vont certainement se ruer sur les choix du panel du jury.

Vous aurez donc un petit avantage en sachant les gagnants un peu en avance. Bon festival à tous.

Les vins rouges du Nouveau Monde de moins de 15 dollars
Or - Johnny Q Shiraz Viognier 2008 d’Australie
Argent - Open Cab Merlot du Canada
Argent - Twisted Old Vine Zinfandel 2008 des États-Unis
Bronze-PKNT Gold Reserve Shiraz du Chili

Les vins rouges du Nouveau Monde entre 15 et 30 dollars
Or - Paul Dolan Zinfandel 2007 des États-Unis
Argent - Castillo de Molina Reserva Pinot Noir 2008 du Chili
Argent - Ventisquero Grey Cabernet Sauvignon 2007 du Chili
Argent - Lohr Los Osos Merlot 2007 des États-Unis
Bronze - Liberty School Zinfandel 2007 des États-Unis
Bronze - Errazuriz Max Reserve Shiraz 2007 DU Chili

Les vins rouges du Nouveau Monde de plus de 30 dollars
Or - Stags Leap Cabernet Sauvignon 2005 des États-Unis
Argent - Taz Syrah 2006 des États-Unis
Bronze - Sandalford Prendville Cabernet 2005 d’Australie
Bronze - Ventisquero Pangea 2006 du Chili
Bronze - Firesteed Willamette Pinot Noir 2006 des États-Unis

Les vins blancs du Nouveau Monde - Moins de 20 dollars
Or - William Cole Columbine Special Reserve Chardonnay 2009 du Chili
Argent - Espiritu de Argentina Reserva Torrontes 2009 du Chili
Bronze - EastDell Pinot Grigio 2008 du Canada

Les vins blancs du Nouveau Monde - Plus de 20 dollars
Or - Treana White 2007 des États-Unis (Vin blanc de l’année)
Argent - Wayne Gretzky Estate Series Sauvignon 2007 du Canada
Bronze - Bridlewood Reserve Viognier 2008 des États-Unis

Les vins rouges De l’Ancien Monde - Moins de 15 dollars
Or - Feudi di San Marzano Puglia Primitivo d’Italie
Argent - Folonari Verona Rosso 2008 d’Italie
Argent - La Casona Monastrell 2007 d’Espagne
Bronze - Rigal The Original Malbec de France
Bronze - Talamonti Moda Montepulciano dAbruzzo 2008 d’Italie


Les vins rouges De l’Ancien Monde - entre 15 et 30 dollars
Or - Faustino V Reserva 2004 d’Espagne
Argent - Torres Celeste 2007 d’Espagne
Bronze - Monti Garbi Ripasso Valpolicella Superiore d’Italie

Les vins rouges De l’Ancien Monde - Plus de 30 dollars
Or -Mormoreto Castello di Nipozzano 2006 d’Italie (Vin rouge de l’année)
Argent - Zenato Amarone della Valpolicella 2005 d’Italie
Bronze -Chateauneuf du Pape Clos de l'Oratoire 2005 de France

Les vins blancs de l’Ancien Monde - Moins de 15 dollars
Or - Terza Generazione Piedmonte Cortese 2009 d’Italie
Argent - Gatao Vinho Verde du Portugal
Bronze - Torres San Valentin Parellada d’Espagne

Les vins blancs de l’Ancien Monde - Plus de 15 dollars
Or - Cantele Teresa Manara Salento Chardonnay 2008 d’Italie
Argent - De Stefani Olmera 2006 d’Italie
Bronze - Dr ZenZen Sonnehofberger Riesling Spatlese 2003 d’Allemagne

Vin effervescent de l’année
Peller Estates Ice Cuvee du Canada


Le vin de dessert de l’année :
Quails Gate Estate Optima Late Harvest 2008 du Canada

samedi 30 octobre 2010

Le fameux mariage des vins et fromages

Pour plusieurs personnes, la soirée idéale entre amis se partage autour d’un vin et fromage. Pourtant pour la majorité des connaisseurs dans le domaine du vin, il n’existe probablement pas une harmonie aussi difficile à réussir avec le vin que celle avec les fromages. C’est d’autant plus vrai, puisque nous sommes en présence de deux éléments qui proviennent d’une multitude de terroirs différents avec des propriétés tout aussi différentes. Le vin peu être acidulé ou parfois tannique alors que le fromage est souvent un corps gras, parfois salé avec des textures variées. En raison de la transparence de leur bouquet, leur minéralité et de leur acidité, les vins blancs s’accordent mieux avec une plus vaste variété de fromages que les rouges.


