mardi 22 décembre 2009

Le Tire-bouchon Griffin 2010: Déjà un très grand succès!




Les éditions de la Francophonie annoncent que le livre Le Tire-bouchon Griffin 2010 est en tête des ventes de son palmarès du dernier mois. Depuis son lancement le 19 novembre dernier, le guide des vins de l’auteur Mario Griffin s’est écoulé à plus de 1300 exemplaires. Le guide a été tiré à 2 000 exemplaires en première édition.

Le propriétaire des Éditions de la Francophonie, Denis Sonier, attribue ce succès à la grande qualité du guide et surtout au besoin existant chez les consommateurs de retrouver un livre destiné aux amateurs de vin du Nouveau-Brunswick et qui met en valeur des produits disponibles sur les tablettes des magasins d’Alcool Nouveau-Brunswick.  « Je suis particulièrement emballé par cette réponse du public pour le livre Griffin 2010. À mon avis, cela démontre hors de tout doute qu’il y a un important bassin de consommateurs de vin et qui ont soif d’en apprendre davantage sur le sujet. »

Jusqu’à présent, Le Tire-bouchon a suscité l’intérêt de nombreux médias et à fait l’objet de plusieurs reportages tant au niveau des médias électroniques que ceux de l’écrit. L’auteur du guide, Mario Griffin, a fait sa propre analyse de cet engouement : « La demande pour ce guide est grande, d’autant plus qu’il s’agit du premier outil du genre qui s’adresse exclusivement aux amateurs de vins de la province. Je crois aussi que c’est associé à un phénomène de société, car les gens veulent expérimenter avec les sens et avoir du plaisir. C’est pourquoi le guide est populaire, car j’y propose des harmonies simples entre les mets et les vins pour toutes sortes d’occasions », nous indique l’auteur.

Dans les librairies francophones de la province, Le guide le Tire-bouchon Griffin 2010 est devenu un objet de convoitise. L’approche de la période des Fêtes explique en partie ce début fulgurant alors que la majorité des libraires ont dû commander le livre à plusieurs reprises pour répondre à la demande. « 
C’est génial. On a besoin d’un produit comme celui-là » commente Isabelle Bonin, de la librairie Pélagie à Caraquet.

Le Tire-bouchon
Griffin 2010 est en vente dans près de 30 points de vente au Nouveau-Brunswick. Vous pouvez consulter la liste de ces points de vente sur le blogue Le Tire-bouchon.


Ce guide a vu le jour grâce à la collaboration des commanditaires suivants : La Coopérative de Caraquet, Chau Tva,  les Caisses populaires acadiennes, la Maison Beausoleil, le Festivin de Caraquet et le Costumier de Place Caraquet.

lundi 21 décembre 2009

10 bouteilles à faire rêver pour Noël


Les enfants rêvent de Noël en espérant de recevoir la plus récente console sur le marché ou encore un Ipod dernier cri. À titre d'amateur de vin, je rêve moi aussi de mon petit papa Noël avec l'espérance de recevoir une bonne bouteille que je n'oserais moi-même m'offir. Question de partager un brin mes rêves vineux je vous dévoile ma liste des 10 produits qu'il est encore possible de trouver chez Alcool NB. Sait-on jamais, la magie de Noël opère parfois d'une drôle de façon, et puis avouez que ça ne coûte pas cher de rêver. Ma liste de souhaits:  

1-Almaviva de Concha Y Toro 2001 à 126.49$  
2-Champagne Bollinger la Grande Année 1999 à  158.78$  
3-Les Forts de Latour 2005 à 194.99$  
4-Penfolds Bin 707 Cabernet Sauvignon 2005 à 130.29$  
5-Pio Cesare Ornato Barolo DOCG  2003 à 99.29$  
6-Sassicaia (Citai) 2005  à  181.79$  
7-Silver Oak Napa Cabernet 2003 à 117.49$    
8-Vigne de L'Enfant Jesus Premier Cru 2002 à 91.48  
9-Chateau Haut Bages Liberal 2005 à 74.99$  
10-Mission Hill SLC Riesling Icewine  2005 à 79.99$ pour une demie bouteille.      
À tous de joyeuses fêtes.

jeudi 17 décembre 2009

5 idées-cadeaux pour l’amateur de vin



Avec la période des Fêtes, les amateurs de vins aiment toujours recevoir quelques cadeaux pour agrémenter leurs soirées festives et gourmandes. Dans le but de vous aider à faire plaisir à ces amateurs des plaisirs de la vie, Le Tire-bouchon vous présente 5 suggestions.

Des verres à vin : 
Choisir le bon verre avec votre vin est aussi un élément important de la dégustation et de l’appréciation des vins.  Vous allez découvrir l’incidence de la forme de votre verre sur la perception que vous aurez de votre verre. Les fameux verres Riedel sont une référence dans le monde de la dégustation.  Une boîte de 4 verres de la série Ouverture de Riedel étant reconnu comme étant un verre "universel" pour le service des vins blancs et des vins rouges est un bon départ à une quarantaine de dollars.  Vous pourrez aussi prévoir de 25 à 35 dollars pour un seul verre de la gamme Eisch.

Les Eisch subissent un traitement d'oxygénisation exclusif à la fabrication ce qui donne au verre respirant ses propriétés uniques.  C’est pourquoi on lui a attribué le titre de verre respirant car un vin qui est versé dans un verre respirant affichera des signes d'aération, après 2 à 4 minutes, similaires à ceux qu'il aurait acquis s'il avait été aéré dans une carafe pendant 1 à 2 heures.  Évidemment certains n’y verront peu ou pas de différence.

Une carafe :
L’art de servir le vin est un élément important.  Un bon décanteur permet non-seulement de mettre en valeur votre table mais aussi de servir le vin à son avantage.  Il y a plusieurs modèles originaux mais il est important d’être à l’aise pour verser le vin.  Il faut au moins une poignée pour prendre la carafe et une ouverture dotée d’un bec verseur facilite GRANDEMENT le service du vin.  Comme les verres on devra s’attendre à débourser de bons montants d’argent soit entre 50 à près de 500 dollars en fonction de la marque. (Riedel, Eisch, Spiegelau, etc)

Un guide sur les vins :
Il y a une panoplie de bons livres sur le sujet.  Je vais en profiter pour prêcher pour ma paroisse en vous recommandant le premier Guide des vins réalisé pour les consommateurs du Nouveau-Brunswick soit Le Tire-bouchon Griffin 2010.  208 vins du monde y sont commentés avec plus de 600 harmonies Mets et vins.  Un guide d’achat mais aussi un outil de référence pour trouver plus de 250 bonnes adresses Internet sur les vins.

Une bonne bouteille :
Offrir une bonne bouteille de vin est souvent un casse-tête pour plusieurs.  Offrez une bouteille de Champagne si vous ne connaissez pas les goûts de la personne à qui vous voulez offrir un cadeau liquide.   Plusieurs personnes n’osent pas s’offrir une bouteille de plus de 50 dollars et un Champagne représente un vin festif que les gens pourront partager autour d’une bonne occasion.

