samedi 31 mai 2008

Partager ses notes de dégustation et répertorier ses vins

L’Internet est devenu un outil pour les amateurs de vin. Il est non-seulement une référence pour s’informer sur le monde des vins, mais aussi un lieu de partage entre les amateurs de toutes catégories. Lorsque le simple intérêt pour le vin devient une passion, les amateurs aiment comptabiliser leurs bouteilles dans le cellier, partager leurs avis avec d’autres passionnés de ce précieux fruits de la vigne ou encore d’évaluer leurs découvertes. Il existe plusieurs solutions gratuites sur Internet et qui mettent en évidence les pratiques du web 2.0.

Pour ceux qui veulent garder l’inventaire de leur cellier il existe une excellente solution gratuite que j’utilise personnellement depuis plus d’une année soit Open Cellar.

Open Cellar est un gestionnaire de cave à vins complet et gratuit pour Windows. C’est un logiciel de gestion téléchargeable qui propose un design soigné, une gestion visuelle des emplacements, des fiches vins complètes. Open Cellar permet de faire la gestion des achats et de la consommation, en passant par la possibilité d’élaborer des fiches de dégustations et de nombreuses statistiques et rapports. J’adore la section Place des vins sur le site car il y a une banque de plus de 8000 images d’étiquette de vins.

Certains sites comme Snooth se confirment davantage comme étant une base de données des vins et qui est alimentée surtout par les utilisateurs qui y partagent leurs impressions en y attribuant une évaluation. Il permet aussi d’accéder à un engin de recherche qui permet de localiser des marchants en ligne pour effectuer l’achat de vins que l’on souhaiterait obtenir. Snooth est disponible uniquement en anglais.

Il y a également certaines applications qui peuvent être téléchargées gratuitement sur Facebook afin de partager aussi nos découvertes avec ce grand réseau dans le réseau.

Toutefois ma plus récente découverte se nomme Vinivino.com. Ce site se décrit comme
une communauté d'amateurs de vin qui procure des méthodes faciles et efficaces d'évaluer les vins que vous dégustez, de les partager avec amis et membres. Il est aussi possible d'effectuer des recherches à partir de vos évaluations et celles des autres membres. Le site offre des rubriques intéressantes comme le vin de la semaine, le membre de la semaine, une liste de membres les plus actifs et j’en passe. C’est un site convivial et aussi disponible principalement en français.

Dans le même sens j’ai aussi trouvé d’autres sites et outils dont je ne suis pas très familier mais vous trouverez certainement ce que vous recherchez en faisant une recherche dans les moteurs de recherche en utilisant le terme « gestion de cave en ligne ».


Quelques résultats :

CavusVinifera
Crus et saveurs
Amateur de vin.com
E-Caveavin.com

mercredi 28 mai 2008

Le guide des harmonies du vin avec les crustacés et fruits de mer du N.-B.

La saison du printemps rime avec la reprise des activités dans le secteur de la pêche le long du littoral Acadien. Le Nouveau-Brunswick offre une diversité de fruits de mer et de crustacés qui font le délice des amateurs de gastronomie, particulièrement dans la Péninsule acadienne. Dans le but de vous aider à vivre une belle expérience à table, j’ai préparé un petit guide des harmonies du vin avec ces produits que l’on retrouve en abondance. Les vins que je vous suggère sont disponibles dans certains magasins de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick.

Les entrées de crevettes

Kim Crawford Marlborough Sauvignon Blanc Nouvelle-Zélande 20,99$ (9419227006275)
Bonny Doon Ca del Solo , Albarino, É.U.-Californie, 32,79$ (769434224269)
Schoepfer Pinot Gris AOC, Alsace- France, 23,29$ (3760090040153)
Gustave Lorentz Reserve Riesling, Alsace- France, 24,29$ (3328771004209)
Entre Deux Mers Schroder & Schyler & Cie, Bordeaux-France, 13,49$ (3263070014354)

Les coques de St-Simon

J. Moreau & Fils Petit Chablis, Bourgogne- France, 24,79$ (3151850134074)


Le homard du Nouveau-Brunswick

William Fevre Chablis, France-Bourgogne, 29,29$ (3443620129169)
Perrin La Vielle Ferme Luberon, France, 12,49$ (631470000049)
Bouchard Pere & Fils Meursault Clous, Bourgogne-France, 27,99$ (3337690107854)
Yalumba Y Series Chardonnay, Australie, 17,30$ (9311789000787)
Sterling Vintners Chardonnay, Californie- É.U., 18,79$ (5010103913232)
Villerambert-Julien Rose, France, 16,49$ (3489420000161)

Le crabe du golfe St-Laurent

Carte D'or Sauvion Muscadet Sevre et Maine Sur Lie, Loire-France, 13,99$ (3279870608532)
Chateau Lamothe de Haux, Bordeaux-France, 15,99$ (3539301005010)
Chateau Bonnet Blanc, Bordeaux-France, 16,99$ (3338831106101)
J. Moreau & Fils Petit Chablis, Bourgogne- France, 24,79$ (3151850134074)
Bouchard Pere & Fils Pouilly-Fuisse, Bourgogne-France, 34,29$ (3 337690114937)



