mardi 27 février 2007

Ne pleure pas pour moi Argentine!

Vous avez probablement vu le film Evita joué par Madonna dans cette réalisation cinématographique en 1996 qui a popularisé la chanson Dont cry for me Argentina. Evita Peron, cette femme qui est devenue une figure dominante de la scène politique par le soutien qu’elle a apportée à son mari le colonel Juan Peron a surtout été reconnue pour avoir favorisé la solidarité avec les classes les plus défavorisées. Les sans-chemises (descamisados) auront été le fondement de son appui envers son mari qu’elle aida à porter au pouvoir en 1946. Evita prit un rôle considérable dans le gouvernement de l’Argentine. Elle crée la Fondation Eva Perón dont le rôle est d'assister les pauvres. Elle est décédée à l’âge de 33 ans à cause d’un cancer de l’utérus.


Bref une histoire à pleurer....


Aujourd’hui moi je vous apporte des nouvelles réjouissantes en présentant un vin humble à l’image de ces argentins peu fortunés de l’époque. L’une des plus vieilles maisons d’Argentine est à l’origine de ce petit vin aux belles caractéristiques et à un prix près du peuple! Bodega Etchart fût fondée en 1850 par des immigrants d’origine basque en 1850. Aujourd’hui ses vignobles dans la région de Salta du Nord de l’Argentine sont situés sur un haut plateau à plus de 1700 mètres d’altitude.


En passant par le Québec le week end dernier j’ai sauté sur l’occasion à la succursale de la SAQ à Pointe-à-la-Croix pour essayer en dégustation un cabernet-sauvignon 2005 de cette maison réputée de l’Argentine, et qui a bonne réputation auprès du chroniqueur québecois Michel Phaneuf.


Ce vin à la robe rubis avec de légers reflets violacés est à découvrir avec son goût qui est puissant et charnu en bouche. Le nez se révèle avec des notes de poivron vert et de fruits

compotés. Il a un potentiel de garde de 5 à 6 ans. Ce micro climat particulier pour l’altitude permet à Etchart de produire des vins envoûtants avec des arômes intenses et un bel équilibre. Ce rouge a été élaboré avec des raisins cabernet sauvignon, un peu de malbec et vinifié de façon traditionnelle.


Les winemakers de cette maison Mariano Bustos et Victor Antonio Marcantoni ont la touche pour produire des vins de grande qualité à petit prix. On retrouve au Nouveau-Brunswick un merlot Rio de Plata à moins de 10 dollars et un chardonnay à 10.31$. Néanmoins si vous avez la chance essayez son cab, c’est l’une de mes découvertes de l’heure en rouge.

Pour ce qui est de l’accord des mets avec ce vin, les viandes grillés avec sauces épicées pourront accompagner ce vin. Les pâtes avec sauces à la viande et les vieux fromages feront aussi bon ménage.

lundi 26 février 2007

Robert trempe dans la fondue….

Le sommelier d’alcool Nouveau-Brunswick Robert Noël a abordé un sujet qui va en intéresser plusieurs dont votre éditeur blogueur. En fait, le sujet de sa chronique publiée samedi (24 février) porte sur le mariage des différentes sortes de fondue et du vin, en plus de suggérer des accords avec un autre met populaire que j’adore…soit la raclette. Pour ma part je préfère davantage la fondue chinoise. Je dois dire que ma conjointe est une experte dans la préparation de ce délice. Outre la viande de bœuf, elle y ajoute aussi du saumon, du poulet et des grosses crevettes. C’est donc un beau défi à marier avec le vin car il y là toute une variété, mais cela est sans tenir compte des sauces qui mélangent la mayo avec de l’ail, de la moutarde, du ketchup et même de la salsa.


Monsieur Noël recommande des vins de la Vallée du Rhône et je suis d’accord avec lui sur ça. J’ai eu l’occasion de servir un Guigal tout récemment lors d’un souper et j’ai été étonné du résultat. Un Barbera, un Chianti ou Dolcetto représentent tous de bons choix selon Robert . Personnellement je n’hésiterais pas à proposer le fameux Pio Cesare Dolcetto d’Alba à 25.42 $ Notre sommelier de Lamèque suggère aussi un tempranillo. Je vous dirais en terminant que ce repas ira principalement avec le vin que vous aimez. Tout est aussi une question de contexte et d’ambiance.



Robert ne se limite pas à la fondue chinoise dans ses suggestions. Il propose des mariages avec la fondue au fromage, la fondue au chocolat et la fondue aux fruits de mer. C’est à lire dans le cahier tendances plus de l’Acadie Nouvelle en page 9. Profitez-en aussi pour lire la chronique du chef Richard Chiasson sur la cuisine. Richard nous révèle les secrets pour réaliser une bonne sauce.



Les suggestions de la semaine du sommelier


Willm Reserve Riesling de France à 16.52$


Difficile de trouver un bon Riesling à moins de 20 dollars en provenance du terroir par exellence des vins blancs, soit l’Alsace. Pourtant la maison Willm réussit ce pari avec ce bon Riesling. Le millésime 2005 devrait être un grand millésime au même titre que 2004.


Vos plats de crabes, crevettes et homards vont être à la hauteur avec ce vin faisant preuve d’une belle acidité.



La Taladette Château de Corton-André de France à 14.59$


Situé entre Rochegude et Mondragon, sur les côteaux qui constituaient les anciennes terrasses du Rhône, ce domaine de Gabriel Liogier est caractérisé par un terroir calcaire, de silice, de marne et de galet. Ce rouge s’exprime par la puissance de la Grenache, le parfum du mourvèdre, la charpente de la syrah et la finesse du cinsault. Un bel équilibre pour un vin qui va se conserver jsuqu’à une dizaine d’années sans problème. Un vin à essayer avec la fondue chinoise mais aussi les grillades durant l’été. La température suggérée de service est de 16C. On produit en moyenne 120000 bouteilles de ce vin que l’on retrouve au Nouveau-Brunswick.

dimanche 25 février 2007

Les résultats hebdos et un nouveau sondage….