Un bon Tire-bouchon :
Je demeure toujours un peu estomaqué lorsque je constate à quel point certains amateurs de vin se font avoir avec des gadgets de toute sorte pour ouvrir leurs bouteilles de vin. Du bidule électrique au super tire-bouchon plus gros que la bouteille elle-même,  on en voit de toutes les sortes.  Pour ma part, je recommande un tire-bouchon utilisé par les sommeliers soit le fameux limonadier.  Pour la gamme de prix, disons qu’il y a différents niveaux de qualité et ce sont les matériaux utilisés qui font la différence.  Les différentes marques les plus populaires sont Laguiole, Pulltap’s, Screwpull, Leverpull, Trudeau, Rabbit, Powerpull, Monopole et bien d’autres.  Pour un Laguiole vont pouvez mettre entre 150 et 350 dollars!   Pour l’amateur avancé, disons que c’est un cadeau unique!

Bon magasinage à tous et de Joyeuses Fêtes!

lundi 14 décembre 2009

Pour une période des fêtes en effervescence



C’est bientôt la fin de l’année 2009. La période des fêtes est un moment propice pour les rencontres et les célébrations en famille et entre amis. Le Champagne est souvent un produit plus dispendieux et pas toujours à la portée de toutes les bourses. Toutefois pourquoi ne pas partager entre amis et privilégier la qualité à la quantité. Comme bonne résolution, il serait de mise d’opter pour une habitude de consommation qui permet de boire moins, mais surtout de boire mieux. Le Tire-bouchon, votre blogue de référence vous offre donc ses suggestions pour savourer ce Temps des fêtes avec cinq bonnes bouteilles de Champagne et cinq mousseux à découvrir.



Les suggestions de Champagne


  • Duval Leroy Brut - Champagne Duval Leroy à 56,79$ (3259451001013)
  • Bollinger Special Cuvée- Champagne Bollinger à 78,99$ (3052853075909)
  • Ayala Millesime 1999 - Ayala & Co Champagne à 77,99$ (3113841002007)
  • Pol Roger Brut Vintage 1998 - Champagne Pol Roger à 82,79$ (089744301987)
  • Duval Leroy Femme Brut 1996 - Champagne Duval Leroy à 151,29$ (3259456000882)


Les suggestions de Mousseux


  • Yellowglen Pink d’Australie à 13,99$ (098137113236)
  • Breganze Pinot Bianco Brut d’Italie à 18,99$ (839131000609)
  • Barefoot Bubbly Pinot Grigio de Californie à 13, 99$ (085000016046)
  • Lavit Rosado Brut - Segura Viudas Sa d’Espagne à 16,79$ (033293653004)
  • Yellow Tail Bubbles d’Australie à 14,79$


Une question d’harmonie


La grande question pour bien des gens est de savoir avec quel met marier les bulles. Le Champagne est un vin qui se prête bien à l’apéritif mais aussi avec une multitude d’accords gourmands.


Évidemment le traditionnelle caviar est un incontournable mais pas nécessaire d’en faire une obligation.
Les assiettes de poissons fumés feront un bon mariage de même qu’au potage avec une bisque de homard.
Pour les amateurs de fromage un brie sera agréable notamment avec un Blanc de blanc ou un Champagne Brut.


Les escargots à l’ail peuvent s’avérer un bon accord avec un Blanc de blancs.
Pour les amateurs de foie gras, un Champagne Blanc de noirs ou un demi-sec trouvera bien sa place à table.
Un bon homard dans le temps des fêtes avec un verre de Champagne donnera à votre table une allure de festin de la royauté.


Au dessert, un Champagne demi-sec avec la crème brûlée fera bonne impression, de même qu’une crêpe au chocolat.


Pour les mousseux, il y aussi de vastes combinaisons. Les tapas, les hors d’œuvres feront bon ménage avec des mousseux rosés sec. Ce sera aussi une bonne combinaison avec le homard en blanc, avec la barbue, des huîtres de la Maison Beausoleil de Néguac, du saumon fumé de nos merveilleuses rivières comme la Miramichi et la Restigouche. Les salades du chef ou salades de pâtes feront aussi de bons accords dans les mélanges de vins effervescents à base de chardonnay et pinot noir.


Passez de Joyeuses Fêtes et à votre santé!




vendredi 11 décembre 2009

Le Tire-bouchon à l’émission Luc et Luc dimanche le 13 décembre


En fin de semaine le talk-show Luc et Luc propose une émission aux couleurs de Noël. Luc LeBlanc reçoit le collectif d'Ode à l'Acadie, Tim Doucette, Déo Cuma, Normand Caissie et moi-même Mario Griffin.  J’aurais donc l’occasion dans le dernier segment de l’émission de répondre aux questions de l’animateur concernant le livre Le Tire-bouchon Griffin 2010 lancé le 19 novembre dernier.  L’émission Luc et Luc est diffusé à la télé de Radio-Canada Atlantique dès 19 h 30 ce dimanche 13 décembre. C’est la dernière émission diffusée en 2009, donc ne manquez pas ce rendez-vous sur les ondes de Radio-Canada.  J’aurais l’occasion de vous proposer trois vins qui feront le délice des amateurs de vin à l’approche des festivités de Noël et du Jour de l’an.

vendredi 4 décembre 2009

Le Tire-bouchon Griffin 2010 - Visibilité et campagne publicitaire





Depuis le lancement du livre le 19 novembre dernier, la couverture médiatique concernant la sortie du premier guide des vins au Nouveau-Brunswick est exceptionnelle. Merci à tous les médias et surveillez la publicité tél qui sera diffusée sur Chau tva du 5 au 27 décembre 2009.

La couverture médiatique :


  • Article en une de l'Acadie Nouvelle le 18 novembre par la journaliste Mélanie Sivret
  • Entrevue avec dans l'émission du matin à CKRO le 18 novembre avec Valérie
  • Diffusion d'un reportage signé par François Lejeune le 18 novembre à Radio-Canada au Téléjournal Acadie
  • Entrevue avec Claude Simard et Sandra Landry dans l'émission du matin du jeudi 19 novembre
  • Entrevue avec Réjean Hébert de CKRO au lancement le 19 novembre
  • Entrevue avec Samuel Chiasson à l'émission En Rafale sur Radio-Canada Atlantique radio
  • Diffusion d'un article signé par Réal Fradette de L'Étoile le 26 novembre
  • Diffusion le 26 novembre d'une entrevue à CFVD radio avec Guylain Jean
  • Diffusion le 27 novembre d'une entrevue avec Eric Morneault sur CFAI Edmundston
  • Diffusion le 27 novembre d'une entrevue avec Rogers à la télé- Bernard Landry
  • Diffusion d'une entrevue avec Justin Guitard à l'Émission matinale 2 bonnes heures sur Rogers télé le 1er décembre
  • Article en Une du Journal Info week end le 1er décembre par la journaliste Julie Poulain



À venir

  • Diffusion le samedi 5 décembre d'une entrevue avec Anne Godin à l'émission Anne et Compagnie à la radio de Radio-Canada
  • Diffusion le lundi 7 décembre d'une entrevue avec Annie Levasseur à Chau Tva.
  • Diffusion le 9 décembre d'une entrevue avec Fréderic Desjardins dans le Journal Le Madawaska
  • Diffusion le samedi 12 décembre de la rubrique Carte blanche à Mario Griffin dans le journal l’Acadie Nouvelle.
  • Diffusion le 13 décembre d'une entrevue avec Luc Leblanc dans le cadre de l'Émission de télé Luc & Luc à Radio-Canada à 19 h 30

jeudi 3 décembre 2009

Le livre le Tire-bouchon en quelques chiffres...