Les pétoncles de la Baie des Chaleurs

Joseph Drouhin Chassagne-Montrachet,Bourgogne-France, 23,99$ (012086523014)
Champagne Henriot Brut Souverain, Champagne-France, 60.95$ (3284890114109)
Jadot Puligny Montrachet, Bourgogne, France, 64,79$ (3535927840004)

Les huîtres natures

Concha Y Toro Late Harvest , Sauvignon Blanc, Chili, 12,19$ (7804320328164)
P. Sparr Riesling Schonebourg Grand Cru, Alsace-France, 34, 10$ (3263530024442)
Willm Reserve Riesling, Alsace-France, 17, 49$ (3442680030057)
Picpoul de Pinet Carte Noire, Languedoc-France, 14,29$ (3186127736156)
Penfolds Rawsons Retreat Semillon Chardonnay, Australie, 12,79$ (012354071162)
St-Supery Sauvignon Blanc, Californie É.U. , 27, 29$ (040951375116)

Les huîtres gratinées

P. Sparr Riesling Mambourg Grand Cru, Alsace-France, 33, 69$ (3263530024541)
Calera Central Coast Chardonnay, Californie-É.U. , 27,79$ (745067961641)
Greg Norman Santa Barbara Chardonnay,
Californie-É.U. , 25,79$ (089819813186)

dimanche 25 mai 2008

Les vignes cachées au sud de Los Angeles

L'introduction du vin en Californie est liée à la colonisation et l'évangélisation par les dominicains, les jésuites et les franciscains espagnols au 18e siècle. Les missions espagnoles de Californie sont à l'origine des premiers vignobles de la région. Il y a toutefois une région qui s’illustre comme étant la plus au sud de la ville de Los Angeles en Californie, soit la Vallée de Temecula. Je ne connaissais pratiquement rien de cette région viticole avant d’en faire la découverte lors de mon séjour en Californie ce printemps. Pendant que nous devions nous promener avec de gros chandails sous les nuages gris de Laguna Beach en début mai avec seulement 18 Celsius, nous avons pénétré à l’intérieur des terres par la route 74 qui s’enlise à travers une chaine montagneuse entrecoupée de canyons qui permettent à l'air marin de modérer le climat désertique donnant des nuits relativement fraiches et des journées ensoleillées plutôt chaude.

Après avoir dépassé le Caspers Regional Park sur cette route baptisée Ortega Highway, nous sommes arrivé au sommet d’une élévation de plus de 2000 pieds avec cette vue imprennable sur la Vallée de Temecula avec le Lac Elsinore.

Surprise le soleil était au rendez-vous et nous avons été en mesure d’abaisser le toit de notre décapotable avec un confortable 23 Celcius pour circuler ensuite le long de la Rancho California Road ou plus d’une trentaine de vignobles prospèrent!

Vincenzo Cilurzo était le premier à planter des vignes en 1967, suivi par Ely Callaway, aujourd'hui le plus grand producteur à Temecula Valley. Dans cette région reculée de l’État californien, nous avons fait la visite de quatre vignobles.

Thornton Winery

Notre premier arrêt aura été Thornton winery qui est en opération depuis 1988 mais qui su s’imprégner comme une valeur sure dans la région dès 1993. Le domaine combine le style ancien et nouveau monde pour créer des vins ayant été primé à maintes occasions. Thornton Winery est reconnu notamment pour la qualité de ses vins mousseux et surtout pour son utilisation de la méthode champenoise. L’ambiance pour la dégustation est différente de ce que nous avons vu dans Napa et Sonoma. Le Café Champagne Restaurant est renommé pour la qualité de sa cuisine fusion contemporaine. Vous pouvez relaxer à une table et on vient vous servir vos vins selon le type de dégustation que vous avez choisit à partir d’un menu. Nous avions opté pour le Reserve tasting pour 15 dollars et nous n’avons pas regretté ce choix qui incluait les vins suivant :

1999 Brut Reserve
2005 Thornton Cabernet sauvignon
2005 Estate Syrah
2005 Old vine Old Clone Zinfandel

Le 2005 Estate Syrah a été mon coup de Cœur de cette dégustation. Une valeur de 59 dollars, ce qui m’apparaît un peu lourd comme prix. Mûres poussièreuses, arômes de cerises avec une touche de poivre blanc. Saveurs incomparable d’anis et un équilibre de tannins soyeux envoute le palais du plus fin dégustateur. La structure englobe aussi le cocoa et des nuances de fruits noirs. La fiche technique de ce vin suggère de la nourriture sur BBQ, du flétan avec des câpres, olives et tomates coupées en dés. On suggère aussi du poulet rôti mariné dans une vinaigrette aux herbes.

