jeudi 29 janvier 2009

Entre les grappes: vos échos de la vigne


Les vendanges ne s’annoncent pas si mal pour la cuvée 2008 en France.   Pour les amateurs de Chablis il semble que les vins de cette appellation promettent d’être exceptionnels selon ce que rapporte  le site Viti-Net (http://www.viti-net.fr).  Même situation dans la région des Côtes du Rhône alors que le 2008 s’annonce e millésime 2008 s’annonce très coloré et aromatique comme en témoigne cet article.

Ce n’est cependant pas la joie dans tous les secteurs alors que les ventes de Bordeaux commencent à souffrir de la situation économique mondiale. Les producteurs auraient-ils été un peu trop gourmands alors que les Bordeaux 2005 ont fait grimper les prix à des niveaux astronomiques?  Il faut croire qu’ils sont tombés dans leur propre piège et devront maintenant se départir de certains vins à des prix plus « raisonnables ».   Un article de Jean Aubry du Devoir se penche sur cette situation.

Enfin les producteurs de Champagne n’ont peut être pas le goût à la fête présentement avec aussi des baisses de plus de 6% pour les onze premiers mois de 2008.  Bref on est loin des sommets du tournant de l’an 2000!

mercredi 28 janvier 2009

Des vins pour accompagner les Omega-3?

C’est bien connu, il est de plus en plus zen de manger du poisson au moins une fois par semaine, surtout depuis qu’on reconnaît que certaines espèces sont riches en Omega-3.  Qu’est ce que les Oméga-3 ont de particulier pour qu’on y accorde autant d’attention? D'abord, ils sont des acides gras « essentiels », car notre organisme est incapable de les synthétiser. Ils doivent donc absolument être fournis par notre alimentation et c’est à partir de poissons gras comme le saumon, la sardine et notamment le maquereau que nous pouvons y retrouver les bonnes quantités pour notre santé.  Dans les Maritimes, ces poissons sont particulièrement assez faciles à trouver avec une fraîcheur évidente.  Dans le cadre de notre chronique de vin aujourd’hui, nous vous faisons quelques recommandations de vins qui peuvent se marier adéquatement avec ces poissons et faire de vos repas une expérience gastronomique hors pair.

 

Dans un premier temps, je dois vous dire que les vrais amateurs de vin sont ceux qui ont une ouverture d’esprit envers tous les vins, soit autant les blancs que les rouges. On entend souvent certaines personnes dire qu’ils ne trouvent rien de bon dans le vin blanc et qu’ils préfèrent les rouges.  Lorsque l’on parle de poisson, c’est un véritable sacrilège pour l’harmonie lorsqu’un poisson servi avec une sauce blanche est accompagné d’un gros vin rouge tannique et corsé. Il est difficile d’apprécier autant le mets que le vin lui-même. Il y a tellement de subtilités dans les blancs de nos jours, avec le raffinement des techniques de vinification, qu’il est impensable de ne pas donner la chance à ces vins de se faire valoir. 

 

Pour les inconditionnels du vin rouge, je dirais que le saumon est peut-être l’un des rares poissons qui peuvent être accompagnés de vins rouges à table.  Au Canada, Mission Hill est à l’origine d’un excellent Pinot Noir, le Bin 99, qui rendra votre repas au saumon de l’Atlantique des plus mémorables.  Cette bouteille vous comblera de bonheur avec le saumon de chez nous. Dans l’optique d’élever d’un cran les notes plus imprégnées des saveurs de chêne, un peu plus fumées, dirais-je, je recommanderais un Pinot Noir Coastal de Robert Mondavi, un vin californien exquis avec le saumon, même lorsqu’il est un tantinet fumé. Pour le vin blanc, le saumon s’exprimera davantage avec un sauvignon blanc, un riesling sec, du champagne et même un xérès sec. Mes coups de cœur sont issus de régions variées. D'abord, je craque pour le sauvignon de Tariquet.  J’ai aussi un faible pour le sauvignon blanc de Kim Crawford de la Nouvelle-Zélande à plus de 20 dollars ou le Riesling Off Dry canadien de Cave Spring.