La première semaine du sondage du blogue Le Tire Bouchon a connu un succès respectable avec plus de 20 personnes ayant répondu à la question suivante : « Quel est le pays duquel vous achetez le plus souvent votre vin? ».

Les résultas sont les suivants :

55% la France

30% l’Italie

15% l’Australie

0% Canada

0% Chili

Je ne suis pas étonné de ces résultats qui reflètent une certaine réalité. Les gens ont une certaine fidélité envers la France et l’Italie. Il y a peut être une méconnaissance des produits canadiens car il y a de très bonnes choses. J’aurais peut être pu ajouter une catégorie autres car il y a surement de bons consommateurs de vin argentins et espagnoles car ce sont des pays en émergeance. Je vais essayer de faire attention à la suggestion des choix réponses à l’avenir.

Le nouveau sondage cette semaine porte davantage sur la somme d’argent que vous consacrée habituellement dans l’achat de vos bouteilles de vin. Il y a les choix suivants :

Moins de 10$

Entre 10 et 15$

Entre 15 et 25$

Entre 25 et 40 $

Plus de 40$

N’hésitez plus vous avez jusqu’au dimanche 4 mars pour voter!

En terminant, notre compteur affiche plus de 200 personnes pour la première semaine d’affichage de cet outil permettant de mesurer le niveau d’achalandage du blogue. Je suis content de voir qu’il y a bien des amateurs qui passent par mon blogue pour s’informer sur le monde du vin. Continuez d’en parler, cela me motive à placer d’autres articles.

Je profite surtout de la fin de semaine pour publier et préparer mes chroniques!

À votre santé!

jeudi 22 février 2007

Le Tire Bouchon sert aussi à sonder

Si vous êtes un visiteur régulier de mon blogue, vous avez surement remarqué un ajout depuis dimanche dernier dans la colonne de droite du site. En effet, le Tire Bouchon a maintenant son sondage de la semaine! J’ai donc trouvé une façon d’intégrer un sondage non-scientifique qui me permettra de sonder les goûts de mes visiteurs et aussi d’orienter les sujets en fonction des affinités de ceux-ci! La première question vise à me donner une indication des habitudes de consommation des visiteurs. Je ne sais pas si vous êtes du genre à faire des achats de vins des mêmes pays, mais je crois que ces petits sondages vont nous en apprendre beaucoup dans ce sens.

Je vais publier les résultats le dimanche et aussi ajouter une nouvelle question. J’ai aussi ajouté un petit compteur de visiteurs dans le bas de la page d’accueil du site. C’est une façon aussi pour moi de mesurer le niveau de fréquentation de ce blogue. Je consacre la plupart de mes énergies à ce blogue durant les fins de semaines. Mon but est bien entendu de guider les gens dans leurs achats de vins notamment au Nouveau-Brunswick et au Québec. Partager mes connaissances est aussi un geste de convivialité au même titre qu’il est préférable de partager le vin que de le boire seul!

Si vous avez des suggestions de chronique, de sondages ou des commentaires n’hésitez pas à vous exprimer dans la section des commentaires au bas de chaque article!

mercredi 21 février 2007

Faire des singeries avec le vin des kiwis!

Plusieurs personnes connaissent le kiwi comme étant le nom d’un oiseau, emblême national de la Nouvelle-Zélande (pas le fruit même si ça provient du même coin), toutefois ce que vous ne savez peut être pas, c’est qu’on désigne parfois les habitants de ce pays par ce surnom. Aujourd’hui je vous parle d’ailleurs d’un vin qui provient de la Nouvelle-Zélande et que j’ai redécouvert récemment. La Nouvelle-Zélande et particulièrement la région de Marlborough est reconnue pour la qualité de son sauvignon blanc. Le vin en vedette aujourd’hui et qui figure maintenant dans mes découvertes de l’heure en blanc se nomme Monkey Bay. Il est facile à reconnaître notamment avec son petit singe vert qui orne l’étiquette de la bouteille.

Ce vin de la compagnie Constellation Brands' Canandaigua Wine est le meilleur vendeur néo-zélandais de sauvignon blanc au pays de l’oncle Sam. On retrouve ce vin à la SAQ au Québec et chez nous à la S.A.N.B. Pour moins de 18 dollars ce vin à la robe jaune-vert est doté d’un nez explosif d’arômes de pamplemousses, et de bougeons de cassis.

En rétro olfaction, il rappelle des saveurs de fruits de la passion . Il s’exprime en bouche par une vive acidité typique des meilleurs sauvignons et sa finale est pour le moins persistante! Il sera idéal pour accompagner vos plats de poissons et de poulet, ainsi que des fromages légers.

L’étiquette a été conçu par Harkness Walker Design, créateur d’une étiquette d’un vin très populaire de l’Australie, le Yellow Tail. Le nom du vin proviendrait du fait qu’un britannique visitant la côte de Marlborough à la fin du 19e siècle aurait prétendu voir un singe cabrioler près d’une petite baie près de la plus grande baie aujourd’hui nommé Cloudy Bay. Les gens locaux étaient septiques puisque qu’il n’y a pas de singe dans cette région, mais devant l’insistance de l’anglais les gens ont décidé de baptiser la plus petite baie Monkey Bay.

Ce vin est à essayer sans accompagnement à une température de 8 à 10 degrés celcius particulièrement l’été, mais pour vos occasions de repas avec les poissons, fruits de mer et autres combinaisons à découvrir! Il est préférable de boire ce vin dans sa jeunesse soit 2 à 3 ans au maximum!