Hors comment s’y retrouver si nous ne sommes pas des experts du monde du vin pour obtenir un accord convenable? C’est en consultant l’Internet que j’ai été en mesure de découvrir un outil qui permet de réaliser cette opération avec simplicité. Le site des Producteurs laitiers du Canada est un site à placer dans vos signets.

Le planificateur de fromages et vins permet donc d’accomplir cette corvée pour plusieurs avec une relative facilité. Le site propose une gamme de plateaux de fromages qui pourront se marier avec différentes suggestions de vins. On y propose même des accords avec des bières, des mousseux et du cidre de glace. Plus encore on vous donne la liberté de composer votre propre plateau de fromage du Canada ou vous pouvez intégrer jusqu’à 10 fromages de votre choix. Il est également possible de s’éduquer sur le monde des fromages grâce à la section « L’encyclopédie des fromages ». Que ce soit du Cheddar, un Mozzarella ou un bleu, qu’il soit marbré, vieilli ou fumé, le fromage est en vedette sous toutes ses facettes sur ce site pratique.

Découvrez cet outil gratuit en ligne afin de réussir vos soirées vins et fromages!

mercredi 27 octobre 2010

Le secret bien gardé des vins de la Nouvelle-Écosse

Gaspereau Vineyards près de WolfvilleDepuis deux ans je me promène dans les principales régions viticoles du Canada soit dans la Péninsule du Niagara et dans la Vallée de l’Okanagan.  Cette exploration de nos producteurs de vins m’a donné l’opportunité de faire d’incroyables découvertes à partir de ces deux magnifiques régions.  Des noms comme Tawse, Coyotes Run, See ya later Ranch, Gray Monk ou Flat Rock cellars ne m’étaient pas familiers avant de partir à la découverte des vignobles du Canada.  Avec près d’une centaine de visites et plus de 500 produits canadiens dégustés dans les deux dernières années, je croyais avoir fait le tour du terroir « Made in Canada ». 
Lors du long congé de la Fête du travail 2010, moi et un groupe d’amis nous nous sommes rendu en Nouvelle-Écosse afin de faire un petit périple près d’Halifax. Inspiré par le désir de sortir des sentiers battus, je me suis lancé à la découverte du Domaine Jost qui produit des vins en Nouvelle-Écosse depuis le début des années 80.  J’ai donc décidé de quitter la route 104 pour faire une petite incursion vers le littoral du Détroit de Northumberland et visiter l’un des rares producteurs néo-écossais exportant de ses produits au Nouveau-Brunswick.   Près de la petite localité de Malagash, j’ai découvert un site qui n’a rien à envier à une majorité d’endroits que j’ai visité en Ontario ou dans l’Ouest du Canada.   
De belles grappes de raisins étaient agrippées aux vignes ce qui laissait présager que la période des vendanges était proche. L’endroit est bien aménagé et équipé de tables pour faire un petit pique nique ou encore de faire un BBQ.  Évidemment le tout peut être agrémenté d’un passage à la boutique pour y faire la dégustation des vins et faire des achats. Un tour guidé est aussi disponible pour ceux qui veulent en savoir plus long sur la fabrication des vins et des soins de la vigne. 

L'industrie du vin ne cesse de croître dans la province depuis ces 20 dernières années. L'association des viticulteurs de Nouvelle-Écosse (Winery Association of Nova Scotia) a mis au point une stratégie à long terme en vue de passer d'une surface cultivée de 400 acres (162 hectares) à 1000 acres (405 hectares) et de doubler le nombre d'établissements vinicoles (de 10 à 20). L'objectif est d'obtenir des revenus de 23 millions de dollars d'ici 2020, par rapport aux revenus actuels de 7,2 millions de dollars. Le logo Wines of Nova Scotia est un gage de qualité que les membres peuvent apposer sur les bouteilles de vin fabriqué entièrement avec du raisin et des fruits cultivés localement et qui respecte les normes vinicoles de la Nouvelle-Écosse.

