dimanche 30 mars 2008

Des occasions de printemps


L’édition printanière du magazine Occasions d’Alcool Nouveau-Brunswick est disponible en magasin. Avec l’arrivée des beaux jours, il y a toujours une bonne occasion de se faire plaisir. D’abord il y a le début des activités de la pêche au crabe et la saison du homard. De savoureux vins blancs vont donc être de mise pour réellement profiter d’un des plus beaux terroir gastronomique du Nouveau-Brunswick. La mer offre une multitude de possibilités pour se marier avec les vins. L’édition du printemps de la publication d’Alcool NB offre des suggestions de vins pour les amateurs avec notamment quelques bons petits blancs à prix doux.

Il y a aussi un bon article de mon ami Robert Noël qui aborde le sujet délicat de jumeler le vin avec la salade. Robert qui est un passionné de bonne cuisine autant que des produits de la vigne arrive tout juste d’un voyage au Chili et il aura surement l’occasion de nous offrir quelques bonnes chroniques sur les vins de ce pays de l’hémisphère sud dans les prochaines semaines dans l’Acadie Nouvelle. Dans sa rubrique d’Occasions il ne manque pas de faire la promotion d’un vin d’Autriche qu’il affectionne particulièrement soit le Gruner Veltliner.

Dans les pages de cet outil de promotion de la société des alcools de la province on y retrouve aussi un bel article sur un secret bien gardé de la Miramichi, c’est-à-dire le Ledge Inn à Doaktown. La plupart des gens viennent visiter la rivière Miramichi pour le fameux saumon et Ledges Inn offre une gamme de plats délicieux pour les amateurs de saumon. Un oasis à découvrir.

Il y a plusieurs façons de savourer le saumon et on y recommande aussi quelques suggestions de vins :

  • SUSHI - RIESLING ALLEMAND SEC COMME LE RUDOLF MULLER CLASSIC RIESLING (4006542015485, 750 ML,
  • 10,79 $)
  • FUMÉ - CHAMPAGNE COMME LE MOËT & CHANDON BRUT IMPERIAL (3185370000335, 750 ML, 65,79 $)
  • POCHÉ - CHABLIS COMME LE J. MOREAU & FILS PETIT CHABLIS (3151850134074, 750 ML, 24,79 $)
  • FRIT - PINOT GRIS DU NOUVEAU MONDE COMME LE FIRESTEED DE L’OREGON (753526200002, 750 ML, 21,79 $)
  • GRILLÉ - PINOT NOIR COMME LE HENRY OF PELHAM D’ONTARIO (779376500611, 750 ML, 19,79 $)

En terminant, si vous avez aimé le film Sideways avec en vedette Paul Giamatti qui a été à l’origine du culte que porte les américain envers le pinot noir, alors vous serez heureux de lire l’article consacré au cépage vedette de la saison de cette édition du printemps.

samedi 29 mars 2008

Le rêve californien en bouteille

C’est le printemps depuis quelques jours et il semble que très peu de gens l’on remarqué. L’arrivée du printemps annonce des événements importants dans le domaine du vin. D’abord le 22 avril, il y aura une activité à ne pas manquer, c’est-à-dire le California wine fair qui va se tenir à Moncton pour une deuxième année consécutive.

Je vais malheureusement manquer aussi cette 2e édition pour une 2e année d’affilée, mais la consolation est que je serais moi-même en Californie deux jours plus tard, afin de profiter de vacances bien méritées et profiter directement des vins de la Californie en visitant Sonoma et Napa. D’ailleurs Moncton figure sur l’itinéraire de 9 villes canadiennes chanceuses qui vont pouvoir se réchauffer dans le cadre de la 28ième édition du Festival des vins de la Californie au Canada.

Cet événement à ne pas manquer est la plus grande dégustation de vins de la Californie au Canada.