 

Saviez-vous que la pêche au maquereau est une activité populaire dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, à un point tel que la ville de Bathurst est désignée capitale de cette espèce dans la province?  Très peu de gens osent d’ailleurs servir ce poisson à chair grasse dans les repas à cause notamment des arêtes abondantes qu’on y décèle.  Sachez toutefois qu’il devient un pur délice en filet sur le BBQ avec un zeste de citron. Les Acadiens et Acadiennes font preuve de beaucoup de créativité dans la façon d’apprêter le poisson.  Le maquereau fera bon ménage avec un Entre-Deux-Mers, mais nous sommes un peu limités dans nos choix au Nouveau-Brunswick. Pour le maquereau, il existe une multitude de mariages en fonction de la méthode selon laquelle il est apprêté. Des vins avec une bonne acidité comme les vins de sauvignons seront parfaits lorsque le maquereau est un peu zesté.  Pour des recettes un peu plus axées sur la présence de sauces blanches et du beurre, un chardonnay léger pourrait vous surprendre.  Un sancerre, un vouvray et quelques bons rieslings d’Alsace ont aussi le potentiel de faire de votre prochain repas de maquereau une expérience inoubliable.  Le bon côté lorsqu’on opte pour le maquereau, c’est qu’il s’agit d’un mets bon pour la santé et moins dispendieux que le saumon par exemple.

 

Puisque c’est aussi la période de la pêche à l’éperlan, je vous recommande un autre délice, soit d’essayer un Petit Chablis de Laroche , après avoir passé une bonne journée à nigoguer dans la belle région de Maisonnette, dans la Péninsule acadienne. Enfin, pour les amateurs de sardines fraîches, les Côtes de Provence et les Côtes du Roussillon en blanc feront le délice des palais les plus difficiles.

vendredi 23 janvier 2009

Avec le vin…I can’t get no satisfaction?


Le vin est devenu un produit de consommation important et le virage marketing est peut être devenu à ce point important dans ce monde de globalisation que les producteurs sont prêt à tout pour faire remarquer leur produit.  À ce sujet je vous suggère un excellent article de Vincent Marissal sur le site Cyberpresse qui s’intitule Sexe, vin et rock and roll. 

Il semble que la tendance est de mettre en valeur le nom d’un artiste avec celui du vin.  Le marketing a un prix car le consommateur devra bien entendu payer le  prix du vin et le marketing associé à l’utilisation du nom de l’artiste.  L’exemple cité dans ce texte est celui de Celebrity Cellars qui commercialise des vins avec l’étiquette à l’effigie d’artistes comme Céline Dion, Barbara Streisand, Kiss, Madonna et les Rolling Stones.   

Il y a même le producteur Ex Nihilo Vineyards de la région d’Okanagan au Canada qui a lancé sur le marché un Icewine appelé Sympathy for the devil (Titre d’une chanson des Stones) et qui se vend au prix de 125 dollars pour 200 millilitres de plaisir.    Le vin est-il en train de devenir un péché véniel? 

dimanche 18 janvier 2009

Dégustation: Cabernet-Sauvignon Château St-Jean 2006

Nom du vin : Cabernet-Sauvignon Château St-Jean California 2006
Cépage: Cabernet Sauvignon
Producteur : Château St-Jean
Millésime:2006
Région: Sonoma
Pays: États-Unis
Catégorie: Rouge
Alcool %: 14
Date de dégustation: 2009/01
Prix: 19,75$ CAN

Ce vin est disponible au Québec
Code SAQ : 10967397
CUP : 00089819 796861
Fermeture : Bouchon de liège
Site Internet : http://www.chateaustjean.com
La note Le Tire Bouchon : 90

Lors de ma visite des vignobles de Sonoma, le Château St-Jean figurait d’emblé sur mon itinéraire.  Ce domaine magnifique est situé près de Kenwood dans la région viticole de Valley of the Moon’s, le long de la route 12 entre Santa Rosa et la ville de Sonoma.   Bien que le nom possède une saveur francophone, avec son architecture aussi française, ce château n’a pas de lien avec un personnage de la France, mais bien avec une grande dame de la région de Sonoma. (Le nom Jean est prononcé à l’anglaise)   La cuvée 2006 de ce beau cabernet sauvignon est l’œuvre de la réputée winemaker  Margo Van Staaveren qui a remportée le titre de la winemaker de l’année 2008 par le prestigieux magazine Wine Enthusiast.

Notes de degustation: Une belle réussite ce cab du millésime 2006 à la robe rouge rubis profonde.  Ce vin sous les 20 dollars exprime un nez donnant sur les fruits noirs, la torréfaction et les épices.  Le cassis, les cerises, et des notes poivrées se distinguent aussi au second nez. Velouté à souhait en bouche, il s’exprime avec des tannins fermes légèrement boisé.