Jost Vineyards n’est pas seul dans le décor viticole de la Nouvelle-Écosse. Je me suis d’ailleurs rendu dans la région de Wolfville.  J’ai eu la chance de visiter le très beau Domaine de Grand Pré dont les premières vignes datent de la fin des années 70.  C’est cependant un ancien du monde bancaire en Suisse Hanspeter Stutz qui a redonné un souffle nouveau à l’entreprise en achetant le domaine en 1993.  Le bar de dégustation et la somptueuse petite boutique sont d’un charme fou et il y a une très bonne table avec le Restaurant Le Caveau.  Les vins y sont également des plus impressionnants.  À quelques lieux de ce domaine,  on est également en mesure de visiter un autre domaine plus récent soit Muir Murray Estate winery qui a ouvert ses portes en mai 2009. C’est le Docteur Jonathan Murray et sa femme Lesley qui sont à l’origine de ce projet,  suite à leur arrivée en Nouvelle-Écosse en 2003. Ils possèdent environs 40 acres de vignes près du domaine situé à Lower Wolfville et 150 acres dans la Vallée de Gaspereau.  Ce fût le premier producteur à utiliser la capsule à vis Stelvin sur leurs bouteilles au lieu du bouchon de liège traditionnel.  De plus ils sont aussi les instigateurs du premier institut d’apprentissage sur le vin en Nouvelle-Écosse avec l’ouverture en mai 2010 d’AVIEW (Annapolis Valley Institute for Education of Wine).

Évidemment on ne pourrait passer sous silence Gaspereau Vineyards qui est la propriété de Hans Christian Jost qui a implanté ce domaine en 2004. Il s’agit de la maison sœur de Jost Vineyards.   De plus il y a également L’Acadie Vineyards qui produit de très bons mousseux grâce au savoir-faire du propriétaire et vinificateur Bruce Ewert qui est originaire de la région de l’Okanagan Valley et qui s’est implanté en 2005 dans la Vallée de Gaspereau afin d’y lancer ses premiers vins mousseux en 2008.  Il a notamment fait ses classes chez Summerhill Pyramid Winery, ce qui promet pour le futur.  

Parmi les autres domaines à signaler en Nouvelle-Écosse on y retrouve Blomidon Estate Winery, Bear River Vineyards, Annapolis Highland Vineyards, Sainte-Famille Wines et Benjamin Bridge.  Pas besoin de faire des heures et des heures de vols pour voir des vignobles, il s’agit de visiter la Nouvelle-Écosse. Surveillez bien mon blogue car je vise à faire le même exercice dans ma province d’adoption en 2011. 

jeudi 21 octobre 2010

Jules Roiseux déjà 6 ans...

Mercredi dernier le 20 octobre, un triste anniversaire m’est revenu à la mémoire soit le 6e anniversaire du décès d’un sommelier et  grand ambassadeur de vin au Québec, Monsieur Jules Roiseux.

Comme plusieurs j’avais été touché par la simplicité de ce belge d’origine qui avait su se tailler une place dans le cœur des québécois et faire progresser la sensibilisation au monde du vin et des fromages.

Le passage de Jules Roiseux avait également été remarqué au Nouveau-Brunswick alors qu’il avait été invité par le Festivin de Caraquet au début des années 2000.  J’avais d’ailleurs eu l’occasion de partager un repas avec l’homme et sa compagne Marguerite Houle à cette époque là à mon domicile avec un groupe de représentants d’agences de vins et des amis. (La photo de l'article avait été prise à cette occasion)  Ce qui me fascinait c’était non seulement son charisme mais également l’approche conviviale qu’il apportait au partage du vin et ce malgré ces vastes connaissances.

Monsieur Roiseux a déjà été nommé meilleur sommelier au Canada et collaborait régulièrement aux émissions Salut, Bonjour! et Vins et fromages. Jules avait aussi publié un livre sur les fromages de chez nous faisant parti de ma bibliothèque et auquel je me réfère encore régulièrement aujourd’hui.  Aujourd’hui, les Phaneuf, Chartier et cie continuent de faire progresser le monde du vin à leur façon, mais pour moi Jules restera un pionnier à ne jamais oublier.

Merci Jules et à ta santé!

jeudi 14 octobre 2010

À quand le prochain guide Le Tire-bouchon Griffin?