Calloway winery

On désigne Calloway, comme étant l’une des pionniers dans l’implantation de vignes dans la région de Temecula. Ely Calloway est davantage connu dans le monde du golf, mais il est aussi à l’origine en 1969 de l’aventure du vin dans la vallée. En sortant de Thornton winery, nous avons filé juste en face car nous étions attirés par ce beau bâtiment en haut d’une colline dont la route parsemée de grands arbres semblait nous baliser le chemin.

D’ailleurs lorsque l’on est au sommet, on est toute suite inspiré par la vue sur les champs de vignes et les montagnes dont le Mont Palomar. Dans la salle de dégustation, le personnel est agréable et nous avons fait la découverte de 6 vins pour environ 10 dollars.

Les blancs m’ont quelque peu déçu car j’ai trouvé que ceux-ci étaient un peu faibles en intensité aromatiques ainsi qu’au chapitre gustatif. Le pinot gris et le Reserve Roussanne étaient un peu légers. Même le médaillé d’or Winemaker’s Reserve Opera d’Arte 2005 n’était pas très démonstratif de ses attributs.

Toutefois nous avons fait de meilleures découvertes en rouge avec le Winemaker’s Reserve Sangiovese 2003 et Winemaker’s Reserve Cabernet Sauvignon 2004. Il y a beaucoup de vins sur la liste mais quantité ne rime pas toujours avec qualité.

Leonesse winery

Notre visite dans la région de Temecula est attribuable à une personne que nous avons rencontré à Laguna Beach, c’est-à-dire Rob et sa femme Sandy. Ces gens qui logeaient au même hôtel nous avaient mentionné qu’il fallait absolument voir ce vignoble dont ils connaissaient bien le propriétaire. De plus ces gens nous disaient que la chaleur se trouvait de l’autre côté des montagnes bordant le pacifique et ils avaient raison. Nous avons donc quitté la Rancho California Road pour emprunter la De Portola road. Le paysage splendide avec ce ciel bleu était amplement satisfaisant pour nous à bord de notre Chrysler décapotable blanche de l’année. À notre arrivée chez Leonesse, nous étions tout simplement en extase. Nous sommes allés à l’intérieur pour nous informer des détails relatifs à la dégustation et après avoir fait notre choix, nous sommes allés relaxer sur la terrasse avec notre verre. Ma conjointe encore sous le choc de la beauté des lieux n’était pas en mesure de se laisser distraire par le premier vin en présence soit un chardonnay 2006 d’une vingtaine de dollars. C’est un nom évocateur qui était réservé à notre 2e vin soit le Mélange de Rêves, soit un vin dans le style de la Vallée de la Rhône composé de syrah, cinsault et grenache. Un mariage dans le verre mais aussi dans un lieu propice à célébrer le plus beau des mariages. (Voir la photo)

Nous avons été faire quelques photos dans le secteur réservé justement aux photos des cérémonies de mariage. C’était tout à fait romantique et fabuleux. Ah oui, il y a aussi les vins…nous avons ensuite dégusté le cabernet sauvignon 2005, le syrah 2004 et le surprenant Zinfandel 2005, notre préféré! Leonesse prononcé à l’anglaise rime définitivement avec paradis en français!

Keyways vineyard and winery

Notre dernière visite de la journée et non la moindre nous avait été suggérée par notre hôtesse chez Calloway. C’est en revenant sur nos pas après avoir visité Leonesse que nous sommes arrêtés chez Keyways. Ce domaine appartient depuis 2004 à une femme d’affaire de Temecula qui est d’ailleurs la première femme de la région a gérer et appartenir un vignoble. Terri Pebley est en effet une rare propriétaire féminine à œuvrer à la tête d’une entreprise de vin en Californie.


Depuis 2004 elle a apporté plusieurs changements notamment aux installations et elle a aussi vue au remodelage de la salle de dégustation. La parcelle originale du domaine réservé au Zinfandel a été remplacée par du viognier, de la roussanne, grenache et tempranillo. Les vins sont d’ailleurs étonnants et plusieurs étiquettes des bouteilles arborent des peintures mettant en évidence des femmes. Une grande place est réservée à la romance dans cette salle de dégustation chaleureuse ou la boiserie est omniprésente. Le nom des vins de spécialité est aussi le reflet de ce romantisme dont le fameux First Crush et le Sweet Surrender.

Une belle découverte et nous garderons un souvenir précieux de ces moments dans la région de Temecula.

samedi 24 mai 2008

Entre les grappes: une nouveauté!

Pour agrémenter ce blogue qui s'adresse aux amateurs de vins, je cherchais une manière d'inclure des nouvelles qui touchent le monde des vins. Je lance donc cette semaine la chronique Entre les grappes...! Il s'agit de nouvelles qui cicrculent dans différentes sources sur le Net.

La plupart des sites que je fréquente sont des sites anglophones, mais je promet d'y inclure au moins une source en français. Cette chronique ma remplacer le site Internet de la semaine qui demandait franchement trop de temps et la toile francophone n'est pas encore très abondante de sites sur le vin.

