samedi 31 mars 2007

Hausse des prix de l'alcool.: Un poisson d'avril?

Dimanche le 1er avril, vous serez peut être la cible d'un canular inventé afin de respecter la tradition du fameux Poisson d'avril. Néanmoins chez nous au Nouveau-Brunswick, les consommateurs de vin, de bière et spiriteux se demanderont si c'est une blague ou non en se rendant dans un magasin de la Société des alcool de la province. En fait, plus tôt cette semaine, nous apprenions par les médias que le gouvernement a demandé à Alcool Nouveau-Brunswick de présenter un plan afin d'amener plus d'argent dans ses coffres. Ainsi il semble que c'est demain le 1er avril que la S.A.N.B. va présenter les détails de ce plan qui comprendrait des hausses de tarifs.

Le défi pour la société d'état est d'aller chercher plus de 13 millions de profits supplémentaires. Donc si vous avez une petite chance ce samedi, il est préférable de faire quelques achats avant que les prix augmentent sur les produits sur les tablettes. La rumeur cicrculait hier dans la période des questions à l'Assemblée législative à ce que les prix d'une caisse de bière de 24 bouteilles augmentent de quelques dollars! Il est donc probable que le vin puisse augmenter. Donc demain si vous passez par un magasin d'Alcool N.-B. et qu'on vous dit que votre bouteille de vin préféré est quelques sous plus dispendieux, alors il y a bien des chances que ce ne soit pas un poisson d'avril!

dimanche 25 mars 2007

Antinori; une famille, une dynastie?

Dans le cahier Tendances Plus de l’Acadie Nouvelle cette semaine, notre sommelier Robert Noël a publié une chronique sur la famille Antinori. Ce nom est un synonyme de Toscane comme l’indique notre connaisseur, mais c’est aussi un gage de qualité pour bien des consommateurs. Robert est un grand amateur de vins italiens et je dirais qu’il a réussit à me communiquer une bonne appréciation des vins de pays fascinant.

Antinori a une longue tradition dans le domaine viticole car c’est depuis 1385 que l’aventure a débutée. Vous aurez donc deviné mon intérêt cette semaine pour la question de sondage à savoir ce que vous pensez comme étant la famille représentant la plus grande dynastie dans le domaine du vin à l’heure actuelle. Le choix est difficile car plusieurs des vins de GAJA sont assez dispendieux alors que nous pouvons accéder à des vins plus abordables avec Antinori malgré que certains vins sont aussi dans les grandes pointures au niveau des prix comme le Solaia et le Guado al Tasso.

Dans l’article de notre sommelier du Nouveau-Brunswick, il est question aussi de l’influence qu’exerce la presse spécialisé sur certains millésime comme le 2002 qui en Italie n’est pas considéré comme une bonne année. Néanmoins Robert indique que de grands producteurs ayant de la rigueur réussissent souvent à offrir de la qualité d’un millésime à l’autre. Il faut prendre les recommandations basées uniquement sur le millésime avec un grain de sel. La preuve c’est que le Solaia 2002 d’Antinori est un grand vin. J’ai moi-même un Solaia dans mon cellier et c’est un 2001. On a aussi fait mauvaise presse à un autre vin de la famille Antinori soit le Tignanello. Encore une fois il y a une certaine élite du vin qui ne se gêne pas pour descendre ce vin en raison de son prix élevé. (Plus de 89 dollars au N.-B.)

En terminant, qui dit vin italien dit souvent vin de bouffe! J’adore les vins italiens mais il est plutôt rare pour moi de consommer un vin de l’Italie sans y marier un plat! Certains de ces vins de Toscane sont très puissant, donc idéal pour se marier avec les mets assaisonnés à l’italienne. Pour ceux qui me connaissent bien j’adore le vin blanc d’Italie et particulièrement les vins de Pio Cesare, mais surtout les blancs provenant de Sicile.

L’un de mes préféré étant un petit vin à moins de 15 dollars, soit le Primula Catarratto que l’on retrouve au Québec à 10.35$!

samedi 24 mars 2007

Les résultats du 3e sondage

Notre 3 e sondage sur le vin est officiellement terminé. La participation a été moindre avec 16 répondants. La questions était la suivante:

Quel est votre type de vin préféré?
18.75%Les blancs
50%Les rouges
0%Les rosés
6.25%Les vins effervescents où fortifiés (portos)
25%Tous les vins sans distinction


Comme vous pouvez le constater il y a une forte affection pour les rouges donc il n'y a pas vraiment de surprises. Ce qui m'intéresse davantage c'est la proportion de gens qui aiment le vin sans distinction. Je suis de ceux qui partage cette opinion.