L’édition du livre Le Tire-bouchon : Griffin 2010 - Votre guide des vins au Nouveau-Brunswick a connu un franc-succès au chapitre des ventes et il reste encore une quantité minime de livres disponibles chez les libraires du Nouveau-Brunswick. La conception et l’écriture d’un livre demande beaucoup de temps et d’énergie. L’édition 2010 aura nécessité à elle seule plus d’une quinzaine de mois d’effort pour l’écriture et ce fût aussi pour moi un engagement très exigeant en temps pour la promotion de ce guide.

De plus, mon blogue Le Tire-bouchon est un autre projet qui a été amorcé en novembre 2006 (dont ce sera le 4e anniversaire très prochainement) et qui exige aussi son lot de travail. La question qui tue et que l’on me demande assez souvent est sans contredit la suivante : Est-ce qu’il y aura un guide Le Tire-bouchon Griffin 2011?

La réponse est malheureusement non et elle s’explique par ce raisonnement fort simple. Premièrement, il y a le facteur temps car l’écriture d’un livre ne se fait pas à la légère et contrairement à plusieurs sommeliers au Québec je ne gagne pas ma vie principalement avec le vin, car il s’agit d’un agréable passe-temps en dehors de mon travail.

L’autre élément, c’est la grosseur du marché dans lequel nous sommes au Nouveau-Brunswick. La sélection des vins qui entrent dans la province ne se compare pas aux marchés comme l’Ontario et le Québec. Il y a un facteur économique également car pour faire un livre avec plus de 200 vins commentés, il aura fallut en goûter près de 400 et payer le tout de mes économies.

Cela dit, je suis à réfléchir à la formule d’un prochain projet afin d’aider les consommateurs de vins. Ma question est à savoir si cela prendra la forme d’un livre pour 2012 ou un abonnement à un site virtuel. Je vous invite à me partager vos commentaires et suggestions.  Il est possible d’ailleurs que j’élargisse le sujet des vins au marché du Québec et de l’Atlantique. Laissez-moi connaître vos besoins et vos impressions.
Vous pouvez joindre mon groupe sur Facebook ou mon Twitter afin de laisser vos commentaires.

mercredi 13 octobre 2010

Les vins français à l’honneur

Depui le début du mois d’octobre, Alcool Nouveau-Brunswick Liquor place en évidence les produits de la France. Ainsi la thématique du mois vise à séduire les consommateurs néo-brunswickois afin qu’ils fassent l’achat de vins provenant de la France. Cette opération charme a aussi eu lieu en septembre par le biais de la SAQ au Québec.


Dans cet ordre d'idée, des nouveautés de la France ont fait leur apparition sur les tablettes du Nouveau-Brunswick, dont le Chateau Malescasse de Bordeaux à 35,78$ (3448821002969), ainsi que deux produits de la Bourgogne dont le Burgundy Hills Pinot Noir (3525490834418) à 24,99$ et le Georges Duboeuf Brouilly (3351650001662) à 18,79$. Le Brouilly avait été rayé du répertoire régulier, mais la popularité de ce vin a incité notre société d’état à le remettre sur les tablettes.

Dans le courriel aux abonnés au Club de vin Sélection d’Alcool NB, il est possible de télécharger des informations pratiques sur des accords mets et vins avec certains types de vins français, en plus d’obtenir les notes de dégustations de plusieurs produits des différentes régions de la France.  Fait à souligner, on a beau promouvoir le vin français, il semble cependant que la traduction de quelques descriptions ne soit pas tout à fait de qualité. 

The french paradox est-ce que c'est ça?

dimanche 3 octobre 2010

Petit cellier deviendra grand?

Récemment je faisais l’inventaire de ma cave à vin dans le but de vérifier ce qui pourrait potentiellement faire l’objet d’une dégustation pour ne pas perdre de précieuses bouteilles. Évidemment la composition de mon cellier n’est pas à dédaigner lors que l’on parle de plus de 200 bouteilles, mais c’est bien peu en comparaison avec quelques collections de certaines personnalités bien nanties.


Dans le monde du hockey, c’est un fait assez bien connu à l’effet que le propriétaire des Pingouins de Pittsburgh, Mario Lemieux, et ancien numéro 66 de la même équipe est un collectionneur de vin. On sait également que la Merveille le 99 Wayne Gretzky est aussi un amoureux du vin, car il possède également un vignoble qui porte son nom en Ontario.