Voici mes trouvailles de la semaine:

  • Les États-Unis pourraient bannir le Brunello di Montalcio des tablettes suite à un scandale qui frappe les États-Unis. La date du 9 juin a été soulevée. C'est ce que révèle le Wine Enthusiast Magasine, l'une de mes publications préférées sur l'Internet.
  • Le vin Californien est-il surfait par les procédés mécaniques. Une chroniqueuse du L.A. Times passe les vins de l’État soleil au cash.

  • Le magazine britannique Decanter passe en revue les vins Primeur 2007 de Bordeaux. Une section spéciale pour découvrir ce que nous réservent ces vins.

  • Toujours dans le magasine Decanter, Robert Parker confie qu’il apprécie autant que n’importe qui les vins à 15 ou 20 dollars
  • Le site francophone Viti-Net rapporte dans ses actualités que la production vin mondiale de 2007 est à la baisse de plus de 20 millions d'hectolitres par rapport à 2006. C'est surtout l'Europe et l'Australie qui encaissent le coup.


mercredi 21 mai 2008

Mes 5 coups de cœur dans Napa

1-Notre tour V.I.P. chez Beringer
Beringer est un symbole de la région de St Helena dans la région de Napa. Les bâtiments historiques donnent un cachet unique à ce site qui représente la plus vieux vignoble en opération continue dans la région. Même pendant la prohibition des années 20, Beringer avait obtenu un permis d’exploitation pour des raisons religieuses. En fait le vin de messe était l’utilité première des installations de 1920 à 1933. Nous avons eu la chance de bénéficier de la gentillesse de Karen notre guide qui nous a fait découvrir les charmes de la propriété en passant par la boutique historique et sans oublier la cave impressionnante de la propriété, dont les premiers travaux ont été amorcé en 1877 par des travailleurs d’origine chinoise qui ont creusé dans la terre 1000 pieds linéaire afin de permettre à Beringer d’entreposer ses vins pour le vieillissement. Nous avons terminé notre visite sur la galerie de la demeure de Jakob l’un des frères Beringer pour y déguster 4 vins, dont trois provenant de la cuvée RESERVE. Un pur délice.

2-Le village de St-Helena et ses restaurants
St-Helena est vraiment un incontournable de la région de Napa. Je drirais même que c’est le cœur de cette vallée au risque de froisser les résidents de la ville de Napa. En effet je n’ai pas été impressionné par la ville de Napa contrairement à celle de Sonoma. Nous avons donc passé plus de temps dans St-Helena et notre repas au Restaurant Wine Spectator Greystone qui est rattachée au Culinary Institute of America est surement un grandiose événement de nos moments à table durant ce voyage. Nous avons également adoré les sushis du C.C. Blue Restaurant avec son style moderne et ses plats savoureux. Ce n’est pas le choix des restaurants qui manque dans cette petite localité bordée par les vignes.

3-Sterling Vineyard et ses installations
Sterling vineyard brille non-seulement par ses vins dont mon merlot préféré soit le Three palm merlot, mais aussi pour son style. D’abord je dois dire que je n’ai rien vu de tel dans toutes mes visites dans les vignobles. La salle de dégustation est au sommet d’une montagne et les visiteurs doivent donc emprunter un téléphérique qui nous dépose au sommet ou débute une visite que l’on peut faire soi-même en suivant des panneaux éducatifs sur la fabrication des vins du vignoble. Au passage nous recevons quelques verres de vin blancs qui nous attendent à des points stratégiques. La vue imprenable de la terrasse sur la vallée de Napa vaut à elle seule le prix d’admission de 20 dollars. La dégustation se termine confortable assis à une table ou le service est assuré par des hôtes et hôtesses qui s’illustrent par leur convivialité.


4-La dégustation Prestige du Domaine Chandon
Je ne suis pas le plus grand amateur de bulles, mais dans Napa il y a un nom qui s’affiche comme un véritable sanctuaire soit le Domaine Chandon situé dans le décor enchanteur de Yountville. Nous avons terminé une journée de dégustation en beauté lors de notre passage dans la région de Napa. Premièrement le Restaurant L’étoile qui est aussi le nom d’un vin est à lui seul une référence culinaire hors pair dans cette vallée. Nous n’avons pas eu le temps d’y passer mais nous nous sommes attardés à la salle de dégustation ou nous avons rencontré un jeune français sympathique nommé Guillaume qui nous a raconté son séjour au sein de l’entreprise à titre de technicien en informatique. Il est venu vivre son rêve américain dans le vin qui s’illustre par la méthode champenoise. Nous avons également apprécié la jovialité de notre ambassadeur du vin chargé de nous faire découvrir les belles bulles du Menu Prestige.

Pour seulement 16 dollars nous avons pu découvrir les subtilités de ces mousseux formidables avec L’Étoile Brut, L’Étoile Rosé et mon préféré soit le Reserve Pinot Noir Brut. Le vin mousseux nommé RICHE est également une belle découverte pour le prix soit environ 22 dollars us. Au total ce sont 6 vins qui nous ont été présentés dans un décor luxueux ou le verre est omniprésent et ressemble à du crystal. Le bar de dégustation donne sur de larges fenêtres qui s’ouvrent et permettent d’admirer l’extérieur et d’entendre le chant des oiseaux. Le portail d’entrée du bâtiment est également similaire à l’entrée d’une cave sous-terraine et ornée de plants de vignes grimpant.