208 vins au total
37 vins coup de cœur rapport qualité/prix
30 vins qui s’harmonisent parfaitement avec des fruits de mer

1 porto
3 vins de Champagne
5 mousseux
6 rosés

Par prix et catégorie :

44 vins sous 15$
97 vins de 15$ à 25$
52 vins de plus de 25$

24 vins blancs sous 15$
20 vins rouges sous 15$

37 vins blancs de 15 à 25$
60 vins rouges de 15 à 25$

15 vins blancs de plus de 25$
37 vins rouges de plus de 25$

Nombre de vins par pays :

53 de la France
35 de l’Italie
28 de l’Australie
27 des États-Unis
18 de l’Argentine
13 du Chili
9 de l’Espagne
9 de la Nouvelle-Zélande
8 du Canada
4 de l’Afrique du Sud
3 du Portugal
1 de la Roumanie

mardi 1 décembre 2009

Le top 100 du Wine Spectator et le 3e anniversaire du blogue



Lorsque j’ai lancé mon livre le 19 novembre dernier, il y a deux événements qui sont passés inaperçu sur mon blogue.  D’abord le blogue Le Tire-bouchon a célébré son 3e anniversaire le 18 novembre et je suis vraiment fier, car c’est aussi ce nom qui a inspiré le titre du premier guide des vins au Nouveau-Brunswick.   Je serais d’ailleurs présent ce samedi 5 décembre de 17 heures à 19 heures au magasin d’Alcool NB de Caraquet pour faire une dégustation de trois vins qui se retrouvent dans mon livre.

L’autre événement que je n’ai pas abordé encore est le dévoilement du Top 100 des meilleurs vins du magazine Wine Spectator pour l’année 2009.  Le magazine sort encore des sentiers battus cette année en nommant en tête de liste un vin de la Vallée de Columbia dans l’état de Washington soit le Columbia Crest 2005 Reserve Cabernet.   Comme tous le savent lorsque ce prestigieux palmarès sort, il y a habituellement une ruée vers les  produits au classement.  En parcourant la liste je me suis rendu compte qu’au moins deux vins se retrouvent sur les tablettes d’Alcool NB soit le Brancott sauvignon blanc Reserve 2008 de Nouvelle-Zélande, un pur délice au 28e rang du classement avec 92 points.  Il ne reste qu’une cinquantaine de bouteilles dans 5 succursales et ils devraient s’envoler rapidement à 23.99$ l’unité.

Puis il y a un vin rouge soit le Monte Antico Rosso 2006 d’Italie qui s’est hissé au 61e rang du top 100 avec un score de 90 points.  Il y a encore pas mal de quantité avec 17 points de vente pour près de 770 bouteilles.  Le prix est très abordable, car on parle d’un vin sous la barre des 20 dollars à 17.79$.  


Voilà encore de bonnes bouteilles pour célébrer le 3e anniversaire de votre source d'information viticole la plus lue en Acadie, Le Tire-bouchon!

mardi 24 novembre 2009

Lancement du livre Le Tire-bouchon 2010 à Edmundston le 29 novembre




Le dernier lancement du livre Le Tire-bouchon Griffin 2010 votre Guide des vins au Nouveau-Brunswick aura lieu à Edmundston au Musée historique du Madawaska au 165 boulevard Hébert dès 13 h dimanche le 29 novembre 2009.   Le livre a de nouveau points de vente soit la Crêpe Bretonne à Paquetville,  le Salon Florenet à Bathurst, la Bijouterie Secret de Caraquet et celle de Tracadie.  Il y a la Papeterie Thériault, le Salon Métamorphose Coiffure, le Shoppers Drug Mart et le Jean Coutu de Caraquet.   D'autres points de vente vont aussi s'ajouter dont le Restaurant Le Nectar de Bathurst dans les prochains jours et l'Auberge Les Jardins Inn du quartier St-Jacques à Edmundston.

Ne manquez pas l'entrevue avec Eric Boom Morneault vendredi matin dès 8 h 15 am sur les ondes de CFAI dans le Nord-ouest du Nouveau-Brunswick.  Une autre entrevue est prévu à CFVD d'ici samedi.

Soyez nombreux au prochain lancement.

dimanche 22 novembre 2009

La région du Nord-Ouest aura aussi son lancement

Bonjour à tous les nouveaux adeptes du guide Le Tire-bouchon Griffin 2010,  je tiens à vous remercier pour l'achat du livre.  Il semble que la demande est très forte dans les librairies.  Je tiens à remercier les gens qui se sont déplacé jeudi à Caraquet pour le lancement officiel avec plus de 200 personnes.  J'en profite pour dire merci à mes commanditaires de ce lancement soit la Bijouterie Secret de Tracadie et Caraquet, la Caisse populaire de Shippagan ainsi que la Coop de Caraquet.   Je désire dire aussi merci aux gens qui se sont rendu au Delta Beauséjour en ce dimanche pour le lancement dans le Sud-Est et remercier le Delta Beauséjour et mon Éditeur Denis Sonier des Éditions de la Francophonie pour son implication dans la réussite de cette journée.

Maintenant nous attendons le prochain lancement dans la région du Nord-Ouest.  C'est dimanche prochain le 29 novembre que se déroulera l'événement.  L'heure et l'endroit sera confirmé au plus tard mardi de cette semaine.  Je compte sur la présence des gens de la région d'Edmundston et de Dégelis  pour que ce 3e lancement soit une réussite.   Le Tire Bouchon Griffin 2010 a de nouveaux points de vente soit le Jean Coutu de Caraquet et le Shoppers Drug Mart.   Il y aura probablement un autre point de vente qui s'ajoutera à Bathurst et un autre à Dieppe.  Je vous tiendrais informé!

Merci encore et faites moi part de vos commentaires.

lundi 16 novembre 2009

Après Caraquet, un lancement dans la région de Moncton



Le Tire-bouchon Griffin 2010, votre guide des vins au Nouveau-Brunswick, le premier du genre, sera lancé officiellement jeudi le 19 novembre à Caraquet à 19 h à la Fédération.  Toutefois les gens de la région de Moncton pourront aussi me rencontrer et faire dédicacer leur livre lors d'un deuxième lancement qui sera effectué à  Moncton à l'Hôtel Beauséjour dans la Salle Ballroom A.  Ce lancement pour les gens du Sud-Est de la province se déroulera de 13 h 30 à 15 h 30 dimanche le 22 novembre.  Venez en grand nombre et passez le mot à vos amis.  Un autre lancement devrait aussi être annoncé dans la région d'Edmundston très prochainement.

mercredi 11 novembre 2009

Lancement du livre: Le Tire-bouchon le 19 novembre


Bonne nouvelle pour les adeptes du blogue le Tire-bouchon, je vous annonce le lancement de mon premier livre intitulé Le Tire-bouchon: Votre guide des vins au Nouveau-Brunswick. À titre de passionné du vin j'ai consacré les 15 derniers moi à la rédaction de ce guide d'achat pour les gens du Nouveau-Brunswick le premier du genre à se concentrer sur les produits que l'on retrouve à la Société des alcools du Nouveau-Brunswick.  Le lancement de Caraquet se fera le 19 novembre à 19 h à la Fédération des caisses populaires acadiennes. La préface du livre est signée par mon ami et sommelier professionnel Robert Noël.