Dans le domaine de la chanson, il y a aussi des vedettes assez fortunées qui se passionnent pour le vin. En parcourant le magazine britannique Decanter du mois de septembre dernier, j’ai porté mon attention sur un article concernant Julio Iglesias. Dans une entrevue avec Lucy Shaw, « le crooner » d’origine espagnole a avoué qu’il avait l’habitude d’acheter pour plus d’un million de dollars en vin annuellement.

On apprend aussi que ce grand séducteur à qui l’on attribue d’avoir couché avec plus de 3000 femmes possède 3 celliers dans ses différentes demeures soit, à Madrid en Espagne, à Miami en Floride et en République Dominicaine. Dans cette entrevue, il affirme posséder des centaines de milliers de bouteilles de « vins ordinaires » et près de 5000 grands vins. Sa plus récente passion dans le vin est le Pinot Noir. Pouvez-vous imaginer la somme la plus importante qu’il ait payé pour s’offrir une bouteille de vin? Sans vous vendre la mèche de tous les détails de cet article, il s’agit d’un 6 litres de Château Lafite 1961 acquit dans une vente aux enchères pour la rondelette somme de 12,000 dollars américains.

Si Iglesias possède autant de bouteille, il n’est pas le seul à avoir cette passion. Plusieurs restaurateurs profitent de leur commerce pour se monter d’importantes collections. Dans un article publié en 2008 dans le Sunday Times, on révélait que le plus important cellier au monde dans un restaurant était celui d’un steakhouse à Tampa Bay en Floride, soit le Berns Restaurant. On parle d’environ un demi-million de bouteilles et ce restaurant devance donc selon le Decanter, le prestigieux Restaurant La Tour d’Argent de Paris en France avec ses 450 000 bouteilles. Toutefois, si le fameux restaurant de Paris a ouvert ses portes autour de 1582, le restaurant de Bern Laxton a Tampa n’est ouvert que depuis 1956. Au Québec, il y a aussi quelques restaurants de renom qui possède d’impressionnantes caves. C’est le cas du Michelangelo situé dans la vielle capitale qui a vu le jour en 1973.

Le propriétaire d’origine italienne, Nicola Cortina, est une figure bien connue de la restauration québécoise et principal actionnaire de ce restaurant situé sur le chemin Saint-Louis à Québec, à proximité des deux ponts. Il est aussi estimé que l’inventaire de ce restaurant est évalué à plus de 3,5 millions $ de vins prestigieux et réputés. On parlerait alors de plus de 35 000 bouteilles selon mes sources.

Un autre restaurant qui s’illustre au Québec pour l’importance de son cellier c’est celui de Champlain Charest propriétaire du restaurant le Bistro à Champlain situé à Ste-Marguerite-du-Lac-Masson dans les Laurentides. Ce médecin de carrière radiologue est en restauration depuis plus de 30 ans et s’est monté une cave prestigieuse où les rangées de Château Yquem ou les mathusalems de Romanée-Conti sont nombreuses. Champlain est d'ailleurs particulièrement fier d'un espace expressément dédié aux grands formats, possiblement la plus importante au monde, dont une centaine de mathusalems (6 litres) du Domaine de la Romanée-Conti. D’après les informations sur le site Internet du restaurant il y aurait 35 000 bouteilles, ce qui est comparable au Michelangelo. Pour vous amuser vous pouvez consulter la carte des vins du Bistro à Champlain qui fait plus de 170 pages dans un document PDF.

Enfin selon le Livre Guiness des records, la plus importante collection de bouteilles en Europe serait située en Moldavie. Les caves de Milestii Mici compteraient près de 2 millions de bouteilles. Ces infrastructure à plus de 40 mètres sous la terre seraient d’une superficie de plus de 200 km dont seulement 50 km seraient utilisés. Ce complexe a été fondé en 1969 contient 70% de vins rouges, 20% de blancs et 10% des vins pour le dessert. 