5-La visite de Robert Mondavi vineyard à Oakville
Le style Mission du bâtiment est distinctif de Mondavi. Les étiquettes des vins de la maison Mondavi arborent d’ailleurs ce symbôle de Napa. Le nom Mondavi est à l’origine de la renommée de cette région. Vendredi dernier on apprenait d’ailleurs le décès de Robert Mondavi à l’âge de 94 ans. Cet homme laisse un héritage immense à l’industrie du vin Californien avec son nom et c’est aussi un incontournable pour les touristes qui passent par Napa et particulièrement par le domaine situé à Oakville.

Nous avons fait un arrêt intéressant lors de notre séjour. J’aurais aimé faire le tour des installations mais je me suis contenté de profiter de la salle de dégustation, pour m’y imprégner de l’ambiance qui règne ici depuis l’ouverture du vignoble au public en 1966.


Les vins de Mondavi démontrent depuis plus de 40 ans qu’il est possible de cultiver des raisins et de fabriquer des vins de classe mondiale. Mondavi a aussi été un pionnier dans Napa par ses associations avec des viticulteurs français. Si vous avez la chance de goûter de l’Opus One qui est le fruit de son association avec le prestigieux Baron Philippe de Rothschild, vous savez à quel point il est capable de grandes choses. Ce domaine prestigieux est d’ailleurs accessible du côté Est de l’autoroute 29. Mondavi est vraiment la Mecque du vin en Californie.

mardi 20 mai 2008

Mes 5 coups de cœur dans Sonoma

1-Une ballade en Montgolfière avec Up & Away Ballooning
J’ai eu la chance de faire plusieurs expériences dans ma vie incluant de la plongée sous-marine, et même un tour à bord d’un avion d’acrobaties aériennes. Toutefois rien n’égal ce que j’ai pu ressentir à bord de la nacelle de ce gros ballon dirigé par l’aérostier Mike Kijak alors que nous avons survolé les vignes de la Russian River valley durant notre séjour dans Sonoma.

2-La visite de Ferrari Carano vineyard avec son style Toscan

J’avais placé ce vignoble sur notre itinéraire et je ne l’ai pas regretté une minute autant pour la beauté des lieux que pour la qualité des vins de ce domaine. Ferrari Carano offre un style Toscan par l’architecture de son bâtiment, soit pour souligner les des propriétaires. Dès que l’on met les pieds sur la propriété on est en mesure de constater que rien n’est ménagé pour épater les visiteurs. Les jardins, la vue sur les vignes et l’aménagement sont une indication qu’on y met aussi une attention soignée sur la vigne. Dans la salle de dégustation au premier niveau, le personnel apporte une explication de haut niveau à l’image du rêve des fondateurs Don et Rhonda Carano qui voulaient des vins de classe mondiale et d’une qualité sans précédent.

En plus du Zinfandel, de la syrah, du merlot et du cabernet sauvignon, on y retrouve aussi un sangiovese dans la gamme des rouges. Le sangiovese entre aussi dans la composition d’un vin qui m’a séduit soit le siena qui est mélangé avec 32% de Malbec. Les blancs sont aussi impressionnants avec les vins classiques comme le pinot grigio, le sauvignon blanc, le fumé blanc et le chardonnay que l’on retrouve également dans la gamme des vins en production limité soit le chardonnay Reserve. On y produit aussi une série de vins un peu plus fruités comme le rosé à base de grenache et un fior di moscato pour les amateurs de desserts.

3-Le tour guidé de Benziger

Un solide coup de cœur pour ce vignoble qui nous invite à passer par le charmant village de Glen Ellen soit à quelques kilomètres au Nord-Ouest de la Ville de Sonoma. Benziger offre l’un des meilleurs tours guidé de la région dans un décor à flanc de montagne. D’abord, on nous transporte dans une remorque tiré par un tracteur qui nous hisse au sommet d’une parcelle du domaine ou notre conducteur et guide nous explique la particularité des vignes de ce domaine.

En effet, ici on pratique une culture organique et biodynamique Ici on va plus loin que la simple élimination de tous les produits chimiques dans les soins de la vigne. On y incorpore l’environnement à l’intérieur et autour de la vigne en travaillant avec la nature pour appliquer les connaissances des forces de la vie dans l’équilibre des sols. La vision de Mike et Chris Benziger apporte une dimension nouvelle dans l’élaboration de vins qui ont du caractère dans le respect de notre mère la terre. Le tour permet ensuite de se familiariser avec le procédé
d 'élaboration du vin et se termine par une belle dégustation de 4 vins de Benziger.