Ma seule mise en garde, évitez de trop en boire car vous pourriez finir par faire des singeries...

lundi 19 février 2007

L’importance du millésime

Pour plusieurs l’achat de vin est toujours un exercise banale. On choisit souvent la même bouteille, on prend tel ou tel vin à cause de la beauté de l’étiquette où simplement parce que le conseiller en magasin l’a tout simplement suggéré. Pour l’amateur de vin avertit, il y a plusieurs facteurs qui peuvent influencer l’achat d’un vin plutôt qu’un autre.

Dans le cas où vous voulez consommer un vin à brève échéance il n’y a pas lieu de toujours se forcer les méninges, mais si vous avez dans l’objectif de vous offrir un vin un peu dispendieux dans le but de le faire vieillir, il est alors important de regarder le millésime, c’est-à-dire l’année de récolte des raisins ayant été utilisés pour fabriquer le vin. La qualité du vin est directement relié aux conditions climatiques auxquels la vigne a été exposée jusqu’à la récolte des raisins.


C’est pourquoi vous avez probablement déjà entendu dire, les Bordeaux 2000 était un millésime d’exception. Oui, 2000 était une très bonne année, mais il faut faire attention car certaine régions connaissent aussi des variation dans le climat. Pour le 2000, ce fût une bonne année pour les Margaux , les Graves et St-Julien/Pauillac/St-Estèphe. Néanmoins pour les vins de sauterne ce fût l’une des pires années depuis 1993-94. Dans le cas des Bordeaux 2000, en règle générale ce fût donc une exellente année.

D’ailleurs on parle beaucoup des vins de 2005 en Bordeaux comme étant comparable à ceux de 2000. On dit que la quantité de tannins dans ces vins est très bonne. Hors plus il y a de tannins habituellement, alors plus le vin a la propriété de vieillir plus longtemps, notamment dans le cas des rouges. Par contre pour en revenir à l’exemple des Bordeaux, l’année 2001 a été très bonne pour la plupart des rouges, mais ce fût une année exceptionnelle pour les vins de sauterne de cette année.

Pour connaître ces informations à propos des bonnes ou des moins bonnes années, il faut souvent se référer à un tableau des millésimes. Il y en a un très bon sur le site Internet des Fidèles de Bacchus. Prenez le temps de consulter ce genre d’outils, vous ne le regretterez pas j’en suis certains.

dimanche 18 février 2007

Questions de vin...

Dans le journal d’hier notre sommelier Acadien nous présentait une chronique sur des questions provenant des lecteurs. Robert Noël a donc répondu à trois questions provenant de lecteurs du journal.

Question 1 : Quand on fait de la cuisine, est-ce qu’on peut utiliser des vins qui sont en vente dans les épiceries? Quelle est la différence entre utiliser des vins retrouvés chez Alcool NB et ceux de l’épicerie?

Question 2 : Quelles sont les différences caractéristiques ds vins produits dans les régions chaudes versus les raisons cultivés dans les régions froides?

Questions 3 : J’aimerais savoir exactement, qu’est ce que ça veut dire « tempranillon » et dans quelle région d’Espagne on le retrouve?

Pour connaître les réponses, je vous invite à lire le cahier Tendances + publié dans le journal l’Acadie Nouvelle du 17 février.

Les suggestions de la semaine de Robert;

  • Braccesca Sabazio Rosso di Montepulciano , Italie 18.60 - Je n’ai pas encore bu vin appartenant à la famille Antinori fabriqué de 80% de prugnolo gentile et 20% de canaiolo, mais il a piqué ma curiosité. Attention toutefois car la photo utilisé dans le journal fait allusion au Nobile et non au Sabazio Rosso. Le prix est évidemment différent , car on parle alors d'un vin de 34 dollars...

  • Frontera sauvignon blanc du Chili à 8.99$ - C’est effectivement un vin surprenant comme le décrit Robert. Difficile de trouver meilleur sauvignon à ce prix. Personnellement j’ai délaissé pas mal le Chili comme je l’indiquait dans une chronique précédente au profit des vins de l’Argentine. Pour quelques dollars de plus, osez goûter un Torrontes! Y a de la saveur la dedans mes amis…

  • Château Lamothe de Haut Premier Cuvee de Bordeaux à 21.52$ - Un Bordeaux honnête, mais corsé, donc à boire en accompagnement d’un bon plat sur le BBQ! J’ai bu ce vin à quelques occasions, c’est un vin solide au nez, du fruit et des épices plein les narines!

En terminant, je ne me suis pas rué sur les produits à la vente de liquidation de la Société des alcools. Mes réserves de vins de consommation sont suffissantes, j’ai plûtot opté pour des vins de garde. J’ai ainsi mis la main sur deux belles bouteilles de Bourgogne du Domaine Bouchard Père et fils, un savoureux Marconnets Beaune Premier Cru 2002! J’ai acheté deux bouteilles. J’ai aussi laissé mon cœur et mon porte-feuille s’ouvrir pour un Bodegas Lan Edicion Limitada, un fameux Rioja 2003 qui est classé 56e dans le classement des meilleurs vins du Wine Spectator de 2006! Pour 51,74$, c’est une bouteille que je vais regarder longuement avant de consommer. J’ai aussi fait l’achat d’un magnum de vin Gran Coronas Torres à 33.00$ au lieu de 44.00 dollars! L’HIVER NE ME FAIT PAS PEUR!

Bonne semaine!

samedi 17 février 2007

Soirée mondaine en Acadie

Bon week end à tous, je suis allé hier soir à un événement mondain, soit le Gala d’hiver des dames auxiliaires en hommage aux bénévoles de l’hopital régionale Chaleur. L’événement se déroulait à Beresford au Danny’s Inn. Pour l’occasion les messieurs étaient vêtu de leurs beaux apparâts avec cravate et veston, tandis que ces belles dames se pavanaient avec leurs robes de soirée. Évidemment vous ne lisez pas cette chronique afin de savoir comment le monde était habillé, mais plutôt qu’est ce qu’il y avait à table.