C'est un livre qui offre plus de 200 vins commentés, 250 bonnes adresses de sites Internet sur le vin, plus de 600 accords mets et vins, des confidences des artistes de l'Acadie sur leurs préférences des vins.  J'aborde également mes trucs pour préparer un voyage dans les régions viticoles et bien d'autres. Vous êtes dans la Péninsule acadienne le 19 novembre, venez me rencontrer à 19 h au lancement.  Ce livre coïncide avec le 3e anniversaire du blogue Le Tire-bouchon et la sortie du Beaujolais Nouveau 2009.  Passez le mot!

vendredi 6 novembre 2009

Soirée Bordeaux 2005 au Delta Beauséjour

J'ai eu la chance de déguster 19 vins de rêve hier au Delta Beauséjour dans le cadre d'une activité organisée dans le cadre de l'Expo vin et gastronomie du monde de Moncton.  Pou 120 dollars, une groupe d'environs 24 personnes ont eu l'opportunité de goûter la 2e vague de Bordeaux 2005 qui seront mis en vente en quantités très limitées demain matin à l'Agréna à la Boutique d'Alcool NB.  Wow quelle excitation pour les papilles gustatives et pour les gens présents hier.  Nous avons bien entenu eu l'occasion de goûter du Château l'Angélus 2005 à un prix d'aubaine de 425$ (si l'on peut dire que c'est une aubaine) et du Cos d'Estournel à 325$.  Robert Noel d'Alcool NB a animé cette séance de présentation aux acheteurs potentiels avec brio.

Mes coups de coeur de la soirée sont:
-Le Saint-Émilion Grand Cru Château La Tour Figeac à 75$
-Le Château Desmirail 3e Cru classé à 55$
-Le Château Lascombe  Second Cru de Margaux à 160$
-Le Château Blason de l'Évangile de Pomerol à 65$
-Les Forts de Latour Pauillac Premier GRand Cru Classé (2e vin) à 195$.

Bref une soirée délirante pour les amateurs de vins de Bordeaux et je terminerais avec une mention honorable pour le fameux Sauterne Château Giraud pour 60$ la demie bouteille pour ce Premier Grand Cru classé.
Aujourd'hui je serais aux dégustations publiques pour me faire le palais en vins blancs, c'est à suivre....

mercredi 4 novembre 2009

Dégustation en barrique au Clos Jordanne

Lors de mon séjour en Ontario l'été dernier, j'ai eu l'occasion de faire un arrêt mémorable dans la région voisine de Hamilton. À quelques kilomètres de cette ville de la Péninsule du Niagara se trouve les installations du Clos Jordanne. L'endroit n'est pas ouvert au public mais à titre de blogueur du Tire-bouchon et d'auteur d'un livre à venir, j'ai eu l'opportunité de faire une dégustation à même les barriques en compagnie de notre charmante hôtesse Candis Walsh-Scammell. Cette dégustation a aussi été agrémentée par une visite des différentes parcelles ou sont cultivés les vignes du Clos Jordanne. J'ai aussi eu la chance de m'entretenir quelques minutes avec Sébastien Jacquet.



video

mardi 3 novembre 2009

Participez à une dégustation unique des Bordeaux 2005 à Moncton

Dégustation de Bordeaux 2005: Cette dégustation exclusive offrira 18 vins du grand millésime 2005 de Bordeaux. Certains des meilleurs Château de Bordeaux seront présentés lors de cette dégustation. De grands vins tels Les Forst de Latour, Château Rauzan-Ségla, Château Prieuré-Lichine et Châeau Angélus sera dégustés.Seulement 24 sièges disponibles, le coût pour des billets est de 120.00 dollars. Pour la réservation entrez en contact avec le Delta de Beauséjour avec 506-854-4344 C'est une chance unique de goûter de grands vins du bordelais. Faites vite il reste encore de la place.

lundi 2 novembre 2009

Clin d’œil québecois aux vins Canadiens

Le magazine Cellier de la SAQ vous offre ce mois-ci un tour d’horizon des vins et alcools fins, incluant un vaste dossier sur la production vinicole du Niagara et de l’Okanagan. Sans oublier le nouvel arrivage du 5 novembre, dont les très attendus châteauneuf-du-pape 2007!

On apprend aussi dans cette édition aux couleurs des vins du Canada qu'il y a 160 wineries en Colombie-Britannique et 97 dans les zones VQA de l’Ontario. La production de la Colombie-Britannique se répartit entre rouges (51 %) et blancs (49 %), celle de l’Ontario privilégie les blancs à 75 %.

Par ailleurs en consultant la liste des nouveaux vins disponibles chez Alcool NB, il semble qu’il y aussi un regain d’intérêt pour les vins de VQA du Canada depuis quelques semaines. L’ajout du Riesling de Cave Spring et l’arrivée de deux produits de Tawse winery ont capté mon attention cette semaine.

Pour ce qui a trait aux produits qui arriveront dans quelques jours à la SAQ, on parle de 51 produits, donc une vingtaine uniquement en provenance du Canada. Parmi les bonnes bouteilles à surveiller, le fameux Pinot Noir Village Réserve 2006 du Clos Jordanne à 29.95$ et le Pinot Noir Stewart Family à 45$ de Quails’ Gate.

La SAQ met beaucoup d’effort aussi dans la promotion des vins de la Vallée du Rhône cet automne. Le magazine Cellier y accorde aussi une place dominante. Il est possible de consulter cette publication entièrement sur Internet.

samedi 31 octobre 2009

Pour l'Halloween: Les vins bonbons du Festival de Moncton

Les vins bonbons du festival de Moncton sont dévoilés. Le sommelier et ami Robert Noël signe un chronique ce matin qui fait état des vins primés de l'Expo Vins et Gastronomie du monde de Moncton. Cette liste qui est attendu par bien des amateurs de vin à chaque année. L'événement de Moncton a cette particularité de diviser ses choix entre le nouveau monde et l'ancien monde ce qui offre pas moins d'une dizaine de catégories avec aussi 6 vins gagnants dans leur catégorie dans un contexte général de meilleur pointage. Chaque catégorie départage ses gagnants avec les principe des médailles olympiques, c'est-à-dire: Or, Argent et Bronze. Ces vins gagnants ne seront pas disponibles pour la plupart avant l'Expo Vins et ses grandes dégustations au public. Il y a donc fort à parier que plusieurs des ces produits ne se rendront pas aux tablettes des magasins. Vous pourrez consulter cette liste dans l'Acadie Nouvelle d'aujourd'hui (31 octobre).

Pour ce qui a trait au vin de l'année, le choix du jury s'est arrêté sur le Col d'Orcia Nearco d'Italie, un vin rouge de plus de 30 dollars. Pour les vins de l'Ancien Monde en rouge la liste des gagnants est dominée par 9 vins de l'Italie, seul un vin de plus de 30 dollars d'Espagne a pu se démarquer. Les vins du Nouveau Monde en rouge sont partagés les pays de l'Amérique du sud (Chili-Argentine) et les États-Unis. Aucun vin de l'Australie et de l'Afrique du sud se sont illustré en rouge, mais un vin canadien du vignoble ontarien Thirty Bench a récolté une médaille de Bronze dans la tranche 15 à 30$.

Enfin pour les amateurs de listes de vins primés, surveillez bientôt la sortie du Top 100 du Magazine Wine Spectator. Le grand décompte est enclenché et le vin de l'Année sera annoncé le 20 novembre. Le Tire-bouchon vous donnera plus de détails à ce moment!

dimanche 25 octobre 2009

Le père du Yellow Tail n'est plus...