Pour les deux prochaines semaines je vous invite à vous pencher sur une question un peu plus difficile. Suite à la publication ce matin d'un article dans le journal l'Acadie Nouvelle sur les vins d'Antinori je vous invite à vous prononcer sur la famille que vous croyez comme étant la plus grande dynastie du vin à l'heure actuelle.

Parmi les choix suggérés je vous propose les noms de Mondavi, Antinori, Lurton, Torres et Gallo.
À vous la parole....

En passant depuis l'instauration de mon compteur, nous avons maintenant dépassé le millier de visiteurs en seulement 4 semaines. Nous en sommes déjà à plus de 1200 et j'aimerais remercier les blogueurs du vin qui ont aussi ajouté mon blogue à leurs liens préférés dont le chroniqueur Mathieu Turbide que j'admire beaucoup pour son exellent travail sur son carnet intitulé "Méchant raisin"!

lundi 19 mars 2007

Moncton, California

La Californie est un lieu mythique pour lequel j’éprouve une fascination depuis ma tendre enfance. La Californie, c’est le soleil, c’est le glamour du cinéma d’Hollywood, c’est le cliché de la belle blonde sur patins à roulettes qui circule sur les trottoirs pavés en bikini. C’est le rêve américain ou n’importe qui à la l’opportunité de devenir quelqu’un.

Ce sont aussi des espaces bétonnés comme Los Angeles, des bouchons de circulation monstre, du smog et bien d’autres côtés sombre comme la violence et les gangs de rues.

Heureusement il y a aussi un côté un peu plus relaxe à cette Californie de tous les excès soit cette des vignobles et des vins de ces superbes propriétés dans l’arrière-pays. Napa et Sonoma sont les régions les plus populaires du vignoble californien. Parmi les producteurs on retrouve des noms connus comme Robert Mondavi et E & J Gallo. Les Etats-Unis sont au 4e rang mondial quant à la production de vin avec près de 20 millions d’hectolitres. Au moins 95 des vins du pays de l’oncle Sam étant destinés à l’exportation proviennent des vignobles de Californie.

Dans son article de samedi dans l’Acadie Nouvelle du 17 mars, le sommelier Robert Noël parle de la Californie mais surtout du California Wine Fair qui va se dérouler à Moncton pour la première fois en 27 ans. Cette activité ouverte au public va se tenir au Delta Beauséjour le 18 avril avec plus de 200 produits de 50 producteurs différents. Cette activité promet d’être très populaire chez les amateurs de vin de la province puisque celle-ci avait l’habitude de se dérouler à Halifax.

Les suggestions de la semaine :

Cette semaine Robert Noël propose 3 vins de Californie

Beringer Stone Cellars Pinot Grigio à 14,92$

Ce vin blanc est une valeur sur à moins de 15 dolllars. Avec l’approche de la saison de pêche il serait bon d’avoir quelques bouteilles dans votre cellier.

Le Gallo Sonoma County Merlot à 17,98

J’ai passé ma passion des merlots depuis quelques années. Il n’en demeure pas moins que ce vin saura plaire à un large éventail de consommateur. Les vins de Ernest et Julio Gallo sont destinés à plaire au grand public. Ernest Gallo qui était l’un des tsars du vin en Californie est mort en début mars. C’est lui qui a été dans les premiers à utiliser la technologie et les méthodes de fabrication modernes pour accroître la productivité et la distribution du vin. Le groupe compte 4600 employés et exporte ses vins dans près de 90 pays.

Le Twin Fin Shiraz à 14.99$

Il offre au nez une robuste arôme de cerises! En bouche il exprime une belle complexité. Les saveurs de fruits mènent à des notes poivrées et une finale épicée. Une boutelle pratique pour le pique nique en nature ou pour le barbecue avec sa capsule à vis! Pour en savoir davantage visitez le site officiel sur Internet.

samedi 17 mars 2007

Vive l’Irlande et le vin des Pouilles

C’est la Saint-Patrick et Dame Nature nous offre sa saute d’humeur annuelle autour de cette date pour nous rappeler que l’hiver se termine que le 21 mars! Étant donné que l’Irlande n’est pas le pays le plus réputé pour son vin, malgré qu’il y ait quelques vignobles, je suis davantage enclin à lever mon verre de bière à la famille. Je suis irlandais d’origine et mes ancêtres proviennent de la belle région de Galway sur la côté ouest de cette île que je me promet de visiter un jour! En ce 17 mars mon camelot est arrivée plus tard que d’habitude donc je n’ai pas eu trop le temps de m’arrêter à la lecture de la chronique de Robert Noël dans l’Acadie Nouvelle. Je sais qu’il parle de la Californie et je vais donc me réserver le résumé pour demain ou lundi.