Calendrier 2008

2 avril / Vancouver - Vancouver Convention & Exhibition Center

4 avril / Calgary - Calgary Stampede Round-up Centre

8 avril / Edmonton - Shaw Conference Centre

22 avril / Moncton - The Delta Beauséjour

23 avril / Halifax - Pier 21

24 avril / Ottawa - Hôtel Westin

28 avril / Toronto - Hôtel Fairmont Royal York

30 avril / Québec - Espace Dalhousie

1er mai / Montréal - Le Windsor

Le rêve californien en bouteille, ça promet!

jeudi 27 mars 2008

Boire du vin contaminé?

Selon une mini-enquête présentée mercredi par des associations militant contre la présence de substances chimiques dans la chaîne alimentaire, il a été révélé que les vins traditionnels sont systématiquement contaminés par des résidus de pesticides dangereux. Cette étude s'est penché sur l'analyse de 40 bouteilles de vin rouge (34 bouteilles traditionnelles et 6 bouteilles de la viticulture biologique) en provenance de France, d'Autriche, d'Allemagne, du Portugal, d'Afrique du Sud, d'Australie et du Chili. Il en ressort que tous les vins issus de l'agriculture non-biologique étaient contaminés....

Pour plus de détails je vous invite à lire cet article de Cyberpresse signée par l'AFP. Fait à souligner il y avait trois bouteilles de crus français analysés qui valaient plus de 200 euros chacune.

Parmi les vins sélectionnés pour l'enquête, se trouvaient trois Bourgogne (dont deux Premiers crus) et sept Bordeaux (dont trois Crus classés) de villages prestigieux.

vendredi 21 mars 2008

Des cadeaux d’Alcool Nouveau-Brunswick

Bonne nouvelle pour les consommateurs du Nouveau-Brunswick et pour les amateurs de vins. Je dirais qu’il y a deux bonnes nouvelles. D’abord il y a une vente sur les vins avec des rabais de 25 à 40%. J’ai ainsi été en mesure de mettre la main sur un excellent vin d’Italie soit un Banfi Excelsus 2000 pour 54.99$, une économie de plus de 35 dollars.

Un autre achat à considérer est le Merryvale Cabernet Sauvignon Clone 6, un vin Californien en vente à 69.99, un vin qui se vend habituellement à plus de 100 dollars la bouteille. Il y a évidemment des vins à des prix beaucoup plus raisonnables comme le Saint Clair Pinot Noir de Nouvelle-Zélande à seulement 15.99 qui se vend à 21.60 au Québec contre près de 27 dollars au Nouveau-Brunswick. J’ai été impressionné dernièrement par le magasin de S.A.N.B. situé à Edmundston. IL y avait d’ailleurs un bel inventaire de produits en vente dont un excellent Sancerre Pascal Jolivet 2004 à 19.99.


Être en mesure de se procurer un vin blanc de cette qualité sous 20 dollars, c’est une aubaine car ordinairement c’est 27.40 à la SAQ et plus de 30 dollars au Nouveau-Brunswick. L’année 2004 n’est le plus grand millésime de la Loire mais de loin supérieur à 2003 donc à l’approche de la saison de pêche des crustacés, c’est une aubaine!


Enfin l’autre bonne nouvelle, c’est que pour la première fois en dehors du contexte des salons du vin, (à ma connaissance) Alcool NB remet un coupon-rabais de10 dollars qui sera échangeable du 1er au 13 avril prochain lorsque vous achèterez plus de 50 dollars aux magasins ANBL participants. Un seul coupon peut être échangé par achat de 50 $ ou plus. Les reproductions ne seront pas acceptées. Les coupons ne sont pas échangeables pour de l’argent comptant et doivent être présentés au moment de l’achat.