D’abord c’est un cinq services à laquelle nous avons eu droit. Malheureusement le vin à table semblait avoir séjourné sur le banc de neige tellement il était froid. Rien d’extraordinaire comme vin, un générique mouton cadet Rothschild, mais honnête pour le rapport qualité-prix. Après de longues minutes dans le verre il devenait un peu plus adéquat. Comme entrée nous avons eu droit à un gratin de fruits de mer qui était goûteux à souhait et qui donnait le ton à la soirée. La salade présentée au deuxième service était un pure délice avec ses crevettes, ses fruits accompagné de poivrons de couleurs et sa sauce au petit goût de donair. Pour se refaire les papilles gustative, nous avons ensuite savouré un granité à la menthe. Le repas principale était certe une réussite avec cette assiette de saumon nappée d’une sauce à l’anethe et accompagné de riz. Nous avons eu droit à un dessert très rafraichissant à la crème glacée….et pour terminer nous avons dansé au son du groupe Adelaïde de Dalhousie avec l’illustre Jimmy Abud.

Bref une bien belle soirée avec nos amis à qui je tiens à dire un GROS MERCI pour l’invitation!

jeudi 15 février 2007

Musique, amour et vin!

La Saint-Valentin est encore dans l’air pour plusieurs, car bon nombre de personnes attendront la fin de semaine pour échanger leurs petits cadeaux de la fête des amoureux. Dans mon cheminement professionnel j’ai toujours été un passionné de musique. J’aurais d’ailleurs passé la période de 1983 à 1991 dans le milieu radiophonique comme animateur et la musique a toujours occupée une grande place. Étant donné que le vin est aussi une de mes passions, j’ai pensé vous offrir aujourd’hui une liste des plus belles chansons d’amour en l’associant à un grand vin. J’ai gouté quelques uns de ces vins mais plusieurs sont des vins légendaires que j’ai imaginé goûter dans mes rêves les plus fous.
L’année de sortie des chansons et le millésime des vins sont similaires

  • Heartbreak Hotel - Elvis Presley Château d'Yquem Sauternes 1956
  • And I Love Her - The Beatles Krug Brut Champagne Collection 1964
  • Feelings - Morris Albert Château d'Yquem Sauternes 1975
  • You Are So Beautiful - Joe Cocker Château Palmer 1975
  • Three Times A Lady - The Commodores P. Jaboulet Aîné Hermitage La Chapelle 1978
  • All Out Of Love - 1980 Air Supply Domaine de la Romanée-Conti La Tâche 1980
  • Endless Love - D.Ross & L. Richie Bollinger Extra Brut Champagne R.D. 1981
  • Faithfully - Journey Château Cheval-Blanc St.-Emilion 1983
  • Crazy For You - Madonna Antinori Solaia 1985
  • I Want To Know What Love Is - Foreigner Château Léoville Las Cases St.-Julien 1985
  • It Must Have Been Love - Roxette Château Pichon-Longueville-Lalande Pauillac 1986
  • Alone - Heart Porto Taylor Flatgate 1987
  • Never Tear Us Apart - INXS Penfolds Grange Hermitage South Australia Bin 95 1988
  • Wicked Game - Chris Isaak Château Lynch-Bages Pauillac 1989
  • I'll Be There For You - Bon Jovi Château Pétrus Pomerol 1989
  • Nothing Compares 2 U - Sinead O'Connor Gaja Barbaresco Sorì Tildìn 1990
  • More Than Words - Extreme E. Guigal Côte-Rôtie La Mouline 1990
  • Everything I Do I Do It For You -Bryan Adams Chateau St-Jean Reserve 1991
  • I'll Make Love To You - Boyz II Men Château Pape Clément Pessac-Léognan 1994
  • Because You Loved Me - Celine Dion Inniskillin Vidal Ice Wine Oak Aged 1996
  • Un-break My Heart - Toni Braxton Château Montus 1996
  • My Heart Will Go On - Celine Dion Caymus Cab.-sauvignon Private selection 1997
  • You're Still The One - Shania Twain Château Margaux 1997
  • Iris - Goo Goo Dolls Pavillon Rouge Margaux 1998
  • I Don't Want To Miss A Thing - Aerosmith Château Angélus St.-Emilion 2002

mercredi 14 février 2007

Mon top 5 coups de coeur de la Saint-Valentin

C’est la fêtes des amoureux aujourd’hui. Je vous invite à surveiller ma dernière chronique qui sera publiée sur Acadie.Net vendredi. Je dis ma dernière, puisque je vais en effet passer le flambeau à Marc Paimpec à titre de chroniqueur, afin justement de me consacrer davantage à mon blogue. J’aurais passé plus de 6 ans à écrire sur le vin dans le cadre de mes chroniques intitulées « Quelques octets de vin » Je vous propose donc aujourd'hui pour la fête de l'Amour , le top 5 de mes coups de cœur, ceux que je partagerais volontier avec ma douce à la St-Valentin.

Certains de ces vins sont difficile à trouver notamment lorsqu’il s’agit de millésimes spécifiques.

  • Champagne Bollinger Spécial Cuvée (Champagne de James Bond version moins dispendieuse)
  • Un porto Taylor Flatgate Quinta de Terra Feita 1987
  • Un sparkling Icewine canadien de la Maison Inniskillin
  • Un sauvignon blanc Concha Y Toro Late Harvest 2003
  • Château Raymond-Lafon Sauternes 2001

Pour découvrir une multitude de possibilités pour des cocktails savoureux pour la St-Valentin, je vous invite à découvrir ce lien du site Delirium spécialisé sur les cocktails

mardi 13 février 2007

Château Palmer 75 : le temps signe de sagesse

Le Chateau Palmer es t un nom évocateur dans le monde du vin. Il s’agit d’un troisième cru classé et j’avais déjà eu l’occasion de goûter le millésime 1999, et aussi à quelques occasion le deuxième vin de ce Château soit l’Alter Ego notamment un 2000.