4-Le pinot noir de Rochioli vineyard

Je parcourais par hasard la région de Healdsburg et de Windsor en cherchant le domaine de Hop Kiln. Finalement en sillonnant la route de campagne Westside road j’ai vu dans une courbe la fameuse inscription mais je n’ai pas emprunté la bonne entrée et c’est alors que je me suis retrouvé chez Rochioli. Il s’agissait de mon premier contact avec un vignoble de la région de Sonoma. Les portes venaient à peine d’ouvrir et je n’avais même pas le goût de boire mon vin maintenant. La vue surplombant les vignes étaient un spectacle saississant. Mon appareil photo en main, je suis resté au moins une dizaine de minute à admirer cette image de rêve. Ma conjointe était pour sa part émerveillée par la présence de ces fleurs et particuclièrement par les différentes variétés de roses. À l’intérieur de la salle de dégustation, je me suis vu offfrir gratuitement deux vins de leur production classique. D’abord un savoureux sauvignon blanc que j’ai sippé en regardant les toiles sur les murs de la salle et qui proviennent d’artistes locaux.

Puis la surprise de la journée, le pinot noir de Rochioli. Un vin envoutant qui exprime la qualité de ce terroir au cœur de Sonoma. Fait à souligner il est très difficile d’obtenir certains vins de type single vineyard de ce producteur et c’est pourquoi il y a une liste d’attente qui dépasse 5 ans! C’est donc un verre de pinot noir que j’ai dégusté avec lenteur et respect.

5-La visite dans la cave de Gundlach Bundschu

Il n’y a pas de Gundlach Bundschu sur les tablettes au Canada, mais l’un de mes amis du monde de la sommelerie, Denis Sauvé m’avait fait découvrir un cabernet sauvignon acheté au New Hampshire et qui portait ce nom bizarre. Devant l’élégance de l’équilibre de ce vin, je m’étais dit que je ferais un détour pour voir ce rare vignoble qui célèbre 150 ans de propriété familiale!

Ils ont été contraint à la fermeture en 1919 durant la prohibition et la liquidation de la compagnie, mais Walter Bundschu a réussit à conserver 130 acres de Rhinefarm Estate qu’il a convertit en jus de raisin en plus d’y cultiver des poires Bartlett, des orchidées et du pâturage. Les affaires reprendront lentement en 1933. À la mort de Walter en 1938, c’est son fils Towle qui reprendra les opérations en y ajoutant une autre parcelle achetée de sa tante Rosa.

Il faut préciser que les visites des installations ne se font que la fin de semaine sur rendez-vous. C’était un mardi et la gentillesse des personnes présentes lors de notre passage a été considérée par la provenance de nos origines canadienne de la côte de l’Atlantique. Nous avons donc été en mesure de visiter l’immense cave creusée à même la montagne. Cette cave d’une grandeur de 10 000 pieds carré et d’une longueur de plus de 430 pieds contient plus de 1800 barils et figurait comme l’une des plus importante cave en Californie au moment de sa construction en 1991. Un must de cette visite!

lundi 19 mai 2008

L’expérience culinaire dans Napa

Le 1er mai, nous étions dans la belle région de Napa valley. Il s’agissait de notre deuxième journée dans Napa après avoir découvert les charmes de quelques vignobles la veille dont le Clos Pegase, Sterling Vineyard à Calistoga et sans oublier les installations de Franciscan et Folie à Deux à Oakville et le prestigieux Domaine Chandon de Yountville. Nous avions débuté tardivement notre deuxième journée en passant par la route 29 qui traversait la région en nous permettant d’atteindre la plus belle localité de Napa, soit le village de St. Helena.

Nous avions réservé une place pour le repas du midi à un restaurant de renom dans la région soit le Wine spectator Greystone Restaurant. Déjà le bâtiment est assez impressionnant car il est rattaché au Culinary Institute of America. Le service est distingué et l’ambiance y est aussi plutôt soignée avec une vue imprenable sur la cuisine et ses cuistos qui s’activent pour préparer les assiettes avec des présentations artistiques.

Le menu est quasiment poétique avec ces plats gastronomiques qui ne tarderont pas à vous mettre l’eau à la bouche. Nous étions quatre à table et nous avons vraiment apprécié chacun des plats qui nous ont été présenté. Notre ami Jalbert s’est laissé tenter par une soupe à l’oignon en entrée et celle-ci était garnit d’un soufflé de gruyère hors du commun pour une soupe. Moi et ma conjointe avions décidé d’opter pour le partage des petites bouchées appelées Today’s temptations.

Pour le plat principal j’avais opté pour de produits de la mer soit le Sauteéd Day Boat Scallops à 34 dollars afin de marier mon choix de vin pour le repas. En fait je me suis laissé séduire par l’idée de déguster trois différents vins dans le cadre d’une dégustation de trois vins blancs intriguant comme le suggérait la carte des vins. J’ai donc été en mesure de goûter à 3 onces de chacun des vins suivants :

  • Mirassou Riesling 2006 de Monterey County
  • Bokisch Albarino 2006 Lodi
  • Ballentine Old vines Chenin Blanc Pocai Vineyard 2007 de Napa

Un pur délice. Pour sa part ma conjointe avait décidé de demeurer un peu plus sobre sur le vin et prendre le canard comme plat principal. Nos amis ont quant à eux savourer l’assiette de cailles ainsi que le canard, Pour ce qui a trait à l’addition il faut prévoir au moins 100 dollars pour manger un tel repas pour deux personnes. De la grande cuisine et de bons vins à ce prix, ce n’est pas un pêché de s’offrir un telle expérience.

samedi 17 mai 2008

Voler au-dessus des vignes !