Bref, lorsque je regarde mon cellier aujourd’hui, je le trouve un peu petit, le moment idéal pour convaincre ma conjointe de l’urgent besoin de faire des achats...

samedi 2 octobre 2010

L’Expo Vin et de la Gastronomie de Moncton 20 ans plus tard

L’Expo Vin et de la Gastronomie de Moncton célèbre cette année son 20e anniversaire. C’est donc un événement qui atteint la maturité sans l’ombre d’un doute. C’est devenu un incontournable pour les amateurs de vin de partout au Nouveau-Brunswick. De plus par sa situation géographique, Moncton attire aussi des visiteurs de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard. Je me souviens des premières éditions qui se déroulaient au Beauséjour. Parfois l’après-midi on pouvait se promener d’un kiosque à l’autre sans attente et goûter presque l’ensemble des produits. Il faut dire que l’état de chacun n’était pas toujours beau à voir. Si c’était une bonne cuite pour plusieurs, c’est devenu aujourd’hui une source d’éducation qui se prête moins à la beuverie que plusieurs anticipaient à chaque année.


L’événement à contribué à changer les comportements au fils des années. Depuis quelques années c’est au complexe du Colisée de Moncton que se tient ce salon des vins. La popularité grandissante de l’événement a forcée les organisateurs à occuper un endroit plus spacieux et le succès ne se dément pas. C’est aujourd’hui que les billets ont été mis en vente en ligne. Comme par le passé, il est à prévoir que les billets pour la soirée du samedi soir vont s’envoler rapidement. Personnellement je préfère les sessions d’après-midi du vendredi ou du samedi. Il y a moins de monde bien que ce soit généralement occupé. C’est une activité sociale pour plusieurs, mais pour un auteur et blogueur comme moi, c’est aussi une opportunité en or de déguster un lot de produits en peu de temps et à coût moindre. Imaginez, il y a au delà de 350 produits de vin.

Pour ma part je prévois d’assister à au moins deux sessions afin de déguster le plus de nouvelles choses possible. Habituellement je me concentre sur les vins blancs en premier et pour la session suivante je me concentre sur les rouges. De plus, je tente toujours de me concentrer sur les vins un peu plus dispendieux en premier.

L’autre dimension intéressante pour les amateurs de vin, ce sont les différents séminaires qui sont présentés dans la semaine qui précède les grandes dégustations publiques. Cette année, il y aura du nouveau avec la formule séminaire-lunch.

Ce format de séminaire-lunch se déroulera au Marché de Moncton avec une première activité le 1er novembre et mettant en vedette le homard des Maritimes avec le chef Trevor Rowe et Bill Vance qui fera la sélection des vins à titre de sommelier.

Un séminaire se tiendra le 2 novembre sur les vins espagnoles de la maison Bodegas Castano avec le sommelier Bill Vance , puis celui des vins de Californie du producteur Hope Family avec la représentante Melissa Jalbert se tiendra le 4 novembre. Ce séminaire-lunch est le seul qui sera présenté en français et c’est le Chef du Restaurant L'Idylle, Emmanuel Charretier qui préparera des petits plats californiens dans cette présentation.

Également le jeudi soir 4 novembre, un séminaire sur les vins provenant du nouveau monde conçu à partir du Cabernet Sauvignon seront à l’honneur avec Craig Young, sommelier du groupe Fosters Wine. Pour la liste complète des activités je vous suggère de consulter le site officiel de l’Expo Vin.

La table est mise pour cette 20e édition et si jamais vous avez un coup de cœur pour un vin, vous aurez aussi la possibilité de l’acheter sur place car Alcool NB sera sur place avec sa boutique, ce qui est un net avantage pour le consommateur qui souhaite faire ses emplettes en prévision de la prochaine période des fêtes. Au plaisir de vous rencontrer sur place, c’est un rendez-vous à ne pas manquer.

lundi 20 septembre 2010

Des raisins exceptionnels en Ontario pour le millésime 2010

Dans le monde du vin il y a une règle incontournable. Pour obtenir du vin de qualité, les raisins doivent être de bonne qualité, car on ne fait pas de bon vin avec de mauvais raisins. C’est pourquoi les connaisseurs du vin parlent souvent de la qualité des millésimes lorsqu’ils font une description d’un vin.  Donc, un vin d’un producteur pourrait être très ordinaire pour une année spécifique et exceptionnelle l’année suivante.

En fait, c’est logique car le raisin pousse à l’état naturel et obtient sa maturité et ses caractéristiques par le biais des conditions offertes par dame nature par l’action du soleil, des précipitations et des températures. Nous en sommes donc au moment de vérité pour ceux qui font la culture des raisins, soit la période des vendanges. D’ailleurs selon ce que rapportait Radio-Canada dans un reportage diffusé le week end dernier, la cuvée des raisins de 2010 promet d’être exceptionnelle.