Le père de l’une des gammes de vins d'Australie les plus populaires est mort le 12 octobre dernier. En effet, Filippo Casella, fondateur de Casella Wines qui est le producteur du Yellow Tail est décédé à l’âge de 88 ans. Le Yellow tail shiraz est le vient le plus vendu aux États-Unis. Monsieur Casella est issu d’une 3e génération de viticulteur sicilien et de producteur. Il a été prisonnier des britanniques en Inde lors de la seconde guerre mondiale. Il avait émigré en Australie en 1957 avec sa femme Maria. Le Yellow Tail est aussi une gamme très populaire au Nouveau-Brunswick avec plus d’une dizaine de vins différents. Le magazine Decanter relate quelques faits relatifs à la vie de ce passionné du vin dans un récent article.

vendredi 23 octobre 2009

Le Wine Enthusiast dévoile les bonnes aubaine de 2009

Le magazine américain Wine Enthusiast est une publication spécialisée sur le monde du vin. À chaque année, le magazine en profite pour publier la liste des 100 vins représentant le meilleur rapport qualité/prix. Le Tire Bouchon s’est penché sur cette liste pour voir de plus près les bonnes aubaines identifiées par les spécialistes de cette publication. En tête de liste, le Wine Enthusiast a placé le Big House White Californien. Ce vin est un mélange de Malvoisie, Muscat canelli, de Viognier et Rousanne. Ce vin a déjà été disponible au Nouveau-Brunswick.

En fait de cette liste il n’y a pratiquement pas de ces vins qui se retrouvent chez nous mais il y a au moins quelques bouteilles dont le The Wolftrap 2008 Syrah-Mourvèdre-Viognier à 15.29$. On retrouve aussi le Dante Robino Bonarda 2006 (70e rang) que l’on retrouve dans le millésime 2004 chez nous pour 14.99$.

Au 86e rang, le d’Arenberg 2007 The Stump Jump White à 17.29$ est l’un de mes préférés de ces vins en disponibilité dans la province. Il faut dire que les américains peuvent l’avoir pour 11 dollars. Deux autres vins d’Amérique du sud font ce palmarès. Au 90e rang le Santa Rita Reserva Cabernet Sauvignon 2006 à 18.99$ et le Montes Cabernet Sauvignon 2008 du Chili à 16.49$ se glisse au 97e rang. Un autre vin américain de la famille Mondavi cette fois-ci est au 96e rang, soit le Woodbridge Sauvignon blanc 2007 à 15.29$ est aussi dans ce classement et disponible chez Alcool NB. C’est donc 6% de produits de cette liste que l’on est en mesure de dénicher sur les tablettes de notre province, néanmoins les prix diffèrent pas mal car le Mondavi est à 8 dollars aux pays de l’Oncle Sam.

jeudi 22 octobre 2009

Une 2e vague de Bordeaux 2005 au Nouveau-Brunswick

Avec l’arrivée de l’Expo Vins et Gastronomie du Monde de Moncton au début novembre, Alcool NB va mettre sur le marché une quantité limitée de Bordeaux 2005. En septembre dernier 24 produits avaient été mis sur le marché suite à l’acquisition de Bordeaux 2005 par notre société d’état auprès de la Newfoundland Labrador Liquor Corporation. Ces vins se sont vendu presque en totalité et il y a maintenant 18 nouveaux produits de ces Bordeaux 2005 qui sont sur les tablettes du magasin de Dieppe à l’approche du salon des vins de Moncton. D’ailleurs, il y aura une dégustation au coût de 120 dollars le 5 novembre prochain dans le cadre des séminaires de l’Expo Vins. Pour plus d’information vous pouvez consulter le site officiel de événement.

Parmi les vins vedette de cette 2e vague, il y a une douzaine de bouteilles du réputé Château l’Angélus à 425$ l’unité, de même que le savoureux Château Montrose à 200 dollars. Les autres vins qui risquent de susciter beaucoup d’intérêt sont :

Le cru bourgeois Château Sociando Mallet à 90 dollars, le Petit Mouton à 135 dollars, Les Forts De Latour à 195 dollars et le Rauzan Segla Margaux à 160 dollars.

Il y a d’autres grosses pointures qui viennent d’arriver au Nouveau-Brunswick mais qui ne sont pas du bordelais. Avis aux amateurs de vins italiens, le Sassicaia (Citai) 2005 est disponible à 181 dollars, il n’y en a qu’une trentaine de bouteilles. Pour les amateurs de vins de Californie, il y a 3 bouteilles du Beringer Private Reserve Cabernet 2004 qui a obtenu la note de 95 de l’expert Robert Parker. J’ai eu la chance d’acheter une de ces bouteilles lors de mon passage dans Napa en avril 2008. Si j’ai du déboursé 115 dollars américain à l’époque, il vous faudra cependant payer 155 dollars chez Alcool Nb.

Enfin un autre vin américain est disponible pour les amateurs de vins corsés alors que Caymus Special Selection Cabernet Sauvignon est disponible pour 182 dollars. Il n’y a qu’une dizaine de bouteilles sur les tablettes. Est-ce une preuve que la récession frappe fort dans le monde pour que l’on puisse voir de ces vins de luxe sur nos tablettes? À vous d’en tirer vos conclusions…

lundi 12 octobre 2009

La SAQ et votre profil de goût…

Depuis quelques semaines les amateurs de vin du Québec ont un nouvel outil qui facilite l’achat avec l’aide d’un profil identifié par des pastilles de couleurs. Chaque pastille est identifiée à une couleur et des caractéristiques propres à chacune. Au nombre de 8 ces pastilles de couleurs sont divisé en 4 profils en blanc et 4 profils de goût en blanc. En vous servant du site de la SAQ sur Internet, vous pouvez ainsi prendre part à un questionnaire qui vous permet ainsi d’identifié la pastille qui correspond le mieux à vos goûts.

Parmi les pastilles en rouge on retrouve le vin Fruité et léger qui est identifié par des vins qui proviennent de cépages comme le pinot noir, le gamay ou encore des origines de pays ou régions comme le Canada, Québec, Beaujolais, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Val de Loire, Brouilly, Juliénas, Valpolicella, Vénétie.

Le vin Fruité et généreux est plus associé aux cépages suivant: sangiovese, merlot, cabernet-sauvignon, pinot noir, grenache, syrah, zinfandel, barbera et nero d’avola. Les origines sont concentrées surtout au Canada, en Espagne, l’Italie (Sicile, Vénétie) et quelques régions de France tel Bordeaux, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Val de Loire et Vallée du Rhône.

Les vins portant la mention Aromatique et souple sont davantage des vins moyennement corsés et issu des cépages Syrah (shiraz), malbec, cabernet-sauvignon, tempranillo et merlot. Ces vins proviennent souvent de pays de l’hémisphère sud (Argentine et Chili, Australie et Nouvelle-Zélande ainsi que l’Afrique du sud). Quelques régions d’Europe dont le Portugal, l’Espagne, Italie (Vénétie, Toscane) et la France (Bordeaux, Vallée du Rhône, Languedoc-Roussillon). Cette catégorie englobe aussi les vins de Californie.

Puis il y a la pastille associée au vin Aromatique et charnu avec les cabernet-sauvignon, merlot, shiraz et nebbiolo. Ces vins proviennent en majorité des vins corsés de l’Argentine, l’Afrique du sud, l’Australie, le Chili, le Canada, le Portugal, la Californie, la Toscane et des appellations comme Amarone della Valpolicella, Barolo et Châteauneuf-du-pape.

Dans les blancs la pastille représentant le vin Délicat et léger englobe des vins comme le Muscadet, l’aligoté, le pinot blanc, le trebbiano et sauvignon. Canada, Québec, Espagne, France, Orvieto, Soave, Vénétie et Val de Loire en sont les régions et pays de prédilection.