 

Accord mets et vins: Parfait avec une pièce de viande de bœuf grillé, du bison, du gibier rôti et même de l’agneau.   Un rosbif est aussi une bonne combinaison. 

mercredi 14 janvier 2009

Dégustation: D’Arenberg The Feral Fox 2006

Nom du vin : D’Arenberg The Feral Fox
Cépage: Pinot Noir Producteur: D’Arenberg
Millésime: 2006
Région: South Australia
Pays: Australie
Catégorie: Rouge
Alcool %: 14.5
Date de dégustation: 2009/01
Prix: 29.79$ CAN
Ce vin est disponible chez Alcool NB
Code Cup: 9311832417005
Fermeture : Capsule à vis
Site Internet : http://www.darenberg.com.au/
La note Le Tire Bouchon : 88

D’Arenberg signe ce Pinot Noir provenant de la charmante région viticole d’Adelaide Hills dans le sud de l’Australie. Comme il est précisé sur le site Internet du producteur, d’Arenberg baptise ses vins de façon originale. Ce vin qui se traduit par le nom de « Renard Sauvage » est attribué en l’honneur de ce mammifère qui a développé un appétit particulier pour les raisins de ce coin du vignoble, en guise de substitut à son repas préféré, c’est-à-dire les lapins. La maladie ayant affectée la population de lapin locale a donc forcé les renards sauvages du secteur à opter pour les raisins des vignes d’Arenberg. De plus, ce régime entraîne un effet laxatif chez le renard, ce qui favorise le vignoble qui en retire une fertilisation naturelle.

Le winemaker Chester Osborn a supervisé l’élaboration de ce vin d’Australie. Malheureusement, je n’ai pas eu la meilleure expérience avec ce vin puisque la première bouteille achetée n’était pas bonne. Le vin était trouble et il avait commencé à tourner, ce qui est plutôt rare pour une bouteille coiffée d’une capsule à vis. Même avec une bouteille sans défaut à mon 2e essai, je n’ai pas été époustouflé par le vin, car pour 30 dollars j’estime que c’est chèrement payé pour ce Pinot Noir d’Australie.

Notes de dégustation : Un vin à la robe rouge rubis d’intensité pâle avec des reflets couleurs de mûres. C’est d’ailleurs un nez de fruits noirs et rouges qui s’échappent de son bouquet avec la fraise, la framboise et la cerise. Malgré son nez enjôleur associé à des notes de cannelle, de vaille et de viande rôtie, le vin n’a pas à mon sens la l’équilibre nécessaire pour un vin de ce prix. Un fort taux d’alcool et une acidité un peu trop présente ne réussissent pas à m’atteindre dans ce que je recherche dans les qualités gustatives d’un Pinot noir, pourtant l’un de mes cépages préféré en rouge. Cela dit, il n’est pas mauvais, mais je peux me satisfaire avec du meilleur à une gamme de prix également plus accessible.

Accord mets et vins : C’est un parfait compagnon pour la dinde de Noël, d’ailleurs il sera aussi un bon choix avec une assiette de charcuterie, du poulet rôti, une darne de saumon ou un steak de thon grillé.

dimanche 11 janvier 2009

Dégustation: La Vieille Église 2005

Nom du vin : La Vieille Église Côtes du Marmandais 2005
Millésime: 2005
Producteur:Cave de Cocumont
Région:  Sud-Ouest
Pays : France
Catégorie: Rouge
Alcool %: 13
Date de dégustation: 2009/01
Prix: 13,95 $
Ce vin est disponible à la SAQ
Code SAQ : 00560748
CUP : 03468000 013982
Fermeture : Liège
La note Le Tire Bouchon : 88

Notes de dégustation: Ce vin d’appellation des Côtes du Marmandais est caractérisé par une robe rubis de bonne intensité.  Ce sont des arômes de petits fruits rouges et des notes végétales et d’aneth et qui s’expriment avec puissance du bouquet de ce vin impressionnant à moins de 15 dollars.  Un vin qui est doté de tannins assez soutenu mais qui exhibe une fraîcheur qui lui confère une bonne souplesse.  La finale est somme toute persistante pour cet autre classique qui possède son lot d’adeptes depuis des années au Québec.

Accord mets et vin : Un vin qui s’apprécie avec une bonne brochette de bœuf,  une escalope de veau à la milanaise ou de la viande rouge sur le BBQ. 

samedi 10 janvier 2009

Dégustation: Clos la Coutale 2005

Nom du vin: Clos La Coutale      
Cépage:  Mélange (Malbec, merlot et tannat)
Producteur: V. Bernède et Fils
Millésime: 2005
Région:  Sud Ouest
Pays : France
Catégorie: Rouge
Alcool %: 13.1
Date de dégustation: 2009/01
Prix: $15.20
Ce vin est disponible à la SAQ
Cup : Code SAQ : 00857177
CUP : 03499290 000017
Fermeture : Liège
Site Internet :
La note Le Tire Bouchon : 89

Notes de dégustation: Un classique du répertoire de la SAQ année après année. Ce vin de la région de Cahors est élaboré à partir d’un mélange de 70% Malbec avec 15% Merlot et  15% Tannat.  C’est un vin sec et puissant qui arbore une robe rubis foncé.  La finesse du merlot  donne des arômes délicats de mûres et légèrement minéral avec des notes de graphite.  En bouche c’est un vin élégant aux tannins charnus.  Les saveurs fruitées et épicées avec la présence de poivre vert lui donne une teneur d’une belle vivacité. 