En fait c’est une bonne nouvelle pour les producteurs de vin de l’Ontario qui ont du faire face à deux années difficiles en terme de qualité des millésimes 2008 et 2009, en plus du fardeau occasionné par la récession. Le meilleur millésime a avoir été produit dans la région du Niagara depuis une dizaine d’année avait été le 2007. L’espoir est donc à l’horizon pour cette industrie viticole avec l’annonce d’un très bon millésime pour 2010.

D’ailleurs ce n’est pas la seule région canadienne qui aura de bons résultats. Lors de mon récent passage chez quelques producteurs de la Nouvelle-Écosse, plusieurs m’ont indiqué que la cuvée 2010 s’annonçait également très prometteuse. En bout de ligne ce sont les consommateurs qui vont pouvoir profiter de ces belles conditions climatiques lorsque les bouteilles seront sur les tablettes.

samedi 18 septembre 2010

Ouverture officielle du Déjà BU & de l’Apprenti: un départ canon!

Du 23 au 26 septembre prochain, Robert Noël propriétaire du nouveau Resto Bar à vin Déjà BU procèdera à l’ouverture officielle de son établissement en plus de son atelier de vin et de cuisine l’Apprenti.  C’est ni plus ni moins un mini festival de la gastronomie et des plaisirs gourmands qui attend le public durant ces 4 jours d’activités qui mettra notamment en vedette des chefs provenant de d’autres restaurants de renom. 

Le coup d’envoi des activités se fera le jeudi 23 septembre alors que l’ouverture officielle sera effectuée avec le lancement de l’Apprenti et où il sera également possible de visiter les lieux dans le cadre d’une activité portes ouvertes de 14 à 17 h.   Robert Noël va en profiter pour procéder au dévoilement du nouveau menu d’automne et de la nouvelle carte des vins.  Après seulement deux mois d’opération, le restaurateur et sommelier apporte quelques ajustements à son menu et va élargir davantage sa sélection des vins.   

Le vendredi 24 septembre sera consacré à une  Soirée tapas (bouchées gourmandes) avec Johanne Vigneault, chef-propriétaire du restaurant la Table des Roy aux Iles de la Madeleine, que l’on a pu voir à la télé de Radio-Canada récemment dans le cadre de l’émission Les chefs! Cette activité est limitée à 60 personnes sur réservation et le coût est de  49,77 $ le billet, incluant un verre de vin. 

Le samedi 25 septembre madame Vigneault présentera un atelier de cuisine sur l’art de préparer les fruits de mer et poissons.   Cet atelier sera limité à une dizaine de personne qui auront l’opportunité de découvrir la bouillabaisse de la Table des Roy.  Par la suite, les amateurs de vin pourront assister à un atelier avec le sommelier Denis Lemoine qui partagera ses trucs, conseils et son expertise en offrant des exercices pratiques pour faciliter la compréhension de la tâche complexe de l’accord mets et vins. 

Enfin,  le dimanche 26 septembre mettra en vedette Jeremy Gilmore originaire de Moncton, ayant complété sa formation de cuisinier à Calgary et parfait ses connaissances culinaires dans certains des meilleurs restaurants de Calgary.  Cet ami personnel du propriétaire du Déjà BU présentera un Menu de dégustation limité à 44 personnes au coût de 77.49$, ce qui inclut le vin.   

Voilà un programme qui promet de mettre l’eau à la bouche de bien des adeptes de la bonne table et des bons vins.  Ce week end de festivités automnales est donc le prélude à un événement annuel qui pourrait faire des petits dans la Péninsule acadienne.  Le moins qu’on puisse dire,  c’est que ce départ en trombe du Déjà BU est à la hauteur des ambitions du proprio.   Il n’a certainement pas fini de nous en mettre plein la vue et plein les papilles.  Pour ceux qui veulent participer à ces activités, faites-vite vos réservations au 727-7749 car les places vont s’envoler plus rapidement que les feuilles des arbres par un beau vent d’automne à Caraquet!

jeudi 9 septembre 2010

Un séminaire sur les vins canadiens au Château Albert

Depuis deux ans je me suis donné comme mission de faire le tour des différentes régions viticoles canadiennes.  Cette tournée exploratoire m’a donné l’occasion de découvrir d’excellents producteurs en Ontario, au Québec, en Colombie-Britannique et plus récemment en Nouvelle-Écosse.   Sur les 460 domaines qui produisent des vins au pays, j’ai eu la chance de visiter au moins une centaine de ces producteurs et m’imprégner de cette énergie nouvelle de l’industrie canadienne du vin à vouloir se démarquer sur la scène mondiale.