La pastille au profil Fruité et vif représente les vins tels le Pinot gris (pinot grigio), le riesling, le sauvignon blanc, le chardonnay et le torrontes. Ses origines sont l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Chili, l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. Des régions spécifiques comme l’Alsace et la Californie sont aussi associées à cette pastille.

Le profil Aromatique et rond concerne le chardonnay et surtout des vins secs se distinguant par l’intensité de leurs arômes d’épices, de pain grillé ou de fruits exotiques. Ils ont une texture plus grasse et sont bien équilibrés en bouche et sont principalement issu des pays comme l’Australie, le Chili et les régions californienne et Sicile en Italie.

Enfin le dernier profil est Fruité et doux. Il y a dans cette catégorie le riesling et sauvignon issu de vendanges tardives. Quelques endroits en Allemagne, en Alsace et au Portugal (Vinho verde) produisent ce genre de vin.

Voilà un système axé sur le consommateur et qui rendra certainement de précieux services aux gens qui sont souvent indécis lorsque vient le moment de choisir un vin. On y trouve aussi des accords mets et vin à partir du site de la SAQ. Le système n’est pas infaillible mais il donne quand même une bonne idée ce à quoi on peut s’attendre en achetant telle ou telle bouteille. L’étiquetage des étalages des magasins de la Société des alcools du Québec démontrent donc de belles couleurs en ce temps d’automne.




mercredi 7 octobre 2009

Du vin et des hommes de hockey - 2e partie

Pour faire suite à mon premier article Du vin et des hommes de hockey, je vous offre une deuxième portion sur ces deux mondes fascinant. Avis aux collectionneurs de bouteilles et d’articles reliés au hockey, il semble qu’une entente entre la NHL Alumni Association, le vignoble du producteur californien Ironstone et Artemis Sports Group a donné naissance à une collection à l’effigie de joueurs vedettes retraités de la LHN.

Parmi les noms des anciens joueurs qui signent l’étiquette d’une bouteille de cette série de 12 il y a les noms suivants :

Chez les Flyers, Dave Shultz et Bobby Clark. Les anciens des Hawks Bobby Hull et Tony Esposito. Des vedettes des Islanders Clark Gillis et Pat Lafontaine, de même que les anciens Leafs comme Darryl Sittler, Doug Gilmour et Wendel Clark.

Les anciens Rangers Rod Gilbert et Mike Richter, ainsi que Gordie Howe et Ted Lindsay des Wings et enfin pour les Sabres de Buffalo, Rob Ray et aussi Pat LaFontaine. Cette série signature est produite en quantité limitée par Ironstone et les profits sont versés au 11 organismes de charités sélectionnées par les joueurs.

Étant donné que le hockey est débuté depuis quelques jours seulement de façon officielle, j’ai décidé de me tremper pas juste les lèvres dans le vin, mais aussi de vous partager mes pronostics pour la nouvelle saison concernant la finale de la Coupe Stanley. Cette année les Flyers de Philadelphie vont se mesurer aux Sharks de San Jose. Je ne gagerais pas mes meilleures bouteilles sur ça, mais qui sait qu’est ce qui pourra se produire d’ici le mois de juin 2010. Les Sharks en 6...

jeudi 1 octobre 2009

Du vin et des hommes de hockey - Partie 1

Deux passions qui m’occupent depuis quelques années soit le vin et le hockey. Cela m’a donc donné l’idée de faire quelques recherches sur le sujet. Comme vous le savez probablement Wayne Gretzky est propriétaire d’un domaine viticole en Ontario. J’ai d’ailleurs profité de l’occasion pour visiter son vignoble lors de mes vacances dans la Péninsule du Niagara l’été dernier. À l’image du golfeur canadien Mike Weir, le 99 possède des vins qui portent son nom et qui sont disponibles au Nouveau-Brunswick. Bien que très peu de vedettes du hockey soient des proprios d’un vignoble, il a certainement de bons amateurs de vins.

Le 66, Mario Lemieux possède d’ailleurs une très belle collection de bouteilles. Le grand Lemieux est un collectionneur de vins de Bordeaux et de Californie depuis une quinzaine d’années. Il semble aussi que le party des célébrations de la Coupe Stanley en juin dernier aura été souligné dignement dans le vin chez le proprio des Pingouins!

Ray Whitney des Hurricanes de la Caroline est un autre amateur de bons vins qui collectionne les bouteilles. L’ancien joueur étoile des Red Wings Igor Larionov partage également une passion pour le vin qui l’a amené à faire des affaires après sa carrière. Larionov s’est d’ailleurs lancé dans la distribution avec Mike Davis qui était lui-même un restaurateur et distributeur de vin établit à Détroit.

Enfin un autre ancien de la LNH a développé une passion pour le vin lorsqu’il jouait dans le circuit Bettman, soit l’ancien du Canadien (1994-98) Valéri Bure. Après avoir terminé sa carrière avec les Panthers et les Stars en 2003-04, il s’est lancé dans la production de vin. Les vins de la famille Bure proviennent du Château Boswell dans la Vallée de Napa en Californie.

Bref voilà quelques informations pour s’ouvrir la soif avec le début de la nouvelle saison sur la glace. Pendant que plusieurs vignobles œuvrent aux vendanges, disons que ce temps de l’année à de quoi émoustiller mes sens! Surveillez la 2e partie de Du vin et des hommes de hockey!

mercredi 23 septembre 2009

Un cidre de glace à saveur d'Acadie au Québec

À Rougemont, l'hiver 2009 fut, pendant de nombreuses semaines, d'un froid extrême. Début janvier, les pommes, complètement givrées et remisées dans les minots au hangar, ressemblaient à s'y méprendre à de véritables petites banquises. Des banquises comme on en retrouve en Acadie sur les côtes de Le Goulet.

L'heure était venue de passer au pressage du précieux fruit pour en retirer le nectar. Après quelques semaines additionnelles à braver les intempéries de l'hiver à l'extérieur, ce nectar était fin prêt à entamer sa transformation. Comme le cocon d'une chenille qui devient papillon, il allait se multiplier et créer, à n'en pas douter, une multitude de petites banquises à Rougemont.

Comme par magie, les banquises de Rougemont ont conservé une couleur ambrée à l'image des fruits qui les avaient engendrés. Et tranquillement, leur teneur en alcool s'est mise à augmenter. Puis elles passèrent le printemps et l'été dans la fraîcheur de notre chai, pour finalement ressurgir à l'automne sous la forme du premier cidre de glace du Verger Girard Roussel.

Ainsi s'est complété un merveilleux cycle de mutation qui, pour le plus grand plaisir des papilles, se propose de combler vos plus grandes exigences en matière de cidre de glace. On ne peut en douter, car la Régie des alcools a attribué à Banquise une note de passage très élevée.

En cette première année de son existence, Banquise n'est produit qu'en quantité très limitée, c’est-à-dire 250 bouteilles. C'est pour cette raison que nous communiquons ce secret à nos meilleurs amis et clients afin que vous puissiez venir partager avec nous, la toute première cuvée d'une Banquise d'exception.

Faites part, lors de votre prochaine visite, de la réception de ce message et nous vous offrirons une dégustation de Banquise.