Toutefois outre quelques rares exceptions je n’avais pas eu la chance de goûter des vins ayant plus d’une vingtaine d’années en âge et c’est avec un Château Palmer 1975 que j’ai découvert la semaine dernière la magie des vins de garde. J’en ai éffleuré le sujet lors de ma chronique intitulé « Une soirée gastronomique mémorable ». En parcourant le site Internet de Palmer, j’avais documenté un peu la dégustation que je m’apprêtais à faire avec mes amis grâce à la générosité d’un ami de Saint-Isidore.

Voici ce qu’en disait les notes du Château datant de 2000 à propos du 75:

Considéré dès la récolte comme un grand millésime, le 75 a provoqué quelques déceptions, soit lorsqu'il a été vendangé à maturité incomplète, soit en raison de leur richesse en tannins qui a demandé une longue garde avant qu'il ne commence à s'ouvrir. Ce millésime tant loué est en train de récompenser ceux qui l'auront patiemment attendu. La couleur est encore profonde, et le vin exhale un magnifique bouquet de fruits frais comme la prune et la cerise, de poivre et de réglisse. La bouche, ample et corsée, indique que les tanins surpuissants de sa jeunesse se sont assagis pour participer à cet équilibre plein de charme.

Pour ma part je crois que le vin était bon, mais le meilleur est malheureusement derrière lui. Quand même étonnant d’avoir un vin encore potable après plus de 31 ans d’attente. Je crois qu’il aurait pû se révéler pleinement il y a deux ou trois ans, mais combien difficile à prédire. Le Château Palmer c’est 52 hectares d’un vin majestueux composé de 47% de merlot, 47% de cabernet-sauvignon et 6% de Petit verdot. Un grand vin c'est certain.

dimanche 11 février 2007

La bible du wine spectator

Dans son article d'hier l'ami Robert Noël a parlé des Wine spectator award! Cette publication qui se veut la bible du vin pour plusieurs amateurs est une référence incontournable dans le domaine du vin. Le simple fait d'obtenir une bonne note pour son vin dans une telle publication pourrait représenter un succès commercial instantanné pour bien des producteurs. Robert parle cette semaine des prix décernés par le WS dans le domaine de la restauration pour les propriétaires d'établissement qui mettent en valeur une bonne liste de vins et surtout en fonction de leur menu!


Il y a d'ailleurs 3 restaurants de la province qui sont dans ce club selecte dont l'Auberge Les Jardins de Saint-Jacques. Robert travaille présentement pour mousser la candidature du restaurant Little Louie de Moncton qui est d'ailleurs mon coup de coeur et un secret bien gardé de la région du sud-est!

Les suggestions de Robert:
  • Chateau Lamothe de Haut (code 3539301005010) Vin blanc de Bordeaux à 13.75$ Je n'ai pas eu l'occasion de déguster ce vin mais c'est certainement un bon rapport qualité/prix pour ce mélange de sauvignon blanc, sémillon et muscadelle.


  • Cuvée des Ardoises Fitou (code 635335472019) de J.F Lurton à 18.42$ Ce vin est un délice pour le prix. Il porte évidemment la griffe de la famille Lurton et s'avère donc un bon vin tout occassion pour boire entre amis. C'est un très beau mélange de Grenache, syrah et carignan. Un vin honnête qui mérite d'être connu à moins de 20 dollars.

  • Calera Central Coast Pinot Noir (Code 745067960644) à 32.44$ Voilà une belle bouteille pour le cellier. J'ai goûté à ce pinot noir récemment et j'ai immédiatement fait l'achat d'une autre bouteille de ce beau pinot noir californien. Un vin qui fera honneur au film Sideways. J'aime bien le résultat, car j'avoue avoir un faible pour ce cépage. Celui-ci est bien fait et offre une belle longueur en bouche.

samedi 10 février 2007

Vente de liquidation chez Alcool NB

C'est lundi prochain que plusieurs amateurs de vin vont se ruer vers les magasins de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick pour profiter de la vente de liquidation sur une multitude de produits. Pour bien des amateurs c'est l'occasion de remplir le cellier à bon prix. Ce n'est qu'aujourd'hui que l'on peut d'ailleurs accéder à la liste en ligne sur le site de la société d'état par le biais d'un PDF de 36 pages d'aubaines. Pour ma part je crois qu'il y a des choses intéressantes mais malheureusement ce ne sont pas des vins que l'on va nécessairement retrouver à la commission près de chez soi. Évidemment à cause de l'inventaire du salon des vins de Moncton, il y aura plusieurs produits provenant de cet événement dans la région même du sud-est! Il y aura toutefois de bonnes affaires dans l'ensemble dans les magasins ayant un volume de vente plus élevé comme à Caraquet, Bathurst, Campbellton, Shippagan, Edmundston, Dieppe, Fredericton et Moncton.


C'est donc une belle opportunité de se préparer dès maintenant pour être prêt à faire du shopping tôt lundi matin. J'ai moi-même dressé une liste des choses qui pourraient être intéressante à se procurer. Il y a quelques bouteilles pour collectionneurs avisés seulement dont le Chateau Les forts de Latour 1995 habituellement offert au prix régulier de 239 dollars pour 60 dollars de moins!

Il y a aussi un magnifique Chateau d'Yquem 1982 ordinairement vendu 689 dollars pour 172 dollars de moins. C'est quand même 516 dollars après solde! Bon revenons davantage aux produits un peu plus accessibles: Vous trouverez successivement ci-joint les codes des produits, leur nom, le prix réguliers et enfin le prix de la liquidation! Dans certains cas j'ai placé des endroits et le nombre de bouteilles en inventaire dans ces lieux.