J’ai toutefois un petit vin bien intéressant à vous faire découvrir. Chez Alcool Nouveau-Brunswick il y a souvent de bons vins à prix abordables. Lorsque vous pouvez mettre la main sur un vin à moins de 10 dollars qui vous offre ce petit bonheur alors il est primordial de partager ce secret. J’ai eu droit à quelques petits bijoux de vin dans le passé notamment avec le Bruce Murray d’Australie, le Farnese d’Italie et plus récemment le vin que je vous dévoile aujourd’hui…le Mezzo mondo Salento Negroamaro 2003! Chez nous on retrouve ce beau petit vin de la région des Pouilles. Les Pouilles pour les amateurs de géographie, c’est le talon de la botte de l’Italie sur une carte.

Des arômes de prune , de groseille , de torréfaction et de chocolat s’expriment au nez. Ce vin moyennement corsé et modérément tannique est un délice en bouche pour ce prix qui représente un 9, 39 dollars $ bien utilisé. C e vin est issu du cépage negroamaro, un terme signifiant noir et amer. Le 2003 que j’ai dégusté offre une belle finale aux notes d’épices.

Ma seule crainte, c’est qu’en partageant ce petit secret qu’il n’en reste plus sur les tablettes prochainement.

mercredi 14 mars 2007

Romance à l'italienne au Québec!

En fin de semaine je suis passé par le Québec puisque j’ai rendu visité à ma parenté dans le Témiscouata. À chaque visite que je fais dans la belle province, j’en profite également pour aller faire mon tour à la SAQ. Malgré le fait qu’il s’agit d’une SAQ Classique je suis toujours étonné par la qualité et la diversité des produits que l’on retrouve, même en province. Jusqu’au 18 mars, la SAQ fait une promotion sur les vins de l’Italie. Malgré le fait que la fête nationale de l’Italie est seulement le 2 juin, la Société des Alcools du Québec invite les amateurs de vins à prendre la Route des vins italiens!


Une circulaire bien présentée au niveau marketing permet à la clientèle de découvrir des produits offerts avec quelques dollars de rabais. La publication Tchin tchin qui comporte environs 55 pages est aussi complice dans cette invitation à découvrir les vins italiens.


Pour ma part j’ai un bon petit coin de ma cave qui permet à quelques super toscans de prendre de l’âge afin de se révéler sous leurs meilleurs jours dans quelques années. Les noms de Solaia et Tignanello résonnent avec celui de mes Barolo de Pio Cesare!


Vénétie, Sicile viennent aussi taquiner notre palais avec cette cuisine qui est ma préférée à bien des égards…je suis un type pasta! Pour les bourses plus accessible, il existe une vaste gamme de vins italiens à bon rapport qualité/prix. Mes vins blancs préférés sont italiens et particulièrement sicilien!


Pour savourer les liqueurs de grandes occasions, j’aime bien aussi m’offrir un Amaretto sur glace où en le mélangeant avec du jus d’orange…la grande classe à l’italienne!

Vivement l’Italie cette semaine!

mardi 13 mars 2007

La chronique du sommelier

Samedi dernier dans l'Acadie Nouvelle, la chronique du sommelier Robert Noël d'Alcool Nouveau-Brunswick poursuit sur le thème des accords Mets et vins. On y parle de saumon, mais aussi d'un repas de poulet rôti assaissonné avec des épices (cumin, cayenne et paprika).
Il a aussi parlé d'un repas de boeuf sauce aux poivres, polenta au fromage.

Les suggestions de la semaine de Robert:

  • Coteaux du Triscastin La Ferette de la Vallée du Rhône à seulement 12;46$
Un autre exellent produit présentant un bon rapport qualité/prix provenant du producteur Gabriel Liogier. Un rouge qui accompagnera plusieurs bon plats mettant en vedette la viande rouge. L'agneau sera particulièrement savoureux avec ce vin produit à même un sol argilo-calcaire. À consommer dans sa jeunesse...

  • Henry of Pelham Non-oaked Chardonnay du Canada à 15;43$
Un vin canadien intéressant pour le prix. Un vin à savourer avec de la truite pochée accompagné de pois mange tout et de têtes de fougères! La maison Pelham offre une belle variété de produits à l'échelle canadienne.

Voilà en résumé ce dont traitait Robert dans sa chronique du 10 mars 2007.

lundi 12 mars 2007

Les résultats du 2e sondage...