Durant la dernière édition du Festivin, à titre d’auteur du livre « Le Tire-bouchon Griffin 2010 »  j’ai présenté un séminaire sur les vins canadiens au Grains de Folie de Caraquet dont les billets se sont écoulés en moins de 48 heures.  Étant donné que plusieurs personnes avaient manifesté leur intérêt envers ce séminaire et que les places étaient limitées, j’ai décidé de présenter à nouveau ce séminaire.

C’est donc samedi le 16 octobre prochain à 19 h 30 que je présenterais le Séminaire sur les vins canadiens au Château Albert au cœur du magnifique site du Village Historique Acadien à Caraquet.   Pour l’occasion j’aurais 7 vins à vous présenter avec une présentation visuel  incluant des images de ces magnifiques régions et des domaines que j’ai pu visiter.  Une merveilleuse odyssée de 3 heures en vins et images ou je vous parlerais des vins qui seront en dégustation dont de l’Oculus de Mission Hill, du Chardonnay de Quails Gate, du Pinot Noir du réputé Clos Jordanne et d’autres très bons produits d’Inniskillin, Cave Spring Cellars et Henry of Pelham.  Des fromages et terrines accompagneront certains de ces vins.  Le coût du billet est de 50 dollars chacun.  Vous pouvez me contacter par courriel à l'adresse Mario.griffin@gmail.com afin d’acheter vos billets.

Par ailleurs, vous pouvez ajouter un peu de fantaisie à cette soirée en séjournant au Château Albert pour la nuit.  Des chambres sont disponibles pour ceux qui voudront coucher sur place après le séminaire.  Pour l’occasion le bar sera ouvert après l’activité.  Si vous voulez réserver votre chambre, vous devez contacter directement le Village historique Acadien au 1 877 721-2200 ou 726-2600.  Les tarifs pour une nuit durant cette période de l’année sont à environ 100 dollars. 

Faites vite car déjà les billets pour ce séminaire s’envolent rapidement!

mercredi 1 septembre 2010

De la broue dans l'toupet avec l’OktobertFest des Acadiens

La Péninsule acadienne va vivre au rythme du tout premier OktoberFest des Acadiens à l’occasion du long congé de la Fêtre du Travail. En collaboration avec le Village de Bertrand, ce premier festival de la bière va se dérouler du 3 au 5 septembre.


L’idée de présenter un tel événement s’est développée avec la venue du premier Musée de la bière en Acadie dans la municipalité situé près de Caraquet. Ce Musée est doté d’une collection de 2000 bouteilles de bière de partout dans le monde a été inauguré le 20 avril dernier.

Le festival des prochains jours sera agrémenté d’une programmation pour toute la famille mais les grandes dégustations de bières et de produits du terroir seront réservées aux adultes de 19 ans et plus.

Pour cette première édition, des bières de trois microbrasseries de la province seront offertes en dégustations. Ces bières sont celle de la Pump House et d’AcadieBroue de Moncton ainsi que la Brasserie Baie des Chaleurs de Dalhousie. Par ailleurs selon ce qu’il est possible d’apprendre sur le groupe Facebook de l’événement, il y aura un peu plus de 40 sortes de bières importées et d'ici à déguster dans les kiosques. Les dégustations se feront le samedi 4 septembre de 11 à 19 h ainsi que le dimanche 5 septembre de 11 à 18 h.

Il est à noter qu’un atelier intitulé « Initiation à la dégustation de bières » sera aussi au programme avec Patrice Godin, un juge reconnu par le mouvement Beer Judge Certification Program des États-Unis. Un atelier sera offert samedi de 13 à 14 h au coût de 10 dollars et le lendemain aussi à la même heure. Une limite de 30 participants par session a été fixée pour faciliter le déroulement de cette activité.

C’est donc une première tout en bière qu’il ne faudra pas manquer! Avec autant d'activités les participants vous avoir de la broue dans l'toupet!