813788 8004006000684 Era Primitivo 15,53 11,65
597302 3377271112112 Bad Dog Syrah/Cabernet 11,49 11,49
937847 5010867201170 Dows Christmas Reserve Port (Vintage) 23,55 17,99
600326 8410113003140 Torres Gran Coronas Magnum 1500 44,99 33,74
493021 769434301274 Bonny Doon Pacific Rim Dry Riesling 17,30 12,98

347583 0009460000094 Trinchero Fume Blanc Montevina 17,49 13,12
500043 080696095153 Beaulieu Coastal Estates Sauvignon Blanc 14,63 10,97
615518 082242341035 Monterra Chardonnay 24,19 18,14
808808 3040071587717 Patriarche Chardonnay Clos du Chateau 29,28 21,96
814061 3180610023501 Chateau Saint Didier-Parnac 17,00 12,75



861716 3305166302287 Chateau Chante L'Oiseau 29,63 22,22
600084 3337690077980 Beaune Marconnets Premier Cru 45,32 33,99
600087 3337690078062 Bouchard Pere & Fils Nuit-Saint-Georges 44,39 33,29
600218 3337690082281 Domaine Bouchard Beaune Clos Saint-Landry 52,75 39,55
600085 3337690083745 Bouchard Monthelie 31,87 23,90
600079 3338835201109 Chateau Coucheroy Vignoble Andre Lurton 24,46 18,35


600080 3338835601107 La Louvetier 24,14 18,11
808477 3448820011566 Chateau de Lestiac 13,00 9,75
811224 3448820013225 Chateau de Fontenille Clairet 14,38 10,79
912469 3497120000107 Domaine de Gourgazaud Viognier 16,66 12,50
131672 3563680100479 Chateau Loudenne Medoc 31,42 23,57
803858 3591162080032 Chapoutier Les Beatines Blanc 16,58 12,44


804153 400008041539 Reine Pedauque Puligny-Montrachet 49,29 36,97
600052 620654033010 Inniskillin Montague Pinot Noir 28,97 21,73
813386 7804320056203 Cono Sur Vision Chardonnay 18,78 14,09 (12 Dieppe)
600220 8001935353201 Villa Antinori Toscana IGT 17,00 12,75 (13 Shippagan)


600092 8032636142092 Ca'Marcanda Magari IGT 59,63 44,72 (Dieppe 13)
600094 8032636142146 Ca Marcanda Promis IGT 41,81 31,36 (Bathurst 3 - 12 Shippagan)
814275 3248843020008 Ego de Cazes 2000 (Cazes) 25,30 18,98 (3 Dieppe- Moncton 9)
600200 8002062001669 Serego Alighieri Valpolicella Classico Superiore DOC 30,68 23,01
814489 8031303000185 Tatu Primitivo Tarantino IGT 16,45 12,34 (Bathurst 21)
813911 9300694336845 Angoves McLaren Vale Shiraz 22,10 16,58 (Moncton 2)

556860 9300727135513 Jacobs Creek Reserve Chardonnay 20,00 15,00 (Moncton 8)
795245 400007952454 Archibaldo Toscano 98 52,75 39,56 (Dieppe 10)
814280 688262011004 Mas Elena 2003 (Cavas Pares Balta) 15,10 11,33 (Moncton 10)
574296 769434207200 Big House White/Blanc 13,05 9,99 (Moncton 31)
498303 620654498307 Inniskillin Meritage Reserve 33,32 24,99 (Bathurst 11)
797472 8028114000831 Vignamaggio Cabernet Toscana IGT 57,07 42,80 (Dieppe 54)


500095 3264380059387 Mommessin Chiroubles Les Muriers 23,13 17,35 (Caraquet 7)
600001 3264380059424 Mommessin Morgan Les Griottes 24,12 18,09 (Caraquet 6)
600003 3264380016120 Mommessin Chateauneuf du Pape 33,02 24,77 (Caraquet 3)
606723 650814000309 Bear Crossing Cabernet/Shiraz 12 12,99 9,74 (Caraquet 40)

Voilà je pense avoir tenu promesse à mes lecteurs! Demain je vous parlerais de la chronique à Robert Noël dans l'édition du journal d'aujourd'hui.

vendredi 9 février 2007

Explosion de la consommation de vin au Canada

Voici une machette intéressante pour le Canada! Entre 2001 et 2010, la croissance des ventes de vin au pays devrait atteindre 44,81%, alors que la moyenne mondiale sera de 9,15%, indique une étude réalisée pour Vinexpo qui l’a présentée à Montréal hier. Comme le rapporte le site Cyberpresse c'est un phénomène grandement attribuable à l’intérêt marqué des baby-boomers pour le vin, au dynamisme commercial des monopoles d’État, à une plus grande diversité des vins disponibles et aux études sur les effets bénéfiques du vin. Pendant que les français consommaient environs 74 litres de vin en moyenne en 2001, les Italiens en buvaient 55 litres tandis que les Canadiens buvaient environ 10 litres par habitant. La prévision pour 2010 est de 13,6 litres soit environ 19 bouteilles.

Si la tendance se maintient souligne l'étude, c’est aux États-Unis qu’il se consommera le plus de vin en 2010. On estime qu’il s’y boira alors plus de 3,9 milliards de bouteilles, soit 12,3% de la consommation mondiale. L’Italie occupera le second rang du classement et la France glissera au troisième. À l’heure actuelle, ce sont les Français qui boivent le plus de vin dans le monde, suivis des Italiens.



Chez nous au Nouveau-Brunswick la consommation de vin à aussi augmenté depuis les dernières années. Il faut mentionner l'influence évidente des différents salons des vins qui se sont déroulés dans la province notamment avec les événements de Moncton, Caraquet et Edmundston, sans oublier d'autres événements à St-Jean et Fredericton!

jeudi 8 février 2007

Le bouchon de liège: une tradition encore populaire

On a beau entendre parler des bienfaits de la capsule à vis, il n'en demeure pas moins que le bouchon de liège a encore son lot d'adeptes. Certains bouchons de plastique sont tellement difficile à extraire de la bouteille qu'on se demande parfois si il n'est pas préférable à ce moment là de boire une bière! Plus sérieusement, une étude récemment effectuée pour le compte de la Fédération française des syndicats du liège révélait des faits assez intéressants. En France, 79% des français déclarent préférer le liège aux autres alternatives en guise de bouchon sur les bouteilles de vin. Cette étude confirme toutefois qu'il y a une plus grande indifférence chez les jeunes de 15-24 ans qui estiment sans importance le type de bouchon utilisé.