Accord mets et vin : Comme c’est le cas pour plusieurs vins argentins, ce Cahors avec la présence de Malbec représente un bon compagnon avec des viandes rouges de bœuf, mais aussi pour le gibier avec un bon steak d’orignal ou avec du chevreuil. 

jeudi 8 janvier 2009

Dégustation: Château Ksara Réserve du Couvent 2005

Nom du vin: Château Ksara Réserve du Couvent vallée du Bekaa 2005
Cépage: Assemblage (mélange)
Producteur: Ksara S.A.L.
Millésime: 2005
Région: Vallée du Bekaa
Pays: Liban
Catégorie: Rouge
Alcool %: 13.0
Date de dégustation: 2009/01
Prix: 16.99$ CAN
Ce vin est disponible chez Alcool NB
Code Cup : 5281022542944

La note d'appréciation le Tire Bouchon: 80

Notes de dégustation: Un vin de couleur rubis élaboré à partir d’un mélange de shiraz, cabernet franc et cabernet sauvignon. Un nez intense d’arômes fruités, boisés, floraux et épicés. Des parfums de menthe, de cassis, de réglisse, de violette et de bois se dégagent du bouquet. En bouche, le vin manque toutefois d’équilibre. Il me semble qu’il est un peu trop terreux et son acidité lui donne un goût un peu suret. C’est un vin qui n’a pas été à la hauteur de mes attentes. À ce prix pour un vin du Liban de cette qualité, ce n’est pas justifiable à mon sens.


Accord mets et vins:
Grillades, viandes rouges

mercredi 7 janvier 2009

Sebastiani Vineyards de Sonoma : Vendu

Le producteur Sebastiani Vineyards localisé dans Sonoma en Californie aurait été vendu pour une somme non-divulguée au Groupe Foley. Cette nouvelle a été rapportée par le magazine britannique Decanter sur son site Internet.  D’après cet article les pourparlers avaient été amorcés depuis un bon bout de temps avant que l’accord ne soit conclu. 

The Foley Wine Group possède un important portfolio de vignobles à travers les Etats-Unis dont Lincourt Vineyards, Firestone Vineyards, Merus, Altus, Goodnight Cellars and Three Rivers Winery. 

Nous avons encore quelques bouteilles de Sebastiani de disponibles au Nouveau-Brunswick.  J’ai eu l’opportunité de visiter les installations de ce producteur de Sonoma en avril 2008.  Fondée en 1904 par Samuele Sebastiani la propriété viticole est accessible par le Winery Visitor's Center ou il est possible de déguster les savoureux produits de ce producteur.    J’ai surtout apprécié le Cabernet sauvignon et le Zinfandel, mais Sebastiani offre également du Merlot, du Chardonnay et du Pinot Noir.   

vendredi 2 janvier 2009

Dégustation: Verdejo Hermanos Lurton Rueda 2007

Nom du vin : Verdejo Hermanos Lurton Rueda 2007
Cépage: Verdejo
Producteur: Bodegas J.F. Lurton              
Millésime: 2007
Région: Vieille Castille   
Pays: Espagne  
Catégorie: Blanc              
Alcool %: 13.0
Date de dégustation: 2008/12   
Prix: 15.70$ CAN
Fermeture :Capsule à vis
Ce vin est disponible au Québec :
Code SAQ : 00727198
CUP : 00635335 205020

La note d’appréciation le Tire Bouchon : 87

Notes de dégustation: Après avoir dégusté le Pinot Gris d'Argentine de Lurton j'ai découvert le Hermanos conçu à base de Verdejo en Espagne. Un vin davantage aromatique avec une robe aussi d'un bon jaune-vert. Les arômes sont un peu plus parfumés avec les fleurs blanches mais aussi la pêche et de gazon coupé. La grande différence se fait sentir en bouche alors que le vin est plus léger et acide. Les amateurs de sauvignon blanc feront certainement un rapprochement avec ce vin à boire frais entre 8-10 Celsius. Un vin qui se consomme facilement avec son ouverture de capsule à vis.

Accord mets et vins: Idéal avec des moules au vin blanc et personnellement je le vois très bien avec des sushis.