Lors de mon séjour en Californie avec ma conjointe, nous avons fait le tour de plusieurs vignobles de Sonoma et de Napa. Bien qu’une visite au domaine soit toujours enrichissante en prenant part aux dégustations et aux tours guidés, nous avons découvert une façon différente de voir la vigne sous un autre angle.

Nous avons fait une ballade en montgolfière au-dessus de la Russian River Valley dans Sonoma! Je me souvenais très bien de ces beaux ballons colorés à l’époque ou j’étais l’animateur officiel du site d’envolée pour la station Z-104 durant le Mondial de Montgolfières à St-Jean-sur-Richelieu en 1990. Je voyais ces ballons avec les yeux d’un enfant avec le souhait de pouvoir monter à bord mais je n’avais pas été en mesure de concrétiser ce rêve car j’ai quitté cette région de la Montérégie un peu trop vite.

Lors des célébrations du 40e anniversaire de ma conjointe, cette dernière avait exprimé le souhait bien concret de prendre part à une ballade à bord de ce type de moyen de transport.

C’est d’ailleurs au petit matin du 2 mai 2008 que nous avons savouré cet instant magique. Nous étions debout vers 5 heures 30 car le propriétaire du ballon Dream Chaser, Mike Kijak nous a donné rendez-vous dans le stationnement de la Sonoma Countyl Airport tout juste aux limites de la ville de Santa Rosa pour 6 heures am.

Le vent des derniers jours menaçait de nous priver de ce précieux moment mais dame nature semblait disposé à nous offrir ce privilège en ce vendredi précédent notre départ vers le sud de la Californie. Après avoir étudié les caprices du vent et des courants en altitude avec le lancement d’un ballon utilisé dans les fêtes d’enfants, nous avons été à l’autre extrémité de l’aéroport afin de préparer le gonflage de notre ballon.

Quelques bernaches canadiennes aussi de passage dans ce secteur ont été effrayé par notre présence et surtout par le déploiement de ces 3 gros ballons qui ressemblent à des champignons géants lorsque bien droit. À bord de la nacelle, notre capitaine nous prodigue une fois de plus quelques mesures préventives et c’est le départ vers le ciel! Nous sommes une dizaine à bord et nous sommes estomaqués par le spectacle qui s’offre à nos pieds. Nous volons et si d’un bord nous apercevons la piste de décollage de l’aéroport, nous pouvons apercevoir également plus au nord les champs de vignes, la Russian River et plus à l’Est les montagnes Macayamas qui séparent Sonoma de la région de Napa.

Nos appareils photos saisissent la beauté de ce spectacle. Lors que Mike active ses brûleurs au propane qui dégagent 2 millions de BTU (c’est l’équivalent d’une quarantaine de BBQ) nous prenons de l’altitude. En-dessous de nous on constate que les lièvres sont effrayés par ce bruit qu’ils ne peuvent pas vraiment déceler la provenance. Même le bétail s’excite dans les pâturages des fermes environnantes. Ce sont toutefois les chiens qui semblent le plus remarquer notre présence et ils aboient en chœur pour briser le silence de ce petit matin ou nous avons l’impression de dériver comme un oiseau qui se laisse planer. Personne n’est affecté par le mal des hauteurs ou même par un effet de vertige, c’est simplement sensationnel.

Mike profite de l’occasion pour nous raconter quelques anecdotes qui ont marqué ses 15 ans dans le domaine à titre d’aérostier. Il n’a jamais connu de mauvaises expériences ou accident dans les quelques 150 envolées qu’il dirige à chaque année. Nous perdons un peu d’altitude volontairement à l’approche d’un champ de vigne. Nous survolons ces belles rangées vertes et symétriques d’à peine 20 pieds puis d’à peine une dizaine! C’est fabuleux, on peut même saluer les travailleurs d’origine hispanique qui travaillent à prodiguer des soins à ces précieux arbustes qui vont produire des vins délicieux. Nous allons passer plus de 80 minutes à planer au-dessus de la région et nous pouvons même distinguer notre condo ou nous logeons à proximité du terrain de golf de Windsor.

Vers 8 h 30 nous sommes au sol pour ramasser le ballon et nous allons directement au Domaine de Kendall Jackson ou notre capitaine et pilote nous invite pour prendre un bon déjeuner. Nous sommes attendus dans les jardins de ce prestigieux domaine que nous avions visité plus tôt dans la semaine. Nous sommes accueillis par la femme de Mike qui nous a préparé une savoureuse quiche et des fraises trempées dans le chocolat, le tout accompagné d’un savoureux vin à la méthode champenoise comme le veut la tradition.