Comme le précise le site Viti-Net qui élabore sur cette étude il y aurait au moins 5% des bouteilles qui sont concernées par le goût de bouchon. On croît que chaque type de bouchon est amené à trouver son marché dans un contexte d'évolution et de démarcation.

mercredi 7 février 2007

Les ventes de Champagne pétillent!

Le Champagne est considéré comme un luxe chez nous au Canada (pas étonnant avec le prix). Néanmoins cela n'empêche pas les producteurs de cette région de France de faire des affaires d'or.
Les producteurs viennent de réaliser un nouveau record de vente en ayant vendu plus de 321,6 millions de bouteilles à l'échelle de la Planète en 2006. C'est une augmentation de 4,6 % par rapport à l'année précédente qui avait été qualifiée d'exceptionnelle. Selon ce que rapporte AFP, les ventes continuent en majorité en France avec une hausse 1,5% comparé à 2005. Le Japon et les États-Unis ont enregistré la plus forte croissance au chapitre des ventes de Champagne. En dehors du marché de l'Europe c'est une hausse des ventes de 16% soit plus de 56 millions de bouteilles. Enterme de chiffre de vente on parle de 4 milliards d'euros.

Une soirée gastronomique mémorable

Le week end dernier mes amis et moi avons partagé une expérience gastronomique bien particulière. Il faut rendre hommage à la cuisinière et ses acolytes, mais aussi à la qualité de plusieurs vins dont nous avons eu le privilège de goûter. Le menu de la soirée nous a donné l’occasion de passer à travers 6 services alors que nous étions douze autour de la table, et presque chaque plat était rehaussé de la présence d’un vin qui l’accompagnait.

Avant de passer à table nous avions fait notre palais avec un rosé mousseux Lavit Segura d’Espagne et nous avons aussi savouré un Château de Thill 2000, un Pessac Léognan fort savoureux qui s’est révélé à nos papilles gustatives après quelques minutes en carafe.


Nous avons aussi dégusté un Château de Cruzeau en provenance du même terroir en attente du premier service.

1er service

C’est un velouté aux carottes qui a ouvert le bal des plats de la soirée avec un délicieux Muscadet de Sèvre et Maine sur lie du Domaine Chéreau Carré 2005 un beau vin blanc du pays Nantais à moins de 14 dollars.

2e service

Grâce à la complicité de nos cuisiniers, nous avons goûter ensuite à une terrine du Pays de Bergerac de notre ami Jean-Pierre accompagné d’une gelée au porto, avec un magnifique vin de Guigal 2002 soit un Croze Hermitage.

3e service

Encore avec notre Bergeracois, la patrie de Cyrano, nous avons eu droit à de savoureux
escargots à la périgourdine . Plusieurs personnes ont alors terminé les vins précédents.

4e service

Granitée à l’orange au spumante d’asti. Un petit moment fraîcheur pour se refaire le palais.

5e service

Comme plat principal, c’est une longe de porc farcie aux fruits qui a été offertes à nos convives avec des patates moelleuses à l’acadienne (en forme de cœur pour souligner la St-Valentin) . Comme vins, nous avons eu droit à des délices exquis et un privilège exceptionnel, soit un Château Palmer 1975 et un Château Malescot Saint-Exupéry 1996.

Nous avons profité longuement de ces plaisirs gustatifs et nous nous sommes laissé enrober des saveurs de ces grands vins d’exception avant de passer au service suivant.

D’ailleurs avec douze personnes, nous avons pu ouvrir une 3e bouteille soit un Château Peymartin 2000 qui malgré sa jeunesse n’a pas été dans l’ombre de ces vins. Il en a étonné plusieurs bien qu’il ne s’agisse pas d’un château de la renommée des deux bouteilles précédentes.

6e service

Gâteau au fromage au trois délices (chocolat,ananas et coconut - Recette de Dorice) avec un vin d’Uruguay soit un Carrau Pujol dont le nez chocolaté s’harmonisait bien avec cette petite douceur.

Ce fût donc une belle soirée, nous seulement pas la qualité de la nourriture et des vins, mais surtout par l’agréable compagnie de nos invités et de leur générosité. Une soirée qui restera graver dans notre mémoire…

mardi 6 février 2007

Accorder son vin avec son assiette!

Depuis que je déguste du vin, il y a un plaisir que je ne peux difficilement dissocier de mes expériences de vinophile. J’aime boire mon vin avec de bons plats. La gastronomie est certe un art et avec le mariage des vins et des mets, je crois qu’il s’agit de la jonction
de deux grands arts qui se recontre et qui se conjugent! Avec l’avénement d’internet il existe une litanie de sites qui se distingues avec des multitudes de recettes. Néanmoins, avec mon expérience de navigateur et de dégustateur, j’en suis venu à adopter quelques bonnes adresses que je vais partager avec vous.

J’aimerais toutefois rende un hommage particulier à François Chartier qui est un sommelier que je peux qualifier d’expert en saveurs! Son livre le Guide des vins, dont la plus récente édition 2007, est sans contredit une exellente référence pour l’achat de vos vins. Il représente un outil indispensable pour l’amateur de vin et Chartier pousse plus loin l’utilité de son guide en élevant sa réputation de fin palais avec ses accords mets et vins. Il est aussi l’auteur d’un livre qui met en valeur davantage les harmonies vins et mets soit « A table avec François Chartier : harmonie des vins et mets, cépages du monde et recettes pour amateur ». Je suggère aussi un autre très bon livre publié au Québec, soit « Harmonisez vins et mets – Le nouveau guide des accords parfaits » de Jacques Orhon un bonhomme que l’on a surtout connu avec l’émission Vins et Fromages de TVA.


