mardi 15 janvier 2008

Plaisirs gourmands et bons vins!

L’année 2008 a déjà commencé sur le bon pied pour moi. Avec le terrible accident qui s’est produit en fin de semaine et qui a fauché la vie de 8 personnes dont 7 jeunes fréquentant l’école Bathurst High School, il est doublement important de savoir profiter de la vie et ce qu’elle nous offre de mieux. C’est ce qui s’est produit samedi dernier alors que nous recevions des amis pour un repas d’anniversaire, en l’occurrence celui qui marque mes 41 ans.

Pour l’occasion ma conjointe avait préparé un menu spécial tout en me cachant l’identité des invités jusqu’à la dernière minute. Dès l’arrivée des premiers invités nous avons amorcé notre festin pour les papilles gustatives avec du mousseux. Nous avons d’abord ouvert un Prosecco italien et curieusement il était aussi bon que le mousseux californien L’Étoile que j’avais payé le double du prix.

Pour ce qui est de la suite de la soirée je vous laisse le souhait de saliver avec le menu et surtout l’accompagnement des vins.

La première entrée est un Martini de crevettes salsa aux mangues que je place en harmonie avec un sauvignon blanc Kim Crawford 2006, un vin qui figure dans le top 100 du Wine spectator de 2006. Le résultat est exceptionnel avec ce vin de la Nouvelle-Zélande à moins de 18 dollars.

Pour le deuxièeme service, une autre délicieuse entrée préparée par mon ami JP soit une terrine de lapin avec foie gras sauce porto et canneberges. Nous dégustons un Château Lestage Simon 1999 du Haut-Médoc qui révèle une puissance impressionnante pour un vin qui approche 9 ans d’existence.

Nous passons aux choses sérieuses ensuite avec le plat principal, soit un Magnum de Poggio All’oro, Brunello de Montalcino Reserve 1995 de mon ami Paul avec notre fondue à la chinoise aux 5 viandes. Nous avions du bœuf, du porc, du canard, du cerf et de l’autruche. Nous avons enchaîné d’autres vins au courant de se repas qui s’est étiré en temps sans qu’on s’en rendre vraiment compte. J’avais sorti un Oculus de Mission Hill de l’année 2003 de la Vallée d’Okanagan et un Benziger Cabernet sauvignon de la Californie…aussi un 2003

Nous avons bien bu et bien mangé. Le gâteau préparé par Liette succulent et nous en avons oublié de servir le vin aux pommes de glace tellement nous étions au 7e ciel. De plus nos convives m’avaient gâté déjà en m’offrant une superbe carafe de la Bijouterie Secret qui s’illustre de par son esthétisme et par son côté pratique. J’ai aussi reçu un succulent Sparklin Icewine de la Maison Inniskillin en Ontario…un pur délice.

Vraiment l’année 2008 m’apporte déjà ce qu’il y a de mieux, mais je ne peux penser à ce qui arrive aussi de pire à certaines familles en ce moment, ce qui me permet de d’apprécier encore davantage les bonnes choses en bonne compagnie…

samedi 12 janvier 2008

Un vin pour séduire les papilles et les hommes…

Il y a deux grands plaisirs dans la vie. Celui de boire une bonne bouteille et celui de la partager en bonne compagnie. Pour un homme, la présence de la femme de sa vie est surement un bon concept. Avec le vignoble californien Marilyn Wines près de St. Helena dans Napa Valley, ce concept est de plus en plus suggestif. Marilyn Wines a débuté d’une façon un peu cocasse. En fait, l’histoire de ce vignoble remonte au début des années 80 alors qu’un groupe d’amis a décidé de faire son propre vin dans une résidence près de St. Helena.

En 1983 lors d’une soirée autour de la table, le concept du Marilyn Merlot est né autour d’une bouteille de ce vin maison. Le vin a commencé à se tailler une réputation dans la région et en 1985 le vin était maintenant vendu au public en quantité limitée. Au fils des années la critique a continué d’acclamer le vin et faire le délice des collectionneurs et des amoureux du vin. Cette popularité a menée à la production de d’autres vins dont le Marilyn Cabernet, Norma Jeane wines et the Velvet Collection wines, en plus de 18 vintage Marilyn Merlot.

Comme on le sait, le culte de la blonde a atteint son paroxysme dans les années 50 avec la plantureuse américaine et son immense succès au cinéma avec « Les hommes préfèrent les blondes ». Les propriétaires de Marilyn Wines ont réussit à obtenir une entente exclusive avec la succession de Marilyn Monroe pour utiliser le nom en retour de certaines royautés


jeudi 10 janvier 2008

Vieillir ou ne pas vieillir…c’est la question!

En ce début d’année je suis animé d’une certaine sagesse, mais aussi d’une légèreté de l’âme.
Le temps passe et pour un amateur de vin, c’est souvent bon signe, car les bouteilles aussi vieillissent et le vin qu’elles contiennent ne demande pas mieux qu’à se révéler à l’amateur qui aura su attendre l’apogée du vin! Justement, il y a souvent des gens qui m’abordent afin de me demander comment je fais pour décider qu’une bouteille est prête à boire où qu’elle devrait être conservée encore quelques années.

Cet exercice demande de vaste connaissance dans le domaine du vin soit notamment sur les propriétés des cépages, des millésimes et des différents terroirs. J’ai quelques points de repères assez généraux avec les expériences que j’ai pu observer et les quelques lectures que je me suis tapé sur le sujet, mais je suis aussi de ceux qui se servent du web pour trouver réponse à la question. À ce sujet j’ai découvert le site La Vie du Vin
qui présente une fonctionnalité agréable et pratique qui permet de façon générale de guider les amateurs sur l’apogé du vin. Je vous invite à découvrir ce petit outil en ligne si vous avez des doutes sur le bon moment pour ouvrir vos bouteilles….

Une chose est certaine, il est préférable de boire un vin qui est trop jeune plutôt qu’un vin qui est trop vieux.

mercredi 9 janvier 2008

Bonne Année 2008 aux blogueurs du vin!

L’année 2008 est déjà vieille de quelques jours. J’ai profité des derniers jours pour me reposer et vous aurez surement remarqué mon absence et mon mutisme au niveau de l’écriture en ce début de nouvelle année. Je n’ai pas été totalement inactif au niveau de l’aspect gustatif car j’ai eu l’occasion de faire quelques petites dégustations pendant la période des fêtes. D’ailleurs à l’occasion de la veille du Nouvel An, j’ai pu profiter d’une rencontre entre amis pour effectuer une dégustation de vins et fromages commentée. J’ai aussi profité de cette période pour goûter quelques champagnes et vins mousseux.

Pour ce qui a trait à mes prochains textes, je devrais trouver un peu de temps à un moment donné car mon emploi du temps est plutôt restreint. Je dois aussi continuer à préparer mon périple en Californie qui approche tranquillement mais surement.

Mes souhaits seront des plus simples. Je vous souhaite donc une Bonne et Heureuse Année 2008 en espérant que vous ferez des découvertes vineuses qui dépasseront