Bon comme vous avez pu le constater depuis quelques jours je n'ai pas publié beaucoup d'articles. En fait, le congé du mois de mars chez les écoliers m'a forcé à consacrer plus de temps à d'autres tâches. Soyez maintenant prêt à découvrir quelques nouveaux textes mais aussi à répondre à une nouvelle question de sondage. D'abord voici les résultats du 2e sondage qui a été répondu par 30 participants:

Quel est votre budget habituellement lorsque vous achetez une bouteille de vin?
3,3% Moins de 10 dollars
40% entre 10 et 15$
43,3 % entre 15 et 25$
13,3 entre 25 et 40$
0% à plus de 40 dollars

Comme vous le constatez la majorité des gens qui fréquentent le blogue Le Tire Bouchon déboursent entre 10 et 25 dollars dans une proportion d'environs 83,3% des cas. L'achalandage du site grimpe de semaine en semaine. Plus de 780 visiteurs ont consulté mon blogue depuis 3 semaines!

Voici maintenant la nouvelle question sondage!

Quel est votre type de vin préféré?

Les rouges
Les blancs
Les rosés
Les vins effervescents ou fortifiés (portos)
Tous les vins sans distinction


Bonne semaine à tous!

lundi 5 mars 2007

L'accord mets et vins: la suite...

La semaine dernière le sommelier Robert Noël indiquait dans sa chronique dans l'Acadie Nouvelle quelques conseils pour réaliser les accords mets et vins notamment pour la fondue. Cette semaine malgré la tempête qui s'est dirigée sur les Maritimes dans la nuit de vendredi à samedi, j'ai quand même pu mettre la main sur une copie du journal édition de samedi 3 mars pour y lire sa deuxième chronique sur le sujet. Il indique dans son article que ces conseils proviennent d'un menu de cours offert par l'Université de Moncton qui a été présenté au Café Mosaïque de Dieppe.

Le sommelier donne quelques bonnes idées de vins avec les crevettes au cari, les pétoncles saisis avec crème de bacon et une ceviche de crevettes à la lime avec mangue coriandre. La semaine prochaine il va continuer à proposer d'autres mariages entre les mets et les vins.

Les suggestions de Robert cette semaine:

Pierre Sparr Riesling Schonebourg Grand Cru 2001 d'Alsace à 34.40$
J'ai goûté plusieurs vins de cet exellent producteur d'Alsace. Il sait faire de bonne choses et même si je n'ai jamais goûté celui-ci. Je n'hésiterais pas à le recommander moi aussi. La bouteille est en elle-même un oeuvre d'art. J'ai savouré des Riesling de Sparr à plusieurs reprises et c'est toujours une valeur sure, alors imaginez ce qu'un Grand cru représente.

Lingerfelder Bird Label Riesling d'Allemagne à 16.23$
C'est peut être un Riesling plus adéquat pour la bourse de bien des gens, surtout en regardant le sondage qui a été publié la semaine dernière sur le budget des gens lorsqu'ils achètent du vin.
Je ne suis plus un gros consommateur des vins de ce pays, malgré les souvenirs mémorables de mon séjour en Moselle en 1994. Robert suggère ce vin avec vos mets épicés. Poulet, poissons, mets exotiques...à découvrir!

Voilà pour ce résumé de la chronique de notre exellent sommelier Acadien. Lisez celle-ci au complet dans l'Acadie Nouvelle, cahier Tendance Plus le samedi!

samedi 3 mars 2007

Un salon de vins à Fredericton

Je ne sais pas si vous le saviez mais il existe un Salon des vins et de la gastronomie organisé à Fredericton par la division du Nouveau-Brunswick de l’Association canadienne du diabète. Comme le rapporte le site officiel d'Alcool NB
les personnes qui assistent à cette activité auront l’occasion de goûter des vins de la gamme de produits
actuelle d’Alcool NB Liquor, tout en savourant des mets préparés par les experts culinaires du Delta Fredericton. C'est déjà semble t-il la 8e édition de ce salon des vins dans la Capitale néo-brunswickoise.i quelques coordonnées pour ceux qui aimeraient s'y rendre le 31 mars prochain.

  • Date : samedi 31 mars 2007
  • Lieu : Delta Fredericton - Fredericton, Nouveau-Brunswick, Canada
  • Dégustations : 14 h à 17 h et 19 h à 22 h.
  • Les billets seront en vente à compter du 13 février 2007 à Delta Fredericton, la succursale du centre ville
    d’HSBC (intersection des rues Carleton et King), au magasin Mazzuca’s Variety Store (79, rue York,
    entre les rues King et Queen) et aux bureaux de l’Association canadienne du diabète (61, rue Carleton).
  • Les billets seront au coût de 45 $ par personne pour la dégustation de l’après-midi et 50 $ par personne
    pour la dégustation en soirée.
  • Le commanditaire principal de cette activité est Stewart McKelvey.

Avec le Salon de Moncton, celui de Caraquet, d'Edmundston et Fredericton, disons que le Nouveau-Brunswick est bien équipé pour répondre aux attentes des amateurs de vin.