Pour en revenir à mes sites de recettes ou d’accords mets et vin préférées, je vous suggère de visiter les sites suivants :

  • Le site 750g.com est très utile pour ses nombreuses recettes mais aussi pour ses judicieux conseils des accords avec les vins.

  • Un site aussi très bien fait avec un lot de recettes bien de chez nous est Recettes du Québec, malgré l’absence de suggestions avec le vin.

  • J’ai aussi découvert récemment le site Cuisines et vins de France qui se distingue avec la place qu’occupe le vin. Un engin de recherche permet de trouver de bon accords en effectuant une requête soit par un type de plat ou un type de vin.

  • Vins & Aoc est aussi une bonne référence pour trouver des accords mets et vin avec un peu de patience

Dans mon article de demain, je vous parlerais avec plus de détails du repas gastronomique que j'ai eu avec un groupe d'amis lors de la fin de semaine dernière!

dimanche 4 février 2007

Nouveau look pour notre quotidien

Samedi matin je me suis dirigé avec hâte vers la boîte à journal sur mon perron de porte. Cette précipitation pour lire mon journal du samedi était motivée par la curiosité de découvrir le nouveau look et la mise en page de notre quotidien l'Acadie Nouvelle. Wow, quel bon changement pour notre quotidien qui s'offre une beauté qui a du style et de la gueule, tout en facilitant une lecture plus webisée et actuelle! Je voulais aussi voir le nouveau magazine tendeances + en encart dans le journal et dans lequel on retrouve la chronique de vins du sommelier Robert Noël. Plus encore on a ajouté une chronique gastronomie avec le chef Richard Chiasson qui va nous révéler ses secrets de cuisine au cours des prochaines semaines. Très belle relation donc entre deux domaines qui se complète, le vin et la gastronomie.

Pour en revenir à la chronique de Robert Noël de ce samedi 4 février, notre sommelier acadien propose comme sujet: le vieillissement du vin. Une chronique à lire pour ceux qui possèdent un cellier ou simplement qui entrepôse quelques bouteilles dans un p'tit coin de leur sous-sol.
Évidemment comme je l'ai amorcé la semaine dernière je vais vous parler des deux vins que le sommelier met en évidence dans ses suggestions de la semaines. Ce sont deux vins que je possède dans mon cellier et que j'ai d'ailleurs déjà bu. Ce sont des vins pour des bourses un peu plus dispendieuses.

Les suggestions de Robert:

Osoyoos Larose 2004 - Canada (Code 871610001554) à 39.76$
Ce vin qui a été lancé sur le marché pour la première fois en 2001 provient des vignobles de l'ouest canadien soit de la renommée région d'Okanagan. Ce domaine est le fruit d'un partenariat entre la firme Vincor et le groupe Taillan de Bordeaux en France qui est à l'origine de la non moins prestigieuse propriété du Chateau Gruaud-Larose qui offre un deuxième cru de renom! Ce grand vin canadien est donc un signe de qualité, la cuvée 2004 est très bonne, et de 4000 caisse à l'origine de son lancement, la 4e cuvée a produit plus 18500 caisses (caisses de 6 bouteilles). Le millésime 2004 est composé à 68% de merlot, 21% de cabernet-sauvignon et de petit verdot (5%) , cabernet franc (4%) et malbec (2%).

C'est un vin qui a du fruit avec des tannins fermes et aux saveurs exhaltantes. Le 2003 était sublime mais ce vin de 2004 pourra demeurer au cellier pour plusieurs années, voir même jusqu'en 2016. La température de service se situe autour de 17 celcius et un petit 30 à 45 minutes en carafe vont lui donner une fière allure.



Casa Burmester Reserva 2004 - Portugal (Code 5604805000125) à 31.44$
Ce vin portuguais est une découverte pour moi. C'est un vin créé à partir de deux cépages nobles de la Région Délimitée du Douro - Tinta Roriz et Touriga Naciona. Les raisins utilisés pour ce vin sont méthodiquement égrappés et placés dans les pressoirs en granit traditionnels. Le vin repose pendant neuf mois en fûts de chêne (allier et américain). Burmester est un nom surtout connu pour les portos. Depuis 1750, Casa Burmester exporte vers l'Europe et les Iles britanniques des vins " de feitoria ou novidade ", transportés à l'époque en fûts de chêne où ils reposaient à peu près deux ans avant d'être mis en bouteille. Ce vin proposé par Robert est un pure délice. Il s'agit d'un vin qui vieillira bien mais qui est consommable dans les 5 ans à venir. Très beau fruit comme dans le Larose mais avec des tannins un peu plus souple. C'est un vin qui a du corps cependant avec 13,5% d'alcool.

Deux belles bouteilles à avoir dans son cellier.



vendredi 2 février 2007

Jour de la marmotte pour vinophile!

Bonjour à tous, comme vous l’avez probalement constaté, j’ai été plutôt timide depuis la dernière semaine. Certains amis ayant un grand sens de l’humour ont cru que j’avais vu mon ombrage comme la marmotte en ce 2 février et que j’avais décidé d’hiberner pour les 6 prochaines semaines. Détrompez-vous, je suis plutôt à préparer quelques chroniques qui viendront parler de différents sujets d’actualité sur le vin.

J’aurais l’occasion de vous parler de la St-Valentin qui approche et qui permettra aux amoureux du chocolat de se délecter de ce plaisir sucré qui est de marier le vin au chocolat. Je vais aussi parler de la boutique signature au Château Frontenac de Québec et vous raconter ma soirée de gastronomie prévue demain soir avec en appât un délicieux Château Palmer 1975 qu’un ami à l’intention de nous servir en accompagnement de notre repas.

Alors si la marmotte n’est pas l’ombre d’elle-même, soyez assuré que je serais au rendez-vous dans les prochains jours avec quelques chroniques.