Mike nous offre ses remerciements pour avoir opté pour sa compagnie Up & Away Ballooning et il nous offre un certificat attestant que nous avons relevé un défi hors de l’ordinaire. Nous avons aussi été décoré de l’épinglette à l’effigie du Dream Chaser comme un pilote qui reçoit ses ailes après avoir obtenu son diplôme. Enfin nous avons reçu un coupon pour une dégustation gratuite des vins Reserve de Kendall Jackson pour terminer en beauté cette expérience mémorable. Merci Mike et à la prochaine envolée car je me suis juré de faire à nouveau une ballade un jour. Le 195 dollars de tarif par personne vaut chaque dollar, je vous l’assure!

Merci au Festivin


Je suis tout juste de retour de la Californie et j’ai pu réaliser plusieurs rêves durant ce séjour. D’abord j’ai eu l’opportunité de visiter plusieurs vignobles dans la région de Sonoma et aussi dans Napa. J’ai d’ailleurs consacré environ 6 jours dans le wine country Californien et j’aurais la chance dans reparler dans des chroniques à venir de mon blogue. Je suis arrivé au Canada le 8 mai à Moncton et je n’ai pas eu trop le temps de réaliser ce qui m’arrivait vraiment.

Samedi soir dernier (le 10 mai) j’étais invité par le Festivin à la soirée des vins Prestige et gastronomie organisée à l’Hôtel Paulin. Le comité organisateur du Festivin m’avait informé que j’allais y recevoir un hommage en étant admis au sein de l’Ordre bachique du Festivin. Déjà que je venais de passer deux semaines dans le pays des vins du plus grand état américain, j’étais certe loin de me douter de la représentation de ce geste.

Ce qui est encore plus symbolique c’est que je n’ai pas été le seul intronisé de la soirée. En fait l’Ordre bachique a aussi été attribué à un ami de Saint-Isidore soit Paul Haché. Cette coïncidence n’est pas banale car c’est au Festivin que j’ai rencontré mon ami Paul il y a déjà 4 ans si ma mémoire est bonne. Cette passion du vin a fait que nos chemins se sont ensuite croisés à plus d’une occasion et c’est grâce à Paul ou j’ai compris le sens du mot générosité! Les nombreuses soirées de dégustations chez lui valent toute cette reconnaissance que le Festivin lui confère cette année car il a su partager avec d’innombrables convives ces grands vins qui garnissent son cellier.

C’est en voyant sa somptueuse cave à vin que j’ai moi-même développé le goût d’aller plus loin dans mon hobby. Le plan initial de ma résidence prévoyait l’aménagement d’une cave et c’est en janvier 2005 que j’inaugurais enfin mon cellier. Ce n’est rien de comparable à celle de Paul mais nous avons développé également ce sens du partage en y adjoignant bien souvent le mariage des vins et des mets avec la complicité de ma conjointe. Cette dernière a le don de cuisiner avec raffinement et cela nous a permis de savourer des expériences gastronomiques extraordinaires.

Pour ce qui est de mon entrée dans l’ordre bachique par le Festivin j’ai certes été touché. J’ai d’ailleurs moi-même passé plus de quatre années au sein du comité organisateur. J’en ai était le plus jeune membre et c’est pourquoi à un certains moment donné j’ai dû délaisser mes tâches pour m’occuper de ma petite famille. Je n’ai toutefois jamais cessé de m’enrichir de connaissances sur le vin et j’ai également continué à partager celle-ci avec mon entourage. J’ai même présenté quelques cours d’introduction, organisé des dégustations avec des groupes et développé ce blogue. Mon intronisation dans l’ordre bachique a surtout reconnu mon apport à l’éducation du vin par le biais de mes chroniques sur le site Acadie.Net pendant de nombreuses années. Plus d’une quinzaine d’années à répandre la bonne nouvelle viticole et à verser de bons vins, c’est à peine le temps nécessaire pour faire vieillir une bonne bouteille de Saint Émilion.

Je suis aussi heureux d’avoir participé l’année dernière au concours de dégustation amateur tout en ayant la chance d’admirer le travail de professionnel comme mon ami Robert Noël qui est sommelier d’Alcool Nouveau-Brunswick. Le soutien de la Société des Alcools du Nouveau-Brunswick est essentiel à la poursuite des activités du Festivin et la présence de Robert lors de l’événement à Caraquet est un engagement digne de foi. Ce dernier dédié à la cause et il en donne souvent plus qu’on lui en demande.

Aujourd’hui j’en profite pour remercier les membres du comité organisateur du Festivin et particulièrement Allain Lanteigne et Claude l’Espérance qui poursuivent cette mission de tenir un événement viticole d’envergure à Caraquet depuis plus de onze années.

Je termine ici en saluant également quelques autres membres de l’Ordre Bachique soit Germain Blanchard, Jean-Eudes Savoie, Gilles Lepage, Ghislaine Foulem et Robert Noël. Je tenterais d’être à la hauteur en continuant de faire connaître le monde du vin et invitant les gens à participer aux activités du Festivin!