Nicole et Wilfred

N.B. - Le Verger Girard Roussel est ouvert en tout temps pour l'autocueillette jusqu'à la mi-octobre. Vous pouvez nous contacter au 450-816-0517 ou 514-212-6691.

jeudi 17 septembre 2009

Les Bordeaux 2005 : une gamme alléchante au Nouveau-Brunswick

Alcool NB a réussit à mettre la main sur quelques caisses de Bordeaux 2005. Pour ceux qui suivent l’actualité du vin, le millésime 2005 dans Bordeaux est qualifié comme étant une année d’exception. D’ailleurs à l’initiative du Festivin de Caraquet, un groupe de chanceux dont je faisais partie a eu l’occasion de déguster en primeur une douzaine de ces vins qui se retrouveront en quantité très limitée sur les tablettes de quelques magasins d’Alcool NB. En tout près de 24 produits seront disponible dans une première vague et une quantité de 18 vins de Bordeaux 2005 seront ensuite disponible à l’Expo Vin de Moncton en novembre prochain.

Lors de la dégustation animée par le sommelier d’Alcool Nouveau-Brunswick, Robert Noël, les participants présents ont eu la chance de goûter des vins dans une gamme de prix variant d’une trentaine de dollars à près de 100 dollars et ce pour 40 dollars pour cette soirée de pur bonheur. Des appellations prestigieuses comme Margaux, Pauillac, Saint-Émilion, Sauternes, Saint-Julien et Saint-Estèphe se sont succédé au grand plaisir des papilles gustatives des amateurs présent.

J’ai particulièrement craqué pour le Château du Tertre, un 5e Cru Classé de Margaux à 75 dollars. Les participants ont aussi eu un coup de cœur pour le Château Beauregard de Pomerol au même prix. Sur une note rapport qualité-prix j’ai apprécié le 2e vin du Château Talbot, soit le Connétable de Talbot, un délicieux Saint-Julien pour près de 40 dollars. Le fameux Sauternes Château Lafaurie Peyraguey qui est un 1er Cru Classé était du véritable bonbon. Les gens l’ont dégusté avec une joie épicurienne d’autant plus qu’il terminait la dégustation sur une bonne note…on pourra renouveler le plaisir moyennant 95 dollars pour une bouteille.

Enfin parmi les autres vins de la soirée le mythique Château de Fieuzal Blanc, un grand vin de Grave qui démontre la complexité d’un beau blanc au bouquet dominant de fruits jaunes, d’agrumes et florale. Gras en bouche, son opulence était séductrice. Le prix de 75 dollars n’est malheureusement pas à la portée de tous. Nous avons aussi eu droit à quelques vins plus abordables comme le fameux vin de Pierre Lurton avec son Château Marjosse à 29.99 et le Château Mayne Lalande à 32.99, un Cru Bourgeois Supérieur de Listrac. Pour ceux qui veulent laisser le temps faire son œuvre, le solide Château Faugères Grand Cru Saint-Émilion pour environ 70 dollars. Même constat pour le Château Duhart Milon de Pauillac, un 4e Cru Classé à 84.99$. Le Château Brown de Pessac-Léognan à 50 dollars et le Château Moulin-à-Vent Cru Bourgeois de Moulis à 29.99 étaient bons mais un peu dans l’ombre des autres vins.

Les quantités sont très limitées car Alcool NB possède en moyenne de 3 à 6 caisses de ces vins dans l’ensemble de seulement quelques points de vente de son réseau. Donc de 36 à 72 bouteilles pour satisfaire la demande, vous comprendrez qu’il vaut mieux contacter votre magasin préféré pour réserver ce qui vous intéresse. Avec des prix qui sont très bons en comparaison ce qui se fait ailleurs après avoir vérifié sur Internet, j’ai déjà hâte de découvrir la 2e vague de ces
Bordeaux 2005 pour garnir le cellier.

jeudi 10 septembre 2009

Les vignobles de l’Ontario sous les nuages noirs

L’industrie viticole de l’Ontario possède environ 106 vignobles produisant des vins de VQA, soit les vins reconnus pour leur haut niveau de qualité par la Vintners Quality Alliance. Toutefois un article signé par Gord Stimmell du Toronto Star affirme que les caprices de dame nature et l’économie au ralentit vont mettre en péril l’existence d’une trentaine d’entreprises. Pour avoir eu la chance de visiter l’Ontario et plus d’une vingtaine de vignobles en juin dernier, j’ai pu constater qu’il y avait de belles choses en développement. Toutefois l’industrie du vin canadienne rivalise avec des pays qui ont déjà beaucoup d’expérience comme la France, l’Italie et l’Espagne. Cependant il y a aussi des pays du nouveau monde qui possèdent une main d’œuvre à meilleur marché et le prix des terres agricoles est relativement raisonnable. L’article du Toronto Star pointe aussi les nouvelles politiques en matière de contrôle douanier entre le Canada et les États-Unis, ce qui semble aussi avoir réduit considérablement la présence des visiteurs américains. Je crois personnellement que la hausse de la valeur du dollar canadien est le facteur le plus évident.

D’autres part, il y a aussi la politique qui n’est pas toujours conséquente. Plus de 70% des entreprises viticoles de l’Ontario vendent 90% de leurs produits à la boutique de leur vignoble et non sur les tablettes de la LCBO. Le journaliste lance quelques raisins pourris sur les gouvernements ontarien et canadien dans cet article pour leurs actions dans certains dossiers.

Bref comme le laisse paraître ce texte orageux, les nuages semblent nombreux dans l’horizon de l’industrie viticole de l’Ontario. Il y a fort à parier que plusieurs petites entreprises vont disparaître au profit des plus gros joueurs. L’Ontario n’y échappera pas tout comme ce fût le cas en Californie, en France ou ailleurs. Les groupes comme Fosters et Constellation Wines peuvent se réjouir car ils pourront probablement conclure l’achat de plusieurs entreprises dans un avenir rapproché, en autant que les producteurs puissent tenir le coup d’ici là.

mardi 1 septembre 2009

Choisissez une occasion pour profiter de l’automne


La saison estivale tire à sa fin et rien ne sert de pleurer sur ses souvenirs d’été. Je suis de groupe pour qui l’automne se savoure avec beaucoup de plaisir. C’est pour moi la saison idéale pour faire de petites randonnées en forêt ou en montagne avec un bon petit pique-nique. Imaginez la satisfaction de partager un verre de vin au sommet du Mont-Carleton entre amis ou avec votre partenaire de vie. Un léger gouté de quelques bons fromages du Nouveau-Brunswick avec une bonne miche de pain et des terrines. Soyez écologique toutefois en prenant soin de ramener vos bouteilles vides à la maison et faites attention de ne pas trop consommer car la descente pourrait être brutale. Buvez aussi de l’eau en bonne quantité.

Parmi les autres activités qui peuvent devenir attrayantes à l’automne, il y a la cueillette des pommes. Chez nous au Nouveau-Brunswick, il y quelques bons endroits particulièrement dans le sud-est de la province avec la présence du Verger Bélliveau dans la région de Memramcook. Plusieurs variétés de pommes sont disponibles dès le mois de septembre. C’est une belle activité en famille de cueillir des pommes et pourquoi pas en profiter pour goûter le cidre de pomme. De plus en plus de producteurs en profitent pour élaborer du cidre de glace, un peu comme à la manière des producteurs d’Icewine.

Profitez d’une bonne tarte aux pommes en savourant un Gewurztraminer d’Alsace ou un Riesling vendanges tardives. Un vouvray effervescent de la Loire fera aussi bonne impression.