Au Québec ce genre de promotion est monnaie courante et disons que ça fait des lunes que j’attendais une telle initiative chez nous au Nouveau-Brunswick. Ce sont de petits cadeaux qui font plaisir à une clientèle qui prouve sa fidélité année après année.

dimanche 9 mars 2008

Du vin et des femmes

La Journée internationale de la femme vient de passer. Il y a dans le monde du vin, une présence de plus en plus féminine. Plusieurs femmes exercent des fonctions très importantes dans les métiers reliés au monde du vin. Comme le rapport l’excellent site Oovin, il y a de plus en plus de femmes qui deviennent oenologues, sommelières, viticultrices ou négociantes. Voici d’ailleurs des exemples de femmes qui ont fait leur marque dans l’industrie du vin :


  • Sandrine Garbay : maître de chai au Château d'Yquem.
  • Laurence Jobard : première femme œnologue de Bourgogne. Elle travaille pour la maison Joseph Drouhin.
  • Véronique Drouhin : membre de la famille Drouhin, est l'œnologue du domaine Drouhin en Oregon.
  • Paz Espejo : oenologue auprès de la maison Cordier.
  • Brigitte Leloup : Présidente et fondatrice de l'Association des Sommeliers d'Europe.
  • Giovanna Rapali : Meilleure jeune sommelière de France 2001, demi-finaliste du trophée Ruinart en 2000, Meilleure jeune sommelière du Languedoc-Roussillon.
  • Philippine de Rothschild : la baronne est l'actionnaire majoritaire de la société Baron Philippe de Rothschild qui dispose de plusieurs grands crus du Médoc.
  • Béatrice Cointreau : PDG des Champagnes Gosset et DG des Cognacs Frapin.
  • Carol Duval-Leroy : Présidente des Champagnes Duval-Leroy.
  • Anne-Françoise Gros : propriétaire du domaine portant son nom à Pommard.
  • Chantal Comte : propriétaire du Château de la Tuilerie à Nîmes.
  • Colette Faller : elle exploite avec ses deux filles le domaine Weinbach, ancien Clos des Capucins.
  • Claire Brosse : rédactrice en chef de la revue l'Amateur de Bordeaux.
  • Isabelle Forêt : Rédactrice en chef de www.winewomanworld.com et auteur du premier ouvrage consacré aux femmes et au vin " Elles et Bacchus " au début des années 80. Elle a publié depuis Le Guide du vin au féminin et Fémivin 2004 : des vins pour les femmes.

samedi 8 mars 2008

Un délice de Corbières

Beaucoup de gens connaissent le Languedoc notamment parce que la Société des Alcools du Québec fait une bonne promotion des produits de ce terroir depuis belle lurette. Toutefois très peu de gens savent chez nous que cette région cache aussi un petit joyau soit l’appellation des vins de Corbières. D’après la description donnée par le site officiel de cette appellation on défini le territoire de Corbières de cette façon : «Bordées à l'ouest et au nord par le fleuve Aude, au sud par les Fenouillèdes, premiers contreforts des Pyrénées et à l'est par la Méditerranée, les Corbières dessinent un vaste quadrilatère où apparaissent les traces d'une histoire géologique mouvementée. Des portes de Carcassonne à l'ancienne île de Leucate, le climat évolue doucement. Les influences océaniques s'estompent, laissant régner en maître la Méditerranée. »

Récemment j’ai fait la découverte d’un vin qui m’a grandement séduit. Lors d’un passage récent dans la région montréalaise je me suis rendu dans le Vieux-Montréal avec un ami pour prendre un repas dans un restaurant tout aussi charmeur, soit le Bonaparte. Respectant la noblesse de la pure tradition gastronomique française de cette auberge fréquentée par les touristes notamment pour son accueil et la qualité de son hébergement. J’ai savouré une escalope de veau forestière de plus délicieuse. Toutefois ce qui m’a renversé c’est le choix de ce vin de Corbière, le Château du Grand Caumont Impatience 2004. Ce vin disponible à la SAQ pour $19.40 moyennement corsé et épicé. Avec une robe de couleur rouge violacé de bonne intensité que je mirais dans la lumière dégagée par le foyer du restau, je me suis laissé envouter par son nez de subtils arômes de confiture de petits fruits noirs et de tabac. En bouche une agréable fraîcheur dotée de tannins charnus avec une finale assez soutenue. Décidemment je vais me souvenir de cette soirée mais aussi qu’il est bon de s’offrir des vins de Corbières un peu plus souvent autour d’une bonne table!