Une autre activité agréable à l’automne c’est le party d’huître. Si vous voulez faire changement du party de blé d’inde alors il n’y a rien de plus savoureux que de déguster des huîtres avec de bons vins blancs. Il y a une variété populaire dans la région de Caraquet soit la Caraquette qui est commercialisée notamment par la famille Dugas. Il y a d’ailleurs un festival d’huîtres dans la région de Maisonnette. Cette année l’événement se déroule du 9 au 11 octobre 2009. Cependant l’huître que je préfère avec du vin provient de la région de Néguac, soit celles de la Maison Beausoleil. Chaque huitre BeauSoleil est dotée d’une saveur douce avec une chair pleine et ferme, une belle huître grasse. Une huître qui s’harmonise avec du champagne, un bon riesling sec froid, un muscat et pourquoi pas un excellent chablis. Si vous avez de l’audace faites l’expérience du sucré-salé en buvant un vin liquoreux comme un Sainte-Croix-du-Mont avec des huîtres.

Voilà quelques suggestions pour agrémenter l’automne. Si vous avez des suggestions gourmandes, n’hésitez pas à me communiquez vos choix sur le groupe le Tire Bouchon sur Facebook ou via mon Twitter.

mardi 25 août 2009

Le Défi Mangeons Atlantique est de retour

Pour une deuxième année consécutive Coop Atlantique lance le Défi Mangeons Atlantique. L’objectif est de sensibiliser les consommateurs à l’importance de privilégier les aliments produits dans la région atlantique, et ce, pour le bien de leur santé, de l’environnement et de l’économie







  • Privilégier les produits de l’Atlantique se traduit par des aliments plus frais dans nos magasins.
  • Privilégier les produits de l’Atlantique nous permet de réduire les gaz à effet de serre dégagés au cours du transport de produits provenant d’ailleurs.
  • Privilégier les produits de l’Atlantique aide à renforcer notre économie et à rendre plus viables les opérations de nos producteurs locaux.

Cette activité, à la fois instructive et promotionnelle utilise les outils virtuels pour atteindre ses objectifs. Ainsi il est possible d’en apprendre plus sur cette initiative en visitant le site www.mangeonsatlantique.ca pour découvrir combien il est facile de relever le défi de ne manger que des aliments de l’Atlantique pendant une journée entière, soit le 4 septembre. Il est aussi possible d’en apprendre davantage sur le Défi Mangeons Atlantique, en joignant la page à cet effet sur Facebook. Enfin, parmi les nouvelles activités incorporées au Défi de cette année, notons la compétition interprovinciale en ligne, menée par des chefs de file du secteur agricole au Canada atlantique, notamment les ministres de l’Agriculture provinciaux.

Les aliments portant la mention Région Atlantique seront facilement identifiables sur les tablettes des magasins Coop. De plus, il est possible d’avoir accès à une liste assez volumineuse des produits de l’Atlantique que l’on retrouve dans ces magasins sur le site à ce lien.

lundi 24 août 2009

Riesling: le cépage en vogue cet été

Vous cherchez le cépage de l'heure en blanc? Cherchez pour un Riesling. Ce cépage rhénan est reconnu comme étant très populaire en Alsace. Le répertoire d'Alcool Nouveau-Brunswick compte près de 35 Rieslings issus de partout dans le monde, dont les prix varient de 9,79$ à 79,99$.

Ce qui rend ce cépage très attrayant en Acadie c'est évidemment l'heureux mariage avec nos savoureux fruits de mer. Un bon homard avec un Riesling n'a que très peu d'égal. Pour les amateurs de crevettes grillées sur le BBQ, un Riesling s'avère aussi une combinaison gagnante.

Si vous avez la chance, goutez au différentes personnalités de ce vin très estival.

Voici mes suggestions de l'heure:


Une touche du Chili , soit le Cono Sur Bio Bio à 12,79$ (804320156903)
Le séducteur allemand, un Dr Loosen de Moselle à 17,79$ (183103000013)
L'alsacien renommé, le Gustave Lorentz Reserve à 25,99$ (3328771004209)
La découverte canadienne, le Thirty Bench VQA à 20,99$ (048162011267)

jeudi 13 août 2009

Dégustation: Chardonnay Liberty School Central Coast 2007

Nom du vin : Chardonnay Liberty School Central Coast
Cépage: Chardonnay
Producteur: Hope Family
Millésime: 2007
Région: Californie
Pays: États-Unis
Catégorie: Blanc
Alcool %: 13.5
Date de dégustation: 2009/08
Prix: 18,95$ CAN
Disponible à la SAQ
CUP : 00657891 704212
La note d’appréciation Le Tire Bouchon : 88
Site Internet : http://libertyschoolwinery.com

Liberty School a fait une entrée remarquée au Nouveau-Brunswick lors de son passage au Festivin qui s’est déroulé à Caraquet en juin dernier. Les vins rouges (Syrah et Cabernet sauvignon) sont sur les tablettes depuis la tenue du salon, mais malheureusement le chardonnay n’est pas encore disponible. J’ai eu l’occasion de goûter ce produit au Québec et aussi en Ontario. Ce vin est l’œuvre d’Austin Hope qui travail à la vinerie et propriété familiale Treana qui est aussi responsable de l’étiquette Liberty School.

Notes de dégustation:
Un vin qui arbore une couleur jaune doré foncé et qui dégage une signature aromatique ou des arômes de pomme verte, de pêche et quelques notes de beurre, de caramel et vanille. Un vin moyennement corsé qui s’exprime en fraîcheur et qui en bouche offrent de délicieuses saveurs de pain grillé, de miel et de chêne grillé. Un vin fermenté en barriques qui est riche en fruits. À servir entre 8-10 Celsius.

Accord mets et vins:
Un vin qui s’harmonise parfaitement avec de la volaille grillé que ce soit de la dinde ou du poulet, également avec un macaroni ou spaghetti al dente au beurre ou une pièce de porc braisé avec sauce aux champignons ou des beignets de crabe.

mercredi 12 août 2009

Dégustation: Steinert Tokay-Pinot gris 2003

Nom du vin : Steinert Tokay-Pinot gris – Grand cru
Cépage: Tokay-Pinot gris
Producteur: Paul Schneider
Millésime: 2003
Région: Alsace
Pays: France
Catégorie: Blanc
Alcool %: 14
Date de dégustation: 2009/08
Prix: 27,40$ CAN
Disponible à la SAQ
CUP : 03185132 177466
La note d’appréciation Le Tire Bouchon : 89
Site Internet : http://www.vins-paul-schneider.fr

L’Alsace est un terroir exceptionnel pour les vins blancs et lorsque l’on fait référence aux 51 Grand Cru d’Alsace, cette réalité est encore plus évidente. J’ai goûté à un Grand Cru Steinert Tokay-Pinot gris de 2003 qu’un ami a bien voulu partager avec nous par une belle journée ensoleillé durant le Congrès mondial acadien. L’occasion fait le larron comme le dit le vieux dicton.

Notes de dégustation : J’ai succombé au charme de vin à maturité qui s’exprime en puissance tout en offrant de la souplesse. Un vin charpenté avec rondeur et richesse soutenu par une acidité rafraîchissante. Une robe jaune doré, des arômes de miel, de pêche et de fruits de la passion se mélangent à des notes de pamplemousse. La bouche est grasse et la finale d’une longueur appréciable. Doté d’une bonne capacité de garde ce Grand Cru est à consommé entre 10 et 12°C.

Accord mets et vins : Avec du caviar, un confit de canard froid, du crabe ou des crevettes il séduira l’amateur de bons vins et bonne bouffe. On pourra aussi l’accompagner avec une grande variété de plats comme des huîtres, de la dinde ou un jambon braisé. Des moules au curry ou du saumon fumé sont aussi de beaux